Lignes de bataille

Forum dédié aux wargames et à leur conception
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [CR] Lost Battles : Platées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Santino
Sabertooth Tiger


Messages : 9959
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: [CR] Lost Battles : Platées   Lun 3 Oct - 21:30

Textes et illustrations de Pyrrhos, reproduits avec l'aimable accord de leur auteur :

Ceci est le compte-rendu d’une simulation de la bataille de Platées utilisant le système Lost Battles de Philip Sabin. Après Marathon, Platées est la seconde bataille que ce spécialiste de la guerre antique (et de la guerre en général) nous propose d’étudier.

Forces en présence :

Grecs :

Pausanias est représenté par un général peu inspiré (UL) attaché à une unité de Spartiates

Spartiates et Tégéens : 6250 hommes représentés par 5 unités d’hoplites vétérans (VHO)

Les Alliés grecs (Athéniens, Corinthiens, Mégariens…) : 32 500 hommes représentés par 13 unités d’hoplites de qualité moyenne (AHO)

2 500 archers représentés par une unité d’infanterie légère de qualité moyenne (ALI)

5 000 Hilotes représentés par une unité d’infanterie légère de faible qualité (LLI)


Total : 46 250 hommes pour 20 unités et une valeur de combat de 67.


Perses :

Mardonios est représenté par un général de valeur moyenne (AL) attaché à une unité de cavaliers perses

Immortels : 10 000 hommes représentés par 4 unités d’infanterie lourde archers de qualité moyenne (AAR)

Béotiens : 7 500 hommes représentés par 3 unités d’hoplites de qualité moyenne

L’infanterie asiatique (Mèdes, Bactriens, Perses…) : 35 000 hommes représentés par 7 unités d’infanterie lourde archer de qualité faible (LAR)

Macédoniens : 5 000 hommes représentés par une unité d’infanterie lourde de faible qualité (LHI)

Thessaliens : 5 000 hommes représentés par une unité d’infanterie légère de faible qualité (LLI)

Cavaliers perses et béotiens : 2 500 cavaliers lourds représentés par 2 unités de cavalerie lourde de valeur moyenne (AHC)

Cavaliers mèdes : 2 500 cavaliers lourds représentés par une unité de cavalerie lourde de faible qualité (LHC)

Cavaliers Sakas : 1 250 cavaliers représentés par une unité de cavalerie légère de qualité moyenne (ALC)

Cavaliers bactriens : 2 500 cavaliers représentés par une unité de cavalerie légère de faible qualité (LLC)


TOTAL : 71 250 hommes dont 8 750 cavaliers pour 21 unités et une valeur de combat de 58.


Le lieu et les circonstances de la bataille :

La bataille de Platées fut l’aboutissement d’une série de manœuvres et d’escarmouches s’étendant sur une douzaine de jours. Pensant l’armée grecque en retraite, le général perse Mardonios lança l’assaut général le 27 août 479. Le choc initial opposa la cavalerie perse aux Spartiates (et vit la mort de Mardonios), le reste des deux armées arrivant ensuite pour le règlement final. Cette situation est rendue dans Lost Battles par le fait que les deux armées ont le statut de « surprises » : elles ne peuvent déployer qu’un maximum de quatre unités à chaque tour. Les unités d’infanterie lourde valant double pour cette limite au premier tour (ce qui incite au déploiement prioritaire de l’infanterie légère), le déploiement historique (correspondant au premier tour de la partie) oppose donc deux unités d’hoplites spartiates commandées par Pausanias aux cavaliers de Mardonios.


Le champ de bataille est contenu dans un rectangle de 6 km sur 4.5. Chaque zone représente un carré de 1200 m de côté. A noter les deux collines sur la ligne de bataille perse. Celle de gauche donne une bonne position au flanc perse, tandis que la colline centrale constitue un élément clef du champ de bataille : aux mains des Perses, elle leur donnerait un centre solide, prise par les Grecs elle représenterait une faille critique dans la ligne de bataille de leur ennemi.
Les Key Zone (zones dont la perte peut avoir un lourd impact sur le moral de l’armée) de chaque camp sont sur la gauche, au point de rencontre initial entre les deux armées : c’est ce secteur qui constituera le centre de gravité de la bataille.

_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan


Dernière édition par Santino le Lun 3 Oct - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Santino
Sabertooth Tiger


Messages : 9959
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: [CR] Lost Battles : Platées   Lun 3 Oct - 21:31

Tour 2 : Premiers chocs

Le choc entre les Spartiates et les cavaliers perses éprouve les deux camps (comme l’indique les unités retournées sur leur face affaiblie avec le nom de l’unité grisé), bien qu’un peu plus le second dont les unités sont de qualité moindre. Un bon tirage pour les points d’activation permet aux Grecs de renforcer Pausanias tout en déployant de nouvelles unités spartiates et en les envoyant au pas de course pour occuper la colline au centre du camp perse. Heureusement pour les Perses, leur tirage est également bon et ils peuvent prendre de vitesse leurs ennemis en occupant cette colline avec des hoplites béotiens.


_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Santino
Sabertooth Tiger


Messages : 9959
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: [CR] Lost Battles : Platées   Lun 3 Oct - 21:32

Tour 3 : La lutte prend de l’ampleur

Tandis que les combats entre les cavaliers de Mardonios et les hoplites de Pausanias se poursuivent, a lieu le choc entre Spartiates et Béotiens pour le contrôle du centre du champ de bataille et de sa colline. Il est particulièrement brutal et les deux camps sont rapidement très éprouvés. Sentant la menace, les Perses déploient leurs renforts au centre pour soutenir les Béotiens. D’autre part, leur cavalerie, gênée par sa trop forte concentration dans la zone de Mardonios, entame une manœuvre de débordement du flanc droit grec. Côté grec, les Spartiates voient arriver sur leurs arrières les premiers contingents alliés. Leur déploiement privilégie le soutien à Pausanias : 3 unités s’apprêtent à le rejoindre.


_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Santino
Sabertooth Tiger


Messages : 9959
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: [CR] Lost Battles : Platées   Lun 3 Oct - 21:34

Tour 4 : Le paroxysme

Le combat atteint une très haute intensité sur l’aile gauche perse : cavaliers et hoplites se rendent coup pour coup et les deux camps ne conservent quasiment plus d’unité intacte. Les hoplites ont pour eux la puissance, mais les cavaliers attaquent sur deux fronts et reçoivent l’appui d’une unité d’Immortel (AAR).
Un tournant de la bataille se produit cependant au centre : les Spartiates parviennent à mettre en déroute les Béotiens avant que l’infanterie perse n’atteigne la colline. Celle-ci est rapidement occupée par les Grecs et la contre-attaque perse ne réussit pas à les en déloger. Mais les Spartiates sont très affaiblis.
De nouveaux renforts grecs atteignent le champ de bataille et se placent à la gauche de la ligne hellénique. Les renforts perses leur répondent en étirant également leur ligne de bataille vers ce côté.


_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Santino
Sabertooth Tiger


Messages : 9959
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: [CR] Lost Battles : Platées   Lun 3 Oct - 21:34

Tour 5 : L’issue se dessine

Nouveau tournant : après deux heures de combat acharné, la cavalerie perse est finalement mise en déroute par Pausanias et ses hoplites, entrainant Mardonios dans la débâcle. L’aile droite grecque peut alors avancer au niveau de la colline centrale : le centre du champ de bataille est désormais nettement dominé par les Grecs, ce qui a un impact fort sur le moral perse (malus de -1 aux tests de moral). L’aile gauche avance elle aussi pour rejoindre la nouvelle ligne de bataille tandis que les dernières unités d’hoplites débouchent sur les arrières.
Les combats font toujours rage pour la colline centrale, mais ils restent indécis. Les dernières unités d’infanterie lourde perses arrivent également sur le champ de bataille, se plaçant à l’aile gauche, dégarnie par la déroute des cavaliers.


_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Santino
Sabertooth Tiger


Messages : 9959
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: [CR] Lost Battles : Platées   Lun 3 Oct - 21:36

Tour 6 : Résistance acharnée

Les combats font désormais rage le long de la nouvelle ligne de bataille. Les Grecs lancent leurs assauts pour briser définitivement la résistance perse, mais ces derniers font mieux que simplement résister. Bien que très éprouvés par la pression grecque, ils contre-attaquent victorieusement un ennemi lui-même très affaibli par l’âpreté et la longueur du combat et mettent en déroute deux unités d’hoplites.


_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Santino
Sabertooth Tiger


Messages : 9959
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: [CR] Lost Battles : Platées   Lun 3 Oct - 21:36

Tour 7 : L’effondrement

Finalement un nouvel assaut grec contre l’aile gauche perse emporte la décision. La destruction d’une unité perse y entraîne la déroute de l’ensemble des troupes. Pire : la contagion de la panique s’étend au centre dont les unités s’enfuient à leur tour. Seule reste l’aile droite. Un jet malheureux de dé prive le camp perse des points nécessaires pour la retirer du champ de bataille. Paralysée, elle attend l’assaut final.

[Après relecture de la règle, il est apparu qu'en fait la bataille doit se terminer. Les dernières unités perses fuient également car elles représentent moins de 3 unités, les Levées comptant pour une demi-unité dans ce comptage. Le dernier tour ne devait donc pas être exécuté.]


_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Santino
Sabertooth Tiger


Messages : 9959
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: [CR] Lost Battles : Platées   Lun 3 Oct - 21:37

Tour 8 : La fin

L’aile gauche grecque lance son ultime attaque. Il ne faut pas longtemps pour que les dernières forces perses craquent et connaissent la débâcle. La bataille, éprouvante, est gagnée par les Grecs.


_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Santino
Sabertooth Tiger


Messages : 9959
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: [CR] Lost Battles : Platées   Lun 3 Oct - 21:38

Bilan :

D’un point de vue historique, la victoire grecque est nette et entraînerait sans doute une classique disproportion des pertes. Cependant d’un point de vue « sportif », la victoire est plus serrée. Le score en faveur des Grecs est de 117 à 93, soit un différentiel de 24 points [un peu moins normalement si l'on ne compte pas l'assaut du dernier tour] qui n’accorde aux Grecs qu’une victoire étroite. Ceci reflète le fait qu’outre les deux unités mises en déroute, la moitié des forces grecques est placée sur sa face affaiblie à l’issue de la bataille, témoignant de l’âpreté du combat. A cela s’ajoute le fait que le camp le plus faible en termes de force de combat (ici les Perses) se voit attribuer des points supplémentaires (ceci permettant de motiver le challenge de faire « mieux que dans la réalité »).
Platées est un scénario à l’évidence déséquilibré, tout comme Marathon : l’infanterie grecque domine les champs de bataille des guerres médiques, et le système de Lost Battles le reflète parfaitement. Cependant, il y a des choses à tenter pour le Perse, et ces batailles ne sont pas pour lui des luttes sans espoir (On peut s’en convaincre en relisant mon compte-rendu sur la bataille de Marathon que les Perses parvinrent à gagner une fois sur trois). Il est d’ailleurs douteux, historiquement parlant, que de grandes armées aient systématiquement accepté de livrer des batailles dans des conditions absolument désespérées : la plupart des batailles eurent lieu par consentement tacite, chaque camp ayant en général de bonnes raisons d’espérer la victoire.
Les écarts sont donc réels, mais jamais insurmontables au point de rendre les batailles sans intérêt. Une meilleure gestion de la cavalerie et un petit peu plus de chance aux dés auraient pu fortement modifier l’issue de cette simulation de Platées. Ce constat ouvre d’intéressantes pistes de réflexions, ce qui ne peut que combler les vœux de l’auteur du système, Philip Sabin.

C'est une bataille à refaire. L'arrivée progressive des troupes ouvrent beaucoup de possibilités.
Difficile cependant de parler de stratégie élaborée ici: c'est une bataille de rencontre, un engagement imprévu. On envoie les troupes qui arrivent là où on sent une opportunité ou bien là où il faut boucher un trou. Une ligne de bataille étendue finit par se constituer, mais elle est le fruit des évènements autant que d'un déploiement recherché par les armées.
Platées met bien en évidence la supériorité de l'infanterie grecque. La cavalerie perse crée quelques opportunités, mais leur infanterie ne tient pas assez le coup pour bien l'exploiter (ce n'est pas l'enclume macédonienne !). Il y a bien les Immortels et les alliés grecs, mais le reste est une infanterie hétérogène (Mèdes, Perses, Bactriens, Indiens, Macédoniens, Thessaliens) de trop faible qualité. Cela dit, avec un peu de chance, une bonne exploitation des quelques points forts peut donner un très bon résultat. Mais je n'ai pas refais cette bataille depuis ce CR.

Puisque nous comparions avec GBOH, il me semble que Lost Battles donnent une représentation plus exacte de l'effondrement d'une armée. Dans GBOH, il y a des unités qui craquent mais pas vraiment de simulation de ce que pouvait être la panique s'emparant du vaincu. C'est dommage si l'on considère que, très justement, Berg et Herman mettent l'accent sur l'aspect moral, psychologique de la guerre antique. On peut bien sûr considérer que le moment où un camp est déclaré vainqueur correspond au moment de l'effondrement, mais c'est très articifiel. Le système de moral dans Lost Battles, déroutant au premier abord, donne un résultat vraiment très intéressant.
Quand une unité est détruite, son camp doit faire un test de moral. D'abord est déterminé le "moral" de l'armée à cet instant précis de la bataille: de 1 à 3. Ce moral est modifié en fonction des pertes subies et de l'espace contrôlé par l'armée (une notion subtile car elle simule la façon dont les hommes pouvaient interpréter la situation de leur camp en fonction de l'évolution de la ligne de bataille). Puis la valeur obtenu est ajustée pour chaque unité: en cas de résultat négatif l'unité déroute (panique), si le résultat est de 0, alors l'unité ne déroute que si une autre de sa zone a été détruite ou a fuit (contagion de la panique). Ce système peut avoir des résultats gigantesques. D'une seul coup les 2/3 de l'armée peut se volatiliser sous l'effet d'une panique inattendue (bien que le joueur la sache possible). C'est assez subtilement conçu pourqu'une telle panique ne devienne vraiment possible qu'après un certain temps d'engagement (2ème, plus souvent 3ème tour, soit au miminum 1/2 heure à 1 heure de combat), quand les troupes commencent à sentir la fatigue (premières unités affaiblies ou détruites).
Lost Battles me paraît appréhender davantage l'armée dans sa "globalité" (les liens subtiles qui mettent en relation l'ensemble du champ de bataille) que GBOH, ce qui implique un raisonnement très différent.

_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [CR] Lost Battles : Platées   Aujourd'hui à 10:06

Revenir en haut Aller en bas
 
[CR] Lost Battles : Platées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lignes de bataille :: MACHINES INFERNALES :: Comptes-rendus-
Sauter vers: