Lignes de bataille

Forum dédié aux wargames et à leur conception
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Système de XVIIIe siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Allalalai
Star palmée
avatar

Messages : 11115
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 43
Localisation : Embrun

MessageSujet: Re: Système de XVIIIe siècle   Ven 30 Sep - 18:03

Fred59 a écrit:
Allalalai a écrit:
J'ai le sentiment que la disposition du VV ancienne-formule n°5 était plus parlante... Là, on dirait qu'on trouve moins de pions et le coin de la ligne semble plus en bordel.

Problème d'échelle ! whisp
Du coup, le set-up n'est pas vraiment historique...

Bon ça va, je croyais que ça venait de moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred59
Chevalier
avatar

Messages : 2703
Date d'inscription : 24/03/2011
Localisation : au nord du Nord

MessageSujet: Re: Système de XVIIIe siècle   Sam 1 Oct - 9:25

Fix a écrit:

oki. le commandant de ligne gère comment l'entré de cet "intru" dans sa ligne? a l'arrache? ça arrive qu'il l'envoi paitre?
Non, il l'acceptait toujours (enfin je pense). Mais il ne faut pas oublier que cette unité revenait de déroute et qu'elle avait été fortement secouée. Elle devait donc être très affaiblie et donc sans doute préservée par le commandant de ligne...
Pas facile de répondre à cette question !

Fix a écrit:

ok donc détruire W et pivot sur C pour rabattre A et B donc
Oui, tout à fait !
Mais attention au pivot : il faut que A ait son flanc protégé !
C'est pourquoi les pivots étaient rares...

Fix a écrit:

et le commandant de la ligne B va faire quoi? tirer W vers Y ou tenter de remettre X entre W et Y?
Si le commandant réussit à rallier X à temps (importance de la valeur des commandants), il va remettre au plus vite X dans la ligne.
Sinon, il va resserrer la ligne et essayer de déplacer W vers la droite !
Mais, cela implique un demi-tour à droite par peloton, une marche de flanc en colonne de marche (très risquée) et un demi-tour à gauche. il faut que W soit sacrément bien entrainé et ait encore un excellent moral pour y arriver.
Autre solution pour 1b, galvaniser W afin qu'il reste sur place le plus, longtemps possible : l'ennemi 1 ne va jamais venir dans le trou formé par la déroute de X.


Fix a écrit:

C'est plutot la question dans son ordre général qui m'intéresse Wink. Face a une ligne adverse non droite qu'elle est la stratégie adopté généralement en gros. Si je comprends bien c'est donc une déformation de la ligne (qui devient une courbe) pour épouser la forme de la position adverse, sauf si la position adverse est constitué sur les flancs de positions légères ou statiques (redoutes,...) ou la on peut envisager de présenter son flanc et d'aller droit à la ligne adverse.
Oui !
Sachant qu'il y avait très peu de courbes mais plutôt une succession de lignes avec de légères ruptures...

Fix a écrit:

question subsidiaire, les bataillons de grenadiers et autre troupes légères rapportent à qui? au chef de la ligne proche ou au chef de l'armée? ou ils ont un chef a eux?
Très bonne question dont je n'ai pas encore trouvé la réponse malgré mes nombreuses lectures...
Les troupes légères étaient généralement dans la Réserve ou même plutôt dans l'Avant-garde, quand il y en avait une.
Pour les grenadiers (les bataillons de grenadiers) je crois qu'il s'agissait d'unités autonomes, du moins dans l'organigramme de l'armée. Pas tant qu'ils avaient un général attitré mais qu'ils obéissaient au général de ligne le plus proche...
Les prussiens avaient des bataillons formés de façon constante, pour la guerre. D'autres nations avaient eux des bataillons de grenadiers formés de façon adhoc, la veille de la bataille, à partir de compagnies tirées des régiments d'infanterie présents ce jour là.

Fix a écrit:
quoi c'est en potence?
du mal a comprendre. tu peux faire un graph rapide?
Imagine dans ta ligne 1 l'unité A en ligne, B en colonne et C+D en ligne
A est à 100m de la ligne ennemie 1b, la tête de la colonne B touche la droite de A, la gauche de C+D touche la queue de la colonne B. C+D va être à peu près à 200m de l'ennemi 1b.
En fait, B peut-être en colonne ou en potence dans cette disposition.
En colonne, les sous-unités la composant feront face à l'ennemi (l'une derrière l'autre).
En potence, les sous-unités vont faire face au terrain devant C+D (l'une à côté de l'autre), protégeant le front de C+D de son feu.
Il est à noter que le front de la ligne 1 s'en trouve réduite d'1/4 : pratique quand il y a u obstacle en plein milieu du champs de bataille.


Fix a écrit:

comment le général de ligne commande t'il? estafette uniquement? comment mesurer le "rayon de commandement"? Généralement dans les jeux il est lié à la capacité du commandant, ce qui est artificiel et j'aimerai éviter.
comment le commandant communique? drapeaux? tambours? estafettes?
Les estafettes étaient plus des éclaireurs...
Dans l'armée prussienne, il existait des adjudants d'aile (cavalerie) ou de ligne (infanterie).
Ces adjudants avaient un uniforme spécial et allaient porter à cheval les ordres du commandant en chef.
Celui-ci avait également des aides de camps qui pouvaient aller rallier des unités en déroute puis les commander mais aussi porter des ordres importants.
Il est à notre que, bien souvent, les généraux de brigade ou d'aile/ligne allaient "chercher" eux mêmes les ordres, afin d'en discuter avec le commandant.


Fix a écrit:

oki. avant l'ordre mince les modes de combats diffèrent beaucoup? par exemple la periode transitoire du 17e ça donne quoi dans les guerres de Louis XIV? genre turenne en alsace ou condé en flandre? même genre de combat?
L'évolution des armes a bien entendu beaucoup transformé les combats.
Cependant, il est à noter qu'il existait déjà l'organisation 1ère ligne d'infanetrie, 2nde ligne d'infanterie, aile de cavalerie gauche à deux lignes, et aile de cavalerie droite à deux lignes...
Par contre, les lignes étaient plus épaisses (6 rangs).
Sans parler des Tercios au début du 17ème siècle.
De plus, l'armée impériale, au début de la guerre de 30 ans, ne semble pas avoir adopté cette disposition en lignes : plus une disposition en échelons...
Mais je ne suis pas un spécialiste de cette période.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fvm
Primipile
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Système de XVIIIe siècle   Sam 1 Oct - 10:36

super post !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allalalai
Star palmée
avatar

Messages : 11115
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 43
Localisation : Embrun

MessageSujet: Re: Système de XVIIIe siècle   Sam 1 Oct - 10:42

Je crois qu'on devrait demander à Strat de pouvoir aaccorder des médailles, ici celle du post les plus longs Real Green
C'est pas possible, Santi vous paye à la ligne !!!! Nous on passe pour des petits slips maintenent happy hour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fvm
Primipile
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 20/03/2011

MessageSujet: Re: Système de XVIIIe siècle   Sam 1 Oct - 11:19

Fred tu connais aussi le XVIème aussi bien ? La génèse des tercios par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seb
Légionnaire
avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 12/07/2011
Localisation : Mediomatrici

MessageSujet: Re: Système de XVIIIe siècle   Sam 1 Oct - 11:19

très bon post ! Bon choix du thème !

..... une question au passage, y avait il des éléments gardés en " réserve " ( grenadiers ) afin de combler les brèches de telle ou telle ligne, ou bien chaque ligne était elle auto - suffisante ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred59
Chevalier
avatar

Messages : 2703
Date d'inscription : 24/03/2011
Localisation : au nord du Nord

MessageSujet: Re: Système de XVIIIe siècle   Sam 1 Oct - 13:06

seb a écrit:
très bon post ! Bon choix du thème !
..... une question au passage, y avait il des éléments gardés en " réserve " ( grenadiers ) afin de combler les brèches de telle ou telle ligne, ou bien chaque ligne était elle auto - suffisante ?

Il y avait en effet parfois des grenadiers ou d'autres bataillons gardés en réseve.
Mais leur rôle, pour moi, n'était pas d'aller combler des trous dans les deux lignes (on ne comblait pas les trous...) mais plus de faire des attaques soudaines sur certains points, de freiner l'ennemi en cas d'attaque surprise sur les flancs, sur les arrières ou de protéger la retraite (en cas de déroute de l'armée).

Les grenadiers en réserve servaient également parfois de "garde rapprochée" au général en chef...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred59
Chevalier
avatar

Messages : 2703
Date d'inscription : 24/03/2011
Localisation : au nord du Nord

MessageSujet: Re: Système de XVIIIe siècle   Sam 1 Oct - 13:25

fvm a écrit:
Fred tu connais aussi le XVIème aussi bien ? La génèse des tercios par exemple ?

Non, loin de là
Mais je peux regarder si j'ai quelque chose Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Système de XVIIIe siècle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Système de XVIIIe siècle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lignes de bataille :: L'ATELIER DES MECANOS :: Points de règles-
Sauter vers: