LIGNES DE BATAILLE

Forum dédié aux jeux de simulation
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CR Saratoga 1777 de Worthington games

Aller en bas 
AuteurMessage
Ulzana
Primipile
avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: CR Saratoga 1777 de Worthington games   Mar 7 Aoû - 9:14

Colonies du nouveau monde:
Fin 1776, les généraux britanniques s'interrogent sur la stratégie à adopter en 1777:





Ils ont deux armées, l'une à New York, commandée par Le général Howe qui a chassé les insurgés de la ville







l'autre au Québec commandée par Le général Burgoyne "gentleman Johnny".

Ce dernier a un plan: faire converger ces deux armées (+ un contingent venant d'Oswego à l'ouest) sur Albany pour isoler la Nouvelle Angleterre.
Les insurgés devront accepter enfin la bataille au lieu de l'éviter, une victoire mettrait fin à la rébellion.

Mais William Howe, général en chef des troupes britanniques dans les colonies, avait un autre plan: prendre Philadelphie, la ville originelle de la rébellion.

Malentendu ? Problème de communications du aux distances et difficultés du terrain ? Lutte d'ego entre Burgoyne et lui ?
John Burgoyne ne sera pas averti de la décision de Howe.






Il se lance en Juin 1777 avec environ 7 à 8 000 hommes de troupes régulières



britanniques




et germaniques, de Hesse Hanau et de Hesse Cassel, ainsi que de Brunswick

Et de l'artillerie, beaucoup d'artillerie.



plus un nombre d'auxiliaires indiens (autour de 500 à 1000) issus de plusieurs tribus.
Ces derniers s'étaient ralliés aux français lors de la guerre entre la Grande bretagne et la France de 1754 à 1763 qui s'était soldé par une défaite
française.
Les  indigènes avaient compris depuis longtemps que le danger mortel, pour eux, résidait dans le refus des colons d'origine britannique d'accepter
une frontière entre les colonies et les terres encore indiennes.
Les tribus originaires des terres proches des côtes atlantiques, du moins ce qu'il en restait, avaient été forcées de les quitter, après nombre combats et massacres.
Cela allait bientôt être le tour des tribus indigènes des grands lacs et des montagnes …
Aider les britanniques était une question de survie.



Leur rôle d'éclaireurs va être très utile,

ainsi que leur férocité pour effrayer les unités de milices des insurgés
(chaque "tir" avec un D6 de 1 ou 2, au lieu d'1 seulement pour les troupes régulières,  fait retraiter une unité de milice).
Mais les unités indiennes ne sont pas faites pour des batailles, seulement pour des skirmish
elles ne combattent qu'un round, elles passent en réserve ensuite et sont "off" pour la bataille).
Elles se lassent aussi d'une campagne qui dure:
3 unités indiennes quitteront la carte successivement lors de la 2e partie du jeu.




En haut à gauche, l'armée venue du Québec de Burgoyne, avec deux autres leaders, Fraser qui est le seul à pouvoir bouger de 2, et Riedesel un général Hessois.
Soit 9 unités régulières britanniques et 7 allemandes, plus 4 unités d'artillerie dont la majorité ne peut bouger que le long de la rivière ("chemin " bleu) .


En bas à Gauche, venant d'Oswego, le détachement de Barry St Léger avec environs 700 h, 4 unités régulières britanniques +1 artillerie, qui arriveront plus tard.

En bas "hors carte", des rumeurs de l'arrivée prochaine de l'armée de Howe peuvent obliger les insurgés de détacher provisoirement 4 unités.
(Le joueur British doit dépenser un PA lors de chaque tour pour que ces  rumeurs se déclenchent.)


Pour être victorieux : le joueur BR doit occuper
1  Fort Ticonderoga (2e fort en partant du Nord) + Albany (dernier village au sud à gauche de la rivière)

ou  

2  Fort Ticonderoga  + Manchester et Bennington (villages à droite , Est de la carte, le 1er sous le 1777, le 2nd avant dernier en bas à droite).

Faute de quoi les insurgés seront vainqueurs...et la France interviendra à leurs cotés.
Cette campagne fut décisive.


Comment on active les unités ?

chaque camp à 2 PA + 1, 2 ou 3 PA  selon un D6 (avec les insurgés ayant un petit avantage )

Un PA permet d'activer soit une unité seule, soit un général + SA capacité de commandement (entre 5 et 9)
ou tous les indiens (5 unités en tout), pas forcément ensemble qui bougent de 2.

Un wargame c'est avant tout un challenge: quel est il dans ce jeu ?

Burgoyne doit affronter plusieurs difficultés:

1 Le temps:

il joue contre Burgoyne: les insurgés vont recevoir des renforts au tour 5  (4 milices)
au tour 10 (Deux très bons généraux, Gates et Bénédict Arnold,
deux unités d'élite de riflemen qui font des hits à 5 et 6 au lieu de 6 comme toutes les autres unités, et deux unités régulières)
au tour 12 (7 unités régulière et 2 artilleries).


2 L'espace et le terrain:

les chemins "blancs" sont de mauvaises pistes dans des forêts, souvent obstruées par des arbres abattus par les insurgés.
L'artillerie, sauf la légère, ne peut les emprunter.
7 unités seulement  peuvent emprunter chaque tronçon lors de chaque tour.

Hormis le général Fraser qui bouge de 2, tous les autres (Burgoyne , Riedesel , St léger) bougent seulement de 1, on peut faire une marche forcée mais cela ne réussit pas toujours et cela peut couter un pas de perte à chaque unité (50% de probabilité).
Les indiens et les milices de colons bougent de 2, individuellement.

Les chemins bleus sont en fait un mélange de chemins bordant la rivière et de transport par petits bateaux.
Pas de limite de nombre d'unités pouvant emprunter chaque tronçon chaque tour.

Prendre le fort Ticonderoga sera aisé, mais prendre les objectifs plein sud et sud est sera une autre affaire.


3 Le supply

Si out of supply, l'activation passe à 2 PA  au lieu de 1.

Les britanniques doivent avoir une ligne de ravitaillement joignant les bases du nord ouest ou du sud ouest
Les milices des  insurgés sont déjà et peuvent apparaitre dans les forêts à l'est de la rivière (chemins blancs).
Ce qui leur permet de venir couper la ligne de Burgoyne.

Quant à mettre une garnison sur chaque point de la ligne …

4 Les cmbats
Les insurgés peuvent combattre en défense sur des points fortifiés, ce qui enlève un D6 de tir à chaque unité attaquante lors du 1er round.
Ils ont 3 unités de riflemen très efficaces (hits sur 5 Et 6)


Mais Burgoyne a deux atouts:

1 les milices des insurgés sont "effrayées" sur D6 de 1 lors d'un tir d'infanterie et d'artillerie, ou de 1et 2 lors d'un tir d'indiens.

2 L'artillerie britannique plus nombreuse (faisant des hits à 5 et 6 au lieu de 6).

3 Il a la supériorité numérique (et qualitative) durant les 11 premiers tours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Primipile
avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Saratoga 1777 de Worthington games   Jeu 9 Aoû - 14:30



L'armée britannique venant de Québec:

Burgoyne 7 R (réguliers, 4 Hessois et 3 BR) 3 (artillerie) = 10 unités
Riedesel  3 R (Hessois)
Ces leaders ne bougent que de 1 (une marche forcée est possible mais c'est couteux en pertes)
Fraser 6 R  +1 artillerie légère (elle peut utiliser les chemins "blancs")
Ce leader peut bouger de 2
2 N (pour N atives...indiens) éclairent la voie le long du lac Champlain




St Clair (leader insurgé) se trouve au fort Ticonderoga avec une force de 7 Unités.



Le reste sont des unités de milices dispersées dans les forêts.
Tout au sud 3 N éclairent le long du lac Oneida.



TOUR 1 et 2




La progression est lente avec tous ces bagages et cette artillerie pour Burgoyne, Riedesel ne fait pas mieux.
Fraser, lui, avance rapidement, passe par Fort Crown abandonné et traversant  le lac débarque à Moore saw mill, les indiens l'ont déjà précédé, d'autres suivent derrière.


TOUR 3



Les éclaireurs rapportent que Ticonderoga est vide d'insurgés, apparemment St Clair est en pleine  retraite vers le sud.
Fraser poursuit son avance sur Skenesboro, il sait que la réussite de la campagne dépend de la vitesse de progression.


TOUR 4




Et il le prouve en incitant les indiens à lancer un raid audacieux sur le fort Anne tenu par une faible milice





Les indiens se sont approchés du fort Anne sans se faire détecter.




Le fort est investi par surprise, les miliciens débordés, incapables de causer des pertes aux diables rouges qui les submergent, c'est un massacre...l'unité de milice est anéantie...

(Les miliciens n'ont fait aucun 6 avec seulement 3 D6  (-1 D6 pour chaque unité pour attaque d'un fort et les milices ne sont jamais  "effrayées",
les indiens ont fait DEUX 6)






La prise de fort Anne offre une opportunité à Fraser de faire mouvement sur Fort Edward, ce qui n'aurait pas été possible si les miliciens avaient pu le garder (les indiens ne peuvent combattre qu'un round, s'ils n'avaient pas éliminé la garnison en un round, ils auraient du se retirer).






Les régiments Britanniques appuyés par de l'artillerie légère subissent un tir efficace de la garnison (1 perte) mais lui en cause 2.
Une seule unité de milice parvient à se retirer et à échapper à la poursuite des britanniques, elle rejoint la colonne de St Clair.



Fraser vient de prendre le fort Crown ...et bloque le repli de St Clair qui vient d'arriver à Fort George.
C'est inespéré et démontre que l'audace paie...parfois.



TOUR 5



Au sud ouest la colonne de St léger arrive à Oswego, son objectif est fort Stanwix tenu par une unité de réguliers.





La campagne semble bien engagée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Primipile
avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Saratoga 1777 de Worthington games   Jeu 9 Aoû - 14:31



Mais les indiens qui avaient pris Fort Anne, tout à leur pillage effréné des entrepôts sont attaqués par une colonne de miliciens menée par Stark.
Ces derniers les surprennent dans leurs libations et ne font pas de quartiers, le drapeau des colonies flotte à nouveau sur le fort.




Fraser se retrouve isolé dans Fort Edward (toute activation coutera 2 AP au lieu de 1).




TOUR 6    BR 5AP  US  4AP




Au sud ouest, les indiens attaquent une milice à Oriskany qui se défend mais subit des pertes et doit se replier.








Burgoyne continue d'avancer lentement vers le sud, laissant à Riedesel la mission de tenir les voies de communications avec le Canada.

Mais celles ci sont coupées dans son dos peu après par une milice d'insurgés...



TOUR 7   BR 4AP  US 3AP




Riedesel fait revenir une unité régulière de Hessois sur Fort Ticonderoga pour assaillir cette milice en traversant la partie étroite du lac Champlain sur des bateaux.



Les Hessois chargent à la baïonnette tout juste débarqués et se retrouvent sous le feu des miliciens qui  doivent décrocher (le 1 rouge) mais leurs causent une perte (le 6 bleu).
Les lourds fantassins allemands ne peuvent rien contre l'agilité des colons, la poursuite ne donne rien.




Les communications sont rétablies avec Burgoyne qui atteint Fort George et Fraser !


Tandis que St Clair avance vers Fort Ticonderoga...






Mais coupée à nouveau par une nouvelle milice, tandis que la colonne de St Clair menace Fort Ticonderoga !




TOUR 8  BR 2AP  US 3AP




Les insurgés sont activés en 1er (la plupart du temps ils le sont en 2e) ce qui leur donne deux activations d'affilée.
St Clair peut ainsi attaquer Fort  Ticonderoga avant que Riedesel ne repasse la rivière pour assurer la défense du fort !

Riedesel pensait avoir le temps de revenir, mais il est trop tard !




Les Hessois défendent comme ils peuvent, les régiments réguliers insurgés les assaillent avec l'appui de leur artillerie qui fait un carnage d'allemands (l'artillerie n'est pas gênée par les forts et en plus elle faits des hits sur 5 et 6)

Les Hessois survivants se rendent, Fort Ticonderoga  tombe aux mains des rebelles  ! (un objectif indispensable pour gagner avec les britanniques) .




Fraser laisse deux régiments dans le Fort Anne et repart  vers le nord avec le reste de sa colonne.

Les communications sont rétablies !




TOUR 9   BR 3AP  US 4AP



Pour être aussitôt coupées par les insurgés qui de nouveau sont activés en premier, ce qui considérablement gêner les activations britanniques.





Burgoyne décide de poursuivre son avancée vers Albany.


Les rebelles ont réussi à figer en grande partie l'armée venant de Québec.




La colonne de St léger est ravitaillée  elle avance sur Fort Stanwyx abandonné par les réguliers , mais plusieurs unités de milice approchent en renfort.


TOUR 10  BR 4AP  US 4AP




Fraser nettoie la rive est du fleuve en dispersant  une milice à la scierie de Moore.
Les insurgés tiennent la rive ouest coupant toujours  les communications…




Burgoyne continue à progresser, volatilisant une milice près du village de Miller.




St Clair rappelle à lui la milice  de fort crown point qui ne tiendrait pas contre un assaut de Fraser à travers le fleuve, laissant les communications britanniques se rétablir...




Mais Stark, laissant trois milices à Fort Anne vient prendre Fort George, coupant ces communications, loin , très lojn de Fraser.


Burgoyne le saura bientôt par un courrier venant de Fort Edward, il est définitivement isolé et coupé de toute communication avec le Québec.
S'il fait demi tour, c'en est fini de la campagne…

Il continue donc, avec les forces à sa disposition.



Bénédict Arnold vient d'arriver à Albany avec deux régiments réguliers et deux unités de riflemen.

Schuyler a un regiment régulier et une milice au fort de Bemis Heights.


Les insurgés reprennent confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Primipile
avatar

Messages : 1021
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Saratoga 1777 de Worthington games   Sam 11 Aoû - 18:01

TOUR 11

BR 4AP   US 4 AP

St Clair envoie 3 régiments à Fort Crown Point pour bloquer la traversée de Fraser.




Burgoyne arrive à Saratoga, bientôt ses éclaireurs le préviennent de la présence des insurgés en nombre dans la position fortifiée de Bemis Heights.



TOUR 12    BR 4 AP   US 4 AP



Burgoyne engage la bataille à Bemis Heights, confiant dans sa nombreuse artillerie...




Le combat est une boucherie, l'artillerie écrase les milices sous son feu précis, seuls les réguliers et les riflemen parviennent à se replier en ordre.
Les britanniques contrôlent Bemis Heights !


Tour 13




Burgoyne apprend que des renforts de régiments réguliers ont renforcé Albany où se sont repliés les unités vaincues à Bemis Heights.


Deux options s'offrent à lui:

1 les attaquer directement à travers la rivière Hudson.

2 Faire une marche de flanc pour traverser celle ci plus à l'ouest à Warrenbourgh puis revenir attaquer Albany par un terrain ouvert .
Il choisit celle ci, moins risquée.




Les indiens assaillent Warrenbourgh tenu par deux unités de Milice et les en délogent puis leur donnent la chasse dans les bois y faisant moults carnages.

TOUR 14    BR  5 AP   US 5AP




Burgoyne rejoint St Léger à Johnson Hall après en avoir éliminé la milice, lui prend ses meilleurs régiments et lui laisse ceux qui ont eu quelques pertes.

Ses communications passent désormais par Oswego, il est désormais de nouveau ravitaillé, ce qui permet aux britanniques d'avoir les AP pour enfin activer les forces du nord devenue inactives un temps.



TOUR 15    BR 4 AP   US 4 AP



Fort Crown point a été bien renforcé par St Clair pour bloquer toute tentative de traversée du lac  de Fraser et pour couper le supply britannique.

Mais Fraser traverse le lac face à Ticonderoga et parvient à défaire la garnison de St Clair, avec beaucoup de chance,
Ticonderoga est repris ! Il est indispensable aux britanniques pour une éventuelle victoire.



Ce dernier se replie mais est rejoint par la colonne de Stark, ce qui  lui évite une poursuite qui aurait dispersé sa formation.




St Léger reste à Johnson Hall pour garder les communications



et Burgoyne traverse la rivière et parvient à Warrenbourgh où il y trouve une seule unité d'indiens, les deux autres ont fini par déserter, déçues par le type de guerre des blancs qui s'est soldé par de vaines attentes.


TOUR 16   BR 4AP   US  4AP



Une estafette rejoint Burgoyne et lui révèle que le général Howe a attaqué Philadelphie et ne viendra pas…

Le coup est rude pour Burgoyne qui ne comprend pas ce qui a pu se passer.






Mais l'estafette lui annonce que Clinton avec quelques régiments est en route le long de l'Hudson, ce qui a contraint les insurgés à détacher d'Albany 4 régiments pour y faire face.



C'est malgré tout une bonne nouvelle et une belle occasion pour attaquer Albany, mais Burgoyne est encore trop loin, il doit encore passer Shenectady et ne souhaite pas faire une marche forcée comme le lui recommandent des officiers, de peur d'avoir des pertes en route.



TOUR 17  BR 4AP  US 4 AP



Burgoyne arrive à Schenectady...Gates l'attend de pied ferme à Albany.




Sur ses arrières plus au nord, Stark attaque fort Edward.




Les deux régiments britanniques se défendent bien mais doivent se replier sous le nombre.


TOUR 18  BR 3 AP  US 5 AP


Burgoyne est en mesure  d'avancer pour attaquer Gates à Albany, mais il souhaiterait que celui ci ait été obligé de se dégarnir
(de 10 SP en 4 unités de réguliers) pour faire face à une menace de Clinton.

Mais aucune nouvelle de Clinton...que fait il ?

Gates n'a fait aucun détachement vers le sud…

Alors Burgoyne attend…



TOUR 19   BR 4 AP  US 3 AP




Toujours rien…

Peut être que Clinton aura été accroché et a du se replier et  renoncer …?



TOUR 20  BR  5 AP  US 4 AP




Burgoyne n'a plus le choix, il ne peut plus compter sur Clinton…
Il doit attaquer maintenant ou jamais.
Gates a plus de troupes que lui et des riflemen il  bénéficie de la défense, mais Burgoyne a beaucoup plus d'artillerie.

C'est le moment de sa vie, celui qui va faire sa fortune et sa gloire ou peupler ses regrets ...


En fin de matinée son artillerie se place et  ses régiments manoeuvrent en formation ...la bataille s'engage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CR Saratoga 1777 de Worthington games   

Revenir en haut Aller en bas
 
CR Saratoga 1777 de Worthington games
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGNES DE BATAILLE :: MACHINES INFERNALES :: Comptes-rendus-
Sauter vers: