LIGNES DE BATAILLE

Forum dédié aux jeux de simulation
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 East front II summer 42 Operation blue

Aller en bas 
AuteurMessage
Ulzana
Primipile
avatar

Messages : 1048
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: East front II summer 42 Operation blue   Mar 10 Juil - 17:08



En rabattant la bande de carte la plus à l'ouest pour gagner en confort de jeu, Zoom sur le théâtre d'opération d'operation Blue.







Les russes s'attendent à une nouvelle offensive sur Moscou, ils y ont massé  leurs meilleures unités pour couvrir leur Capitale.

Voyons maintenant les objectifs clés envisageables






Sevastopol: c'est une forteresse, (l'unité russe en défense a triple défense...il faut lui causer 3 Hits pour qu'elle perde un CV , valeur de combat)
si on s'en emparait nous recevrions la 4e armée roumaine, la 2e armée Hongroise et deux mois plus tard la 8e armée Italienne.
Sevastopol contrôlant l'ouest de la mer Noire, nos pays satellites seraient enfin suffisamment  rassurés pour s'engager à nos cotés à l'Est.
La prise d'Odessa nous avait déjà valu l'arrivée de la 3e Armée Roumaine.
Enfin, sa prise rendrait tout débarquement russe par la mer Noire plus qu'improbable.

C'est un gros morceau, mais nous avons les gros canons pour briser leurs fortifications (Tir à Triple soit un hit pour un D6 de 4/5/6)






Le Caucase: sa partie nord, avec les champs pétrolifères de Maïkop  (1)  et de Bakou (2),
pour y accéder il faudra forcer la porte qui y mène…Rostov (1) !
Protégée par la mer d'Azov et par deux fleuves: le Don et le Manych, elle sera difficile à encercler et par elle passe la ligne de ravitaillement de toute avancée plus au sud…

Enfin, Astrakhan  !
On n'est pas obligé de la prendre, mais son port contrôle la partie Nord de la mer Caspienne.

Les pétroles de Bakou n'ont que trois accès vers les armées soviétiques et les immenses complexes industriels  de Sibérie:

1   Le rail, de Bakou à Stalingrad et au delà, on peut le couper à Piatygorsk à 200 km à l'ouest de Grozny .

2   Lorsque le rail n'est plus utilisable, les russes chargent des tankers dans le Port de Baku et les envoient par la Caspienne à Astrakhan …

Si on prenait la ville :

3    Ils seraient obligés de les envoyer à Guryev, à l'est, de l'autre coté de la Caspienne, ce qui serait bien plus long et difficile.

(en terme de jeu, cela occasionnerait une perte de 5 PP, points de production,
+ un surcout de 2 PP pour augmenter un CV de HQ de 1 CV, et de 4 PP la reconstruction d'un HQ "éliminé"...
HOUSE RULE perso pour simuler les complications dans le ravitaillement des groupes d'armées soviétiques) .







Le plus efficace serait de s'emparer de Bakou (10), les pétroles nous apporteraient 20 PP par mois et priverait les russes de 10 PP,
engendrerait un surcoût  de 5 PP pour l'augmentation de 1 CV d'un HQ et de 10 PP pour une reconstruction d'un HQ éliminé.
autrement dit, ce serait le début de la fin de l'URSS.

Mais il faudrait franchir le Caucase à Makhach Kala et continuer par Derbent, un terrain très difficile pour nos panzers...

(Evidemment, historiquement c'était une vue de l'esprit de Hitler, les puits auraient été sabotés et hors d'usage pour au moins 6 mois à un an, et encore aurait il fallu que les allemands puissent les réparer sous les bombardements venant de terrain d'aviation de l'autre coté de la Caspienne.
Mais le design vise à pousser l'allemand à s'enfoncer dans le Caucase comme il le fit, en le "récompensant".)





[/quote]



Stalingrad (2)
(que je doublerais à 4 du fait que c'est "la ville de Staline", symbolique dénuée de sens stratégique mais propre à impressionner le Führer,
HOUSE RULE perso pour inciter l'allemand à se lancer dans un combat de rues pour lequel ses unités ne sont pas vraiment faites):

La ville prise, nous pourrions traverser la Volga et couper le rail et aurait les mêmes effets que la prise d'Astrakhan.

(Autre HOUSE RULE perso: la Volga était un fleuve très large, difficile à traverser:
toute unité tentant d'attaquer à travers la Volga, de la Caspienne à 2 hexes au nord de Stalingrad  se fait repousser sur un "tir" de 1/2/3/4
puis sur un tir de 1/2/3 jusqu'à Saratov,  au lieu de 1/2 pour les autres fleuves.
Faute de quoi, un joueur allemand franchirait la Volga assez aisément, surtout avec un appui aérien encore supérieur à celui des soviétiques
au lieu de devoir se battre dans les rues de Stalingrad.)

Donc je double la valeur de la prise de Stalingrad en rendant son encerclement bien plus difficile.

Enfin, le jeu ne simulant pas les difficultés croissantes  du ravitaillement du fait de l'éloignement de l'Allemagne,
HOUSE RULE perso
toute unité à l'est de la Volga est considérée comme un hex plus loin que réellement d'un HQ  à l'ouest de la Volga voulant l'activer,
et un HQ allemand ayant traversé le fleuve et se retrouvant à l'est de la Volga, serait considéré comme Disrupted, soit comme s'il avait un CV de moins.
En hiver, en plus de cela  le coût de 1 CV de HQ augmenterait de 5 PP.)




"Cela nous obligerait à nous disperser sur des objectifs très éloigné les uns des autres, Mein Führer ..."

-"Nous devons prendre des risques, un 2nd front se prépare à l'ouest, il nous faut mettre le russe à genoux avant l'hiver."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
East front II summer 42 Operation blue
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGNES DE BATAILLE :: MACHINES INFERNALES :: Comptes-rendus-
Sauter vers: