LIGNES DE BATAILLE

Forum dédié aux jeux de simulation
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CR This war of mine "Apocalypse 2028"

Aller en bas 
AuteurMessage
Ulzana
Primipile
avatar

Messages : 1031
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: CR This war of mine "Apocalypse 2028"   Mar 27 Fév - 21:36



Tout commença par un froid polaire, mortel, qui figea le continent européen après une succession de tempêtes d'une violence inhabituelle.
Des scientifiques vinrent expliquer que le courant du Gulf Stream avait disparu et que cela engendrait la fin de la modération du climat Européen.
Puis l'électricité vint à manquer...les communications devinrent chaotiques.








Les armées devinrent les seules à pouvoir prendre et garder le contrôle des ressources vitales





Dans un premier temps, des distributions de nourriture et de médicaments se firent en ville, puis cessèrent soudain...







Une guerre éclata on ne sut ni pourquoi ni comment.

de longues volutes de fumée envahirent la ville...



en proie à des combats aussi brefs qu'apocalyptiques.





Notre univers sombra dans le silence...parfois déchiré par un tir de sniper.




Une semaine déjà que nous vivons terrés dans une maison, une tanière en ruine, remettant sans cesse au lendemain le moment où nous serons obligé de sortir chercher de quoi se nourrir.




Mais nous allons devoir sortir... ce soir.






Nous sommes trois, trois hommes qui n'auraient jamais du se rencontrer en temps normal, mais notre vie a basculé et la nécessité de survivre nous a obligé à coopérer.

Roman, un jeune déserteur renfrogné, Marin,  un garagiste râleur et misanthrope,




Et moi...un prof de maths souffreteux qui regarde le monde sombrer avec incrédulité...quelle ironie, à quelques mois de la retraite...mes équations ne servent plus à rien,
mais ont elles servi un jour ?
Mais le besoin de survivre est plus fort que tout, survivre encore un jour de plus devient notre obsession.

Mais, dehors, combien sont ils à errer la nuit à la recherche des restes de notre civilisation enfouis dans  les ruines de la ville ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Primipile
avatar

Messages : 1031
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR This war of mine "Apocalypse 2028"   Jeu 1 Mar - 18:14

1er jour

Nous déblayons la ruine qui nous sert de refuge, ramassant tout ce qui peut être utile.

Le froid se fait de plus en plus sentir (3 )

A la nuit tombée l'un d'entre nous part explorer les environs pour trouver ce qui pourrait nous permettre de survivre, un autre reste de garde, le 3e dort, c'est ainsi que vont se passer les 24h de chaque journée.

Roman part le premier, on est encore sans armes et lui seul pourrait s'en sortir en cas de mauvaise rencontre.

A l'aube il est de retour, heureusement nous n'avons subi aucun raid de nuit, il valait mieux, nous n'avions pas eu le temps de construire la moindre barricade ni de trouver une arme pour nous défendre.

Il est entré dans un supermarché à moitié effondré, mais il a vite compris que ce lieu était plus ou moins sous contrôle de militaires ou de gangs armés au nombre de mégots récents qui jonchaient le sol.
Impossible de fouiller les décombres sans faire de bruit, le risque était trop grand, il préféra revenir bredouille.


2e Jour

Nous avons construit un lit et un atelier qui nous a permis de fabriquer une barricade pour boucher un trou dans un mur.

Cette fois c'est à mon tour de sortir...
Je crève de trouille, mais je ne peux pas me défiler, je suis celui qui est encore le moins fatigué (j'en fais le moins possible...).



Je me fonds dans la pénombre, ma seule chance est de ne pas me faire surprendre, le moindre combat me serait fatal.
J'arrive à un espace découvert "Le carrefour des tireurs embusqués", heureusement les ténèbres ne leur sont pas propices et ceux qui auraient
des lunettes de vision nocturne ne prendraient pas le risque de révéler leur présence  en tirant sur une créature non identifiée.

J'ai de la chance, je découvre une pièce d'arme et deux pièces électriques que je mets dans mon sac à dos et plein d'autres choses que je dois laisser sur place, mon sac étant plein.
Je rentre à l'aube...sain et sauf.

Mais durant mon absence le refuge a été attaqué par un groupe de rodeurs,



Roman a très bien défendu la place derrière sa barricade, assénant deux coups de poings efficaces, repoussant les assaillants.
Mais un des rodeurs, pendant ce temps s'était infiltré et  s'est emparé d'une grande partie de nos réserves de nourriture.





Le froid est de plus en plus intense (6) nous sommes tous atteints par des accès de toux et de maux de gorge.
mais personne n'est blessé et je suis revenu en vie.

Mon seul regret est, privilégiant les pièces utiles,  d'avoir du laisser un livre magnifiquement relié, et encore en bon état, au milieu des décombres ... "Guerre et paix", le lire m'aurait permis de revoir comment Pierre Bézoukhov avait pu trouver le courage d' affronter la fin de son monde lors de l'hiver 1812.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Primipile
avatar

Messages : 1031
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR This war of mine "Apocalypse 2028"   Dim 4 Mar - 19:05

3e et 4e jour...

Il fait toujours aussi froid (6=max) et on a de plus en plus faim.

Marin est  parti en exploration et n'est revenu qu'avec des légumes, juste de quoi ne pas mourir de faim.
Il est allé dans un hôpital de fortune qui l'a un peu soigné, puis renvoyé vers son destin, l'urgence étant de soigner les cas les plus atteints.

Les nuits ont été calmes, personne n'est venu roder.

Le jour on cherche du bois autour de la maison, j'ai fait un tour à l'extérieur, défiant les snipers, un pauvre hère affamé m'a demandé de quoi manger, ...cela m'aurait gêné de lui refuser si nous avions eu quelque chose, "heureusement" nous n'avions rien ...alors...




Roman a tenté sa chance  à son tour pour explorer l'hôpital mais n'a rien trouvé à part de l'eau, du bois et quelques pièces métalliques.



5e jour

Marin a construit un assommoir: un piège à rat...mais il faut y mettre un appât, or nous n'avons plus rien de comestible...

La faim nous taraude sans cesse, nous décidons que deux d'entre nous doivent sortir explorer cet hôpital et y obtenir quelques soins pour ceux qui ont de la fièvre.

Roman et Marin vont y aller ensemble.




Au début, des infirmiers leur ont donné du paracétamol pour calmer la fièvre et juste de quoi manger un peu.

Mais ils voulaient trouver bien plus que cela en explorant les zones en ruines.
L'expédition devient vite compliquée, ils font trop de bruit au risque de rameuter des individus hostiles, se faufilent dans un dédale de pièces jonchées de débris.



Mais la chance est de leur coté, ils progressent dans les parties en ruines de l'hosto et se retrouvent bloqués...il faut escalader un mur effondré !
Ou bien rebrousser chemin sans ramener quoi que ce soit à manger.

Roman y parvient aisément mais Marin se blesse à deux reprises.

Ils reviennent en pleine nuit, épuisés, avec seulement un peu d'eau et de bois.
Nous gardons tous le silence, le temps de mettre des bandages sur les blessures de Marin,
c'est Roman qui me racontera toute l'histoire le lendemain....



Car au petit matin Marin avait disparu...

Il a juste pris un pièce d'arme et s'en est allé.






Il ne reste que nous désormais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Primipile
avatar

Messages : 1031
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR This war of mine "Apocalypse 2028"   Sam 17 Mar - 11:39

6e jour

(à lire en écoutant Nick Cave "the road" soundtrack)

Nous ne pouvions survivre à deux, il fallait chaque nuit  un explorateur, un garde éveillé pour empêcher des intrus d'entrer, et un qui se repose.

Nous sommes donc sortis dans la rue de jour pour tenter de trouver un 3e larron, un sans abri
acceptant de vivre avec nous...quelle ironie...il y a peu, une telle idée ne serait venu à l'idée de personne, bien au contraire, nous aurions détourné les yeux, et moi le premier...

Mais aujourd'hui le monde que nous avons connu n'existe plus.






La première chose qui nous surpris, c'est la lumière du jour, fusse t' elle blafarde,
après des jours et des jours calfeutrés dans notre refuge les journées et ne sortant que les nuits.

Avec le risque permanent de devenir la cible d'un sniper...



Nous avons croisé quelques pauvres hères isolés, plus en peine que nous et ne souhaitant qu'un peu de nourriture que nous ne pouvions partager avec eux.
Ou bien des types cherchant à faire du troc, ce qui nous intéressait aussi.

Nous eûmes de la chance, aucun tir de sniper...

Et puis est apparu une silhouette d'ours, Boris un ex magasinier



Il fut ravi de nous rejoindre tant il était affamé.


Heureusement il n'était pas diminué par les épreuves subies, il se proposa lui même de partir en expédition après avoir mangé.


A l'aube il était de retour son grand sac rempli à craquer de pièces métalliques et de bouteilles d'eau




Il nous raconta son périple nocturne...



Au sein d'une église, sa rencontre avec le père Olek qui lui soigna sa toux persistante, et son exploration des bâtiments

Il dut escalader des passages encombrés et fit de belles trouvailles dans les décombres, notamment un beau couteau.

La nuit s'était finalement bien passée, quelques pauvres hères avaient essayé de s'introduire chez nous, en vain grâce à nos barricades.
Nous étions heureux d'avoir un nouveau compagnon, un trio était reformé...





C'est dur à dire mais nous étions soulagés de ne plus avoir à penser à Marin...


7e jour

Le piège à rat que nous avions confectionné la veille, avec un appât de nourriture crue, nous offrit notre première proie...un rat gris marron !

Nous l'avons dépecé avec le couteau et cuit sur un mini brasier improvisé fait d'une grosse boite de conserve usagée.
Notre première viande fraîche...

Nous sommes ressortis dehors en plein jour faire du troc, on a du céder nos bandages et nos pièces, on avait trop besoin de nourriture, on était, malgré le rat, en état de malnutrition avancé.





Au crépuscule  Roman et Boris, armés d'un couteau sont sortis tous les deux explorer l'église...





Ce fut long, pénible et infructueux, comme un labyrinthe de couloirs obscurs...

Ils se décidèrent à rentrer sans grand chose d'intéressant dans leurs besaces,




Et à l'heure où l'aube pointe et commence à déchirer les ténèbres...sortant d'un tunnel proche



Un abri improvisé leur permit de ne pas être repéré.

La ville représentait un danger mortel...





Mais nous étions toujours en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CR This war of mine "Apocalypse 2028"   

Revenir en haut Aller en bas
 
CR This war of mine "Apocalypse 2028"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIGNES DE BATAILLE :: MACHINES INFERNALES :: Comptes-rendus-
Sauter vers: