Lignes de bataille

Forum dédié aux wargames et à leur conception
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CR Hands in the sea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: CR Hands in the sea    Sam 17 Sep - 5:20







Tanit veille sur la cité endormie...







La paix y règne encore, pour cette nuit.






Mais une ombre se dessine plus au nord, une menace sourde, animée
d'une volonté tenace, d'un orgueil et d'une susceptibilité sans limites...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 17 Sep - 7:31



Rome...car il s'agit bien d'elle... Rome et ses légions redoutables, son Sénat plein de morgue... Rome et sa puissance terrestre qui commence à faire de l'ombre à la Cité de Carthage qui règne économiquement sur  l'ouest de la mer intérieure, commerçant avec villes et comptoirs.





L'objet du litige est la Sicile, la fabuleuse île de Sicile, Carthage en contrôle l'ouest avec Lilybaeum et Panormus, Rome  l'est  avec Messana et Catana.

La Cité neutre de Syracuse est d'une importance primordiale pour Rome, si elle parvient à en prendre le contrôle d'une façon ou d'une autre elle bénéficiera d'une source logistique qui lui permettra de progresser plus vers l'ouest de la Sicile et à terme , de s'en emparer.




Carthage ne peut l'accepter, elle est centrée sur le commerce, une alliance avec Syracuse lui convenait, c'est pourquoi elle n'avait pas cherché à s'emparer de toute la Sicile.
Mais Rome...ne connaît que la domination politique et militaire, ne peut accepter d'égal ou de partenaire, la guerre est inévitable...


Un autre enjeu se fait jour, moins crucial mais important à long terme, la Sardaigne, où Carthage contrôle  Caralis




et la Corse, neutre pour l'instant...






Carthage est fière de sa flotte (2 pt dès le début)) , garante de la sécurité de ses échanges commerciaux,







Rome tire sa puissance de ses légions (1 carte légion dès le début).









Hamilcar ressent la terrible solitude du stratège à l'heure des choix:

Doit il engager Carthage dans une expansion territoriale pour agrandir son espace économique ?
En Sicile ? En Sardaigne ? En Corse ?

Lancer sa flotte pour contrôler la mer de Sicile ? Ou menacer de piller les villes romaines  en contrôlant la mer d'Italie ?
Interdire l'expansion romaine en Corse en croisant dans la mer qui la borde ?

Ou contester Rome dans sa prise de contrôle de Syracuse ?

Un imbécile a dit que les romains n'oseraient jamais mettre leurs mains dans la mer de peur de la flotte carthaginoise,
Hamilcar sait que toute guerre revient à s'approcher du gouffre...nul ne sait ce qu'il peut arriver.





Puisse Ba'al Hammon guider ses pensées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allalalai
Star palmée
avatar

Messages : 11116
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 43
Localisation : Embrun

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 17 Sep - 11:05

Oulah ! Carthage, je vais être très attentif !!! whisp

_________________
"J'aime le jeu d'histoire surtout pour sa capacité à stimuler des réflexions et à nous faire partager en amitié les narrations du passé qui nous fascinent". DRUSTAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 17 Sep - 12:15

J'espère que tu ne seras pas déçu. yess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 17 Sep - 14:28

Tour 1   264-263 BC








L'argent est le nerf de la guerre, surtout pour une Cité habitée à commercer et à engager des mercenaires.

Hamilcar poussé par les notables de Carthage a encouragé la rentrée d'argent et d'or dans les caisses, en favorisant les échanges commerciaux.
Celles ci passeront de 6 à 20 silver coins



La douceur de vivre et la richesse vont de pair à Carthage, la guerre est affaire de mercenaires que l'on paie pour ne pas avoir à s'en préoccuper.
Hamilcar a du mal à faire comprendre à ces commerçants et aristocrates repus que leur mode de vie repose sur les armes et la vie de ceux qui la vendent pour survivre.







Son deuxième objectif est d'établir des colonies vers le centre de la Sicile à Heraclea et  à Hippana pour s'approcher d'Agrigentum où une ville pourrait être édifiée.


Rome semble avoir pris le contrôle de Syracuse grace à une légion et avoir commencé le recrutement d'une deuxième ainsi que s'être attiré l'alliance
de mercenaires hoplites grecs selon les espions à notre solde qui infestent les ports.
Mais aucun navire en construction pour l'instant.

Cette Cité représente à présent une menace militaire terrestre, qui fait mine pour l'instant d'ignorer sa rivale Carthage, il va falloir recruter au plus vite des mercenaires de toutes parts.







La croissance financière de Rome a été plus faible, seulement 11 silver coins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santino
Sabertooth Tiger
avatar

Messages : 9996
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 17 Sep - 14:38

Allez Rome ! yeah !

_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/ En ligne
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 17 Sep - 15:26

devil


Carthage for ever yess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 17 Sep - 15:26

Tour 2  262-261 BC


Rome colonise Camarina sur la côte sud (prête à fondre sur Agrigentum ) et Tyndaris sur la côte nord de la Sicile.

Hamilcar a réussi à recruter des gaulois et à lever de l'infanterie carthaginoise, Agrigentum a été colonisé sur son incitation.



La flotte, elle,  croise au large de la Sicile





Ba'al Hammon observe l'île avec attention grâce aux multiples offrandes que ne manque pas d'ordonner le stratège de Carthage.



Les colons de Caralis ont fondé une colonie plus au nord à Oristano.



Toujours pas de contact avec les romains...à croire qu'ils se contentent de leur moitié de l'île.






Peut on y croire ?


Les économies sont quasi identiques C  23,   R  20
Les PV aussi  C  7 ,     R   5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santino
Sabertooth Tiger
avatar

Messages : 9996
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 17 Sep - 15:54

Allez rejette moi ces pignoufs à la mer ! babar two

_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/ En ligne
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 17 Sep - 16:55

TOUR 3     260-259 BC



Non...on ne pouvait y croire...

Une armée romaine est venue de Camarina avec deux légions et des mercenaires hoplites grecs avec des vélites pour prendre Agrigentum.

La défense des mercenaires gaulois et de l'infanterie Carthaginoise fut sur le point de les repousser, mais les romains remportèrent la bataille de justesse.






Agrigentum est tombée entre leurs mains ! (1pt de prestige pour Rome)


Carthage  vient d'essuyer une défaite dès  le début d'une guerre que Rome lui a imposée !


Cela a le mérite de réveiller les élites sociales de la Cité, inconscientes du danger que représente cette jeune république Romaine..

Hamilcar aura désormais l'oreille de tous sénateurs et autres membres de lignées influentes qui ont pour  mérite le fait d'être nés dans les bonnes familles.




Aléria en Corse a été colonisée par Rome.






Rome n'hésite plus à empiéter sur les sphères d'influence de Carthage ailleurs qu'en Sicile, il s'agit d'une guerre globale et non d'un conflit local.
Et le fait que Rome n'ait pas hésitée montre l'audace et l'arrogance de son Sénat.





Lilybaeum est aussitôt fortifiée par les colons puniques, les romains font de même avec Syracuse et s'approchent de Panormus en colonisant Thermae.






La flotte carthaginoise a du se replier, elle avait perdu une escadre (une seule restait)
et Rome avait construit deux escadres, ce qui lui donnait la supériorité ...mais les dieux sont avec nous ...Ba'al Hammon...loué sois tu...

une tempête dans la mer d'Italie a balayé la flotte romaine, tous ses navires reposent désormais au fond de la mer....




C   17 silver coins    12 PV
R   16 silver coins    15 PV     1 prestige point
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Dim 18 Sep - 12:03

TOUR 4   258-257 BC





Hamilcar :

"Oh...Tanit...quel est donc ce présage ?
Guide moi... que dois je faire ?
Les Suffètes et les Sénateurs n'ont pas encore pris conscience que nous entrions dans une guerre sans merci avec Rome qui ne peut supporter la moindre rivale, ils se croient dans une guerre limitée, qui ne doit pas engager l'élite aristocratique dans une perte de sa richesse.

Guide moi, toi qui veille sur Carthage, notre mère, montre moi la voie pour échapper à l'étau qui nous enserre..."


[/b]


Panormus est fortifiée par les colons carthaginois




Rome envoie en Sicile un nouveau consul expert en Poliorcétique Lucinius FULVIUS



Avec ses deux légions et ses machines il avance vers Panormus et met la ville en état de siège.



Les catapultes pilonnent la ville pour l'incendier






Les légionnaires attaquent ...








Mais ne peuvent pénétrer dans la ville face à la détermination de l'infanterie carthaginoise




Pendant ce temps là Hamilcar
lance ses chantiers navals dans la construction accélérée de trirèmes.

La flotte part croiser au large de la Sicile pour piller les villes sous domination de Rome et soulager ainsi les défenseurs de Panormus.



Mais les velléités de piller tournent court, manque de volonté, mauvais courants, peur des récifs, les atermoiements des carthaginois ont de multiples raisons...




Rome comprend qu'il lui faut réagir, elle entame elle aussi un programme de  re construction de sa flotte, disparue en mer au large d'Italie.

elle s'assure en plus du soutien de trirèmes grecques par une alliance avec des cités du Péloponnèse.


La flotte Carthaginoise voyant son impuissance à influer sur le siège de Panormus décide de croiser au large de la Corse où Rome vient de Colonier Aléria et d'y édifier une ville.

Carthage poursuit sa progression vers la Corse par voie terrestre en colonisant Olbia, mettant Aléria à portée d'un assaut par un contingent
de mercenaires, la flotte Carthaginoise privant la colonie romaine de ravitaillement et de soutien.


Rome envoie sa flotte de Quatre escadres plus les deux de ses alliés grecs affronter la flotte Carthaginoise composée de quatre escadres.








Le combat est inégal, les navires Carthaginois sont surclassés en nombre et en qualité...






A la nuit tombée, la flotte Punique est anéantie, ses navires en flammes ou au fond de la mer au large de la Corse.
La flotte romaine, au prix de la perte d'une seule escadre, remporte une grande victoire (+1 prestige).



C'est un désastre sans précédent pour Carthage, qui fait suite à la défaite terrestre de Agrigentum.

Hamilcar, lorsqu'il apprend la terrible nouvelle,  comprend que Tanit lui avait lancé un message...la lune de feu qui se reflétait sur la mer...lune de sang.





Le siège de Panormus a connu de multiples rebondissements, l'avantage passant de l'un à l'autre à plusieurs reprises.
Les Romains étaient sur le point de l'emporter (au 6e round) ...






L'arrivée extérieure d'un corps de gaulois faisant irruption par surprise dans les camps romains





et l'assaut réussi
(grâce à la dévotion Carthaginoise envers Tanit)  de groupes d'éléphants, donnant l'avantage des armes combinées aux Puniques, a renversé la situation : aucun vainqueur.

Rome est obligée de retraiter son armée


Lucinius Fulvius est rappelé aussitôt à Rome pour expliquer devant le Sénat comment il a pu laisser échapper la victoire faute d'avoir su utiliser sa cavalerie (Equites) pour prévenir de telles attaques venant de l'extérieur.












Panormus est sauvée...Temporairement.

Carthage est passée à deux doigts d'une catastrophe en Sicile.

Cette fois les Suffètes et le Sénat vont réaliser qu'un ennemi implacable  est à ses portes...
C'est, en tout cas, l'espoir d'Hamilcar...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Dim 18 Sep - 14:06

TOUR 5   256-255  BC


Rome entend bien ne laisser aucun répit à sa rivale Haïe, elle envoie un nouveau Consul commander l'armée de Sicile, Quintus LUTATIUS, grand tacticien en combinaison des armes.




Il envisage de menacer Lilybaeum en prenant d'abord Heraclea , au sud ouest de la Sicile.

Ses deux légions se déploie, les vélites devant les equitès sur les flanc.










Mais une charge bien menée par des groupes d'éléphants et la belle défense des phalanges de l'infanterie Carthaginoise  et des mercenaires gaulois contiennent l'assaut des romains.  Pas de vainqueur.

Quintus LUTATIUS est rappelé à Rome...


La flotte romaine vient croiser au large de Carthage...ce qui met la Cité en émoi, car plus aucune escadre de guerre n'est là pour protéger la Capitale après l'anéantissement de la flotte au large de la Corse.

Mais la flotte romaine s'en retourne vers les côtes de Sicile pour piller les colonies Carthaginoises avec trois nouvelles escadres qui la rejoignent,  soit 6 en tout.




Les villages côtiers de Panormus sont pillés comme pour venger l'échec du siège précédent, Carthage doit donner 3 silver coin








Un petit contingent de mercenaires  lybiens et de cavalerie ibère  fait un raid sur la colonie de Thermae contrôlée par les romains, c'est une petite  victoire Carthaginoise, les défenseurs grecs alliés des romains sont bousculés
(+1 prestige), la colonie repasse sous contrôle Punique.




Agrigentum et ses environs, ravagés par un long siège et une bataille sombrent dans un grand dénuement, Rome en perd le contrôle.

Sur le plan économique Carthage est dans une  situation florissante 35 silver coins (contre 17 le tour précédent)



L'or punique coule à flots



et tient l'ouest de la Sicile ainsi que la Sardaigne.
Mais sa flotte est encore balbutiante : une seule escadre.
Et un point de prestige.

Rome voit ses caisses presque vides (5 silver coins contre 16 le tour précédent) mais sa flotte est très forte : 6 escadres !
et deux points de prestige.

Mais Rome a désormais les moyens de piller sans rémission et sans opposition les colonies côtières puniques.

Carthage doit relever le défi naval ou perdre sa belle richesse.


Rome ne renonce pas, plus rancunière que jamais après ses déconvenues, elle s'acharne plus que jamais contre sa rivale en envoyant le consul

Cornelius SEMPRON  vétéran des guerres contre les tribus de Gaule Cisalpine, où son implacable détermination a permis à Rome de repousser les barbares.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Dim 18 Sep - 17:29




Hamilcar qui entre dans sa 34e année voit sa Cité enfin se mobiliser après 8 années de guerres vues comme extérieures et lointaines.

Gorgés d'or, les clans familiaux qui la dominent et rivalisent pour s'approprier les pouvoirs politiques et économiques, consentent enfin à en utiliser une partie importante pour défendre leur Cité Etat contre la menace romaine.


De toutes parts sont levées des unités de citoyens volontaires, recrutés des mercenaires de Lybie, de Cyrénaïque ,
des éléphants d'Afrique subsaharienne




des cavaliers de Numidie





Des mercenaires d'Ibérie





de l'atlas... des berbères




des mercenaires de Sparte avec un général à leur tête: Xanthippos qu'on dit maître tacticien





Les chantiers navals vont construire comme jamais des trirèmes et recruter les équipages les plus expérimentés de la Méditerranée





Même les pirates de l'Adriatique ont été soudoyés




Tous ces gredins, coupe jarrets et aventuriers sont engagés pour défendre la civilisation Punique c'est à dire les intérêts des clans de Carthage assurément, mais pour Hamilcar, qui en fait partie, l'important est de préserver l'art de vivre...

C'est à dire la beauté qui illumine ces rivages sublimes, la beauté des femmes magnifiée par les arts, la liberté qui imprègne les relations hommes femmes  malgré les conventions sociales et les stratégies familiales.






C'est pour cela qu'Hamilcar se bat et va donner le meilleur de lui même, pour l'amour avant tout,



et pour le lien qui l'unit à la terre et à la mer que symbolise Tanit...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Mer 21 Sep - 13:14

TOUR 6   254-253  BC


Les caisses de Rome sont peu remplies, la flotte va mener des opérations de pillage des côtes Siciliennes sous contrôle puniques, raflant 13 silver coins en deux ans.



La terreur règne dans les colonies carthaginoises de Thermae et de Heraclea qui ne sont pas fortifiées comme Panormus ou Lilybaeum.
Carthage reconstitue progressivement sa flotte, 3 escadres déjà mais ne peut, pour l'instant, faire face aux 8 escadres romaines qui croisent autour de la Sicile.

Ces exactions permettent à Rome de renflouer leurs caisses au détriment de celles de leur rivale, rééquilibrant le différentiel économique.

Rome reprend le contrôle de Agrigentum et avance sur Thermae pour défier les troupes hétéroclites de Carthage.






En Corse, ce sont les puniques qui tentent de s'emparer d'Alésia.





Les escarmouches et les  bataille qui s'ensuivent voient la victoire pencher tantôt vers l'un puis vers l'autre sans se décider à choisir le vainqueur.

Les puniques bénéficiant souvent de la combinaison des armes, les romains de la ténacité de leurs légions.


Les multiples recrutement menés par Carthage commence à porter leurs fruits.

Mais la supériorité de la flotte romaine constitue un défi mortifiant pour Carthage qui se voyait comme la reine des mers.






Mais la dévotion des puniques à leurs dieux semblent avoir porté leurs fruits.

Une tempête se lève soudainement au sud de la Sicile, la moitié de la flotte romaine disparaît dans les flots noirs au large de Heraclea.

Un coup de mer qui cesse aussi vite qu'il est apparu, un linceul d'argent recouvre la puissance navale perdue.

Rome n'a plus que 4 escadres, Carthage en a 3 ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Mer 21 Sep - 15:29

TOUR 7    252-251   BC



Les renforts de mercenaires devraient affluer bientôt dans les îles et changer les rapports de force en faveur de Carthage.
Mais la pusillanimité des chefs de la flotte punique à prendre la mer face à la flotte romaine fait que ces contingents restent longtemps bloqués autour de Carthage où ils plastronnent comme toute soldatesque désœuvrée.




Les généraux puniques engagent le combat sur Tyndaris, au nord de la Sicile en pensant que les renforts arriveront bientôt.
C'est une illusion, les renforts promis et payés à prix d'or par Carthage n'apparaissent pas.
Le nouveau consul envoyé par Rome:  Noemus Flavius n'a aucune peine à bloquer cette offensive,








et remporte une victoire sans risque (+1 Prestige)




Rome envoie sa flotte dans la mer de Corse/Sardaigne isolant les colonies Puniques

Une légion avance sur Olbia au sud de la Corse qu'elle occupe sans combat, la colonie passe sous contrôle romain. (+1 prestige)


Rome parvient à reconstruire 3 escadres, sa flotte passant à 7, Carthage passant à 5 escadres.

Lorsque les nombreux renforts de mercenaires parviennent en Sicile, les autorités puniques n'ont plus les moyens de les utiliser, l'offensive tant attendue n'aura pas lieu.

Tant d'or dépensé en vain...
Une telle occasion ne se reproduira peut être plus, car Rome a, en réaction, mobilisé de nouvelles  légions pour faire face au renouveau militaire de sa rivale.



Même surclassée momentanément sur terre, cette maudite Cité parvient à rétablir la situation à son avantage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Mer 21 Sep - 17:09

TOUR 8   250-249  BC


Rome reçoit le renfort d'une légion et passe à l'attaque de Thermae au nord de la Sicile.

Sa cavalerie, les equites,  bouscule un temps les garnisons puniques.




Mais Hamilcar envoie la cavalerie ibère












Noemus Flavius fait donner ses légions








La bataille est un temps indécise, chaque camp faisant jouer la combinaison des armes, Gaulois et carthaginois tenant face aux légionnaires.





Puis l'arrivée des éléphants fait tout basculer







Les vélites ayant déjà été engagés, les pachydermes sèment la terreur dans les lignes romaines, ouvrant des brèches par où s'engouffre l'infanterie carthaginoise.




Jouant habilement de la combinaison des armes, Hamilcar enveloppe les légions après avoir percé leur centre...
C'est la curée, cavaliers et frondeurs des Baléares poursuivent les romains désorganisés, les rattrapent lors du franchissement d'une petite rivière, leur causant des pertes.

Hamilcar vient de remporter la première vraie victoire  sur les Légions de  Rome (+1 prestige)






Sa réputation grandit considérablement, son clan, les Barcides deviennent une force politique majeure dans le jeu du pouvoir à Carthage.








Rome se venge en pillant à trois reprises les colonies mal défendues de Sicile.



Brûlant tout sur son passage, raflant tout ce qui peut l'être, au point que le trésor de Carthage fond comme neige au soleil et que celui de Rome le dépasse.

La victoire d'Hamilcar passe au second plan face à cette menace économique.

La flotte Carthaginoise est obligée d'appareiller avec ses 8 escadres pour affronter sa Némésis qui croise au large de la Sicile.





La flotte carthaginoise détruit trois escadres romaines et en perd deux, c'est donc une petite victoire (+1 prestige) mais cela met fin au complexe d'infériorité qu'elle éprouvait.




Les marins puniques reprennent confiance...

Tout Carthage respire et croit que la guerre est gagnée...

Mais elle est loin de l'être, Rome n'est jamais aussi retorse que lorsqu'elle est mise en difficulté.








Elle n'a de cesse, alors, de vouloir se venger...à n'importe quel prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Ven 23 Sep - 19:39

TOUR 9      248-247  BC


Cela ne tarde pas, Rome envoie un nouveau consul,  Lucius Caecilius METELLUS



le précédent ayant été rappelé et envoyé en garnison aux marches de la Gaule Cisalpine après sa défaite calamiteuse.




Il avance avec ses trois légions sur Héraclea qu'il prend après une échauffourée avec un contingent Punique d'infanterie carthaginoise et de mercenaires ligures.



Les ligures sont massacrés.
(+1 prestige pour Rome).


Carthage n'insiste pas et retire ses troupes, Héraclea passe sous contrôle Romain...Lilybaeum est à portée des Légions romaines !



En Sardaigne, Carthage bloque une avancée romaine..pas de vainqueur.



La flotte romaine reçoit trois escadres en renforts (passant de 5 à Cool et intercepte la flotte Punique (6 escadres) précédemment victorieuse.

Le combat n'est qu'une simple escarmouche, une escadre coulée de chaque coté, pas de vainqueur, mais la flotte punique réduite à 5 escadres préfère revenir se mettre à l'abri près de Carthage.





La flotte romaine en profite pour piller à trois  reprises (mais une bloquée par des tours de guet) Thermae raflant 6 silver coins à sa rivale,
le trésor de Rome s'élève à 24 supplantant  celui de Carthage  qui est à 14.

Les points de victoire 62 pour Rome (10 de plus que   Carthage  52 ) montrent que Rome malgré sa grande défaite précédente prend l'avantage , mécaniquement, inexorablement...






Hamilcar reçoit le plus beau cadeau qui soit...un fils.

Il le nomme Hannibal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Ven 23 Sep - 20:52

TOUR 10  246-245  BC


Une armée Carthaginoise s'empare d'Olbia en Corse du Sud après une petite bataille avec un contingent d'une Légion romaine.






Les légionnaires et les vélites sont submergés par la masse des hoplites Carthaginois et Lybiens,




Tombent sous les nuées de flèches des archers crétois et des projectiles des frondeurs des Baléares, les vélites sont massacrés.

(+1 prestige pour Carthage)







Une bataille navale a lieu au large de Lilybaeum, Sicile, la flotte Punique remporte une deuxième victoire en coulant 4 escadres romaines sur 8, en ne perdant que 2 escadres sur 8 (+1 prestige)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Ven 23 Sep - 21:08

Rome riposte en assiégeant Lilybaeum, la forteresse cléf de l'implantation Punique en Sicile.





Mais les assauts échouent ...les uns après les autres.







Toutefois, les légions repoussent les contre attaques d'unités d'éléphants venues de l'extérieur, à deux reprises.



Ainsi que les tentatives de la cavalerie ibère...



Il n'y a pas de vainqueurs...les Légions lèvent le siège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 24 Sep - 7:47

TOUR 11    244-243   BC


20 ans de guerre...20 ans que cela dure...Carthage est épuisée...
Pas financièrement, l'or continue d'affluer malgré tout, mais moralement.



Elle n'est pas faite pour la guerre... Carthage est un mélange de beauté






Et d'intrigues stériles...








Rome au contraire, voit ses caisses se vider mais reste plus déterminée que jamais, à croire que le conflit la nourrit.








Une rencontre navale tourne court, une escadre perdue dans chaque camp.


La flotte romaine se replie , reçoit du renfort et revient
Cette fois trois escadres perdues de chaque coté, la flotte punique, en infériorité numérique  doit s'échapper et s'abriter dans le port de Carthage.








Laissant le champ libre à la flotte romaine qui bloque la Sardaigne et la Corse.







Hamilcar décide alors de frapper un grand coup en traversant la Sicile du nord au sud en passant par Hippana pour assiéger la forteresse d'Agrigentum.




Sa prise couperait Heraclea de tout ravitaillement et empêcherait toute possibilité pour Rome d'assiéger lilybaeum.

C'est une stratégie à la fois offensive et défensive, qui permettrait à Carthage de l'emporter en Sicile.


Les débuts sont prometteurs mais Rome va envoyer un nouveau  consul, Caius Sempronius Blaesus





Qui va contrecarrer le siège avec toute la perfidie dont peut être capable Rome.

En soudoyant des mercenaires recrutés par Carthage.





En contre attaquant avec ses légions




En faisant des raids côtiers, pour perturber le ravitaillement Punique










En édifiant des retranchements pour enserrer l'armée punique contre lesquels les mercenaires sont impuissants




Ecœuré, Hamilcar doit lever le siège  (pas de vainqueur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 24 Sep - 8:09

Débarrassé de l'armée d'Hamilcar, le consul Blaesus appuyé par la flotte longe la côte sud de la Sicile pour aller assiéger Lilybaeum.




Les légions prennent leur temps pour installer leur matériel




La poliorcétique romaine se déploie dans toute sa puissance






Un contingent parvient à pénétrer dans la forteresse





Mais une contre attaque de mercenaires spartiates menés par le général Xanthippos les repousse.






D'autres assauts échouent...





Des raids de mercenaires gaulois sur la route qui va vers Héraclea, par où passe le ravitaillement rendent la situation du consul difficile





Le consul doit renoncer provisoirement (pas de vainqueur).

Caisses C 16 R 7

Points de victoire C 75
R 84

A 90 la guerre est finie

Points de prestige C 6 R 6

Le premier à 8 est vainqueur

Le tour prochain va être décisif


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 24 Sep - 9:51

TOUR 12 242-241 BC


Carthage lance une offensive sur Aléria




L'infanterie carthaginoise se déploie




La cavalerie numide harcèle les romains





Mais la flotte romaine grâce à son nouveau talent de "seamanship" revient rapidement des côtes de Sicile pour croiser entre la Corse et la Sardaigne, coupant le ravitaillement punique et débarquant des troupes.



La tentative de prendre Aléria tourne court (pas de vainqueur).










La flotte Romaine revient aussi vite vers la Sicile où elle mène à 3 reprises des opérations de pillage des colonies puniques, épuisant financièrement
les ressources des carthaginois.










Le consul Blaesus a pu garder son commandement et se remet en marche à la tête d'une véritable armée





Pour un nouveau siège de Lilybaeum.








Quatre légions sont réunies...tout l'attirail des machines de siège







Les combats sont acharnées et vont durer plus d'une année, Carthage envoyant toutes ses unités pour faire échouer le siège




des mercenaires de toutes origines

des descendants des plus grands guerriers antiques





Des embuscades sont tendues le long de la route cotière pour gêner le ravitaillement romain







Une armée de secours menée par Hamilcar tente de desserrer l'étreinte












Mais même les géants finissent par s'effondrer








Les légions restent inébranlables...










Epuisée par 14 mois de siège, abandonnée par tout espoir d'être délivrée par l'armée de secours qui a du se retirer, la ville de Lilybaeum se rend... mais les légionnaires fous de rage de plus d'une année de privations se répandent dans les ruelles, pillent et massacrent ...






la ville est bientôt en flammes...










La vengeance de Rome consume sans discernement, vaincus et population civile



Comme un funeste présage de ce qui attend la Cité rivale si elle tombe un jour dans ses griffes.



Mais la ville ne lui suffit pas



Les equites ravagent les environs brûlant tout à leur tour sur leur passage.





Le consul Blaesus remporte une victoire définitive sur Carthage en prenant Lilybaeum, Panormus, Thermae, Tyndaris, Hippana sont coupée de Carthage du fait de sa prise.
(+1 Prestige) il aura droit au plus grand triomphe lors de son retour à Rome.

Rome vient de ravir la Sicile à sa rivale...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 830
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    Sam 24 Sep - 10:19

EPILOGUE





La victoire de Rome est sans appel avec 98 points de victoire contre 84 pour Carthage (celui qui passe la barre des 90 a gagné)





Les négociations mettent fin au conflit, Carthage renonce aux îles de Sardaigne , Corse et Sicile.





Hamilcar regarde son fils qui a 6 ans, et lui parle de Tanit, des mosaïques et statues qui la représentent





Ce qui importe, mon fils, lui dit il, ce n'est pas son existence mais le lien qui nous unit à l'univers et à la Cité de Carthage



ce lien qu'elle nous rappelle par ses représentations.









Un jour tu devras le défendre contre Rome, un jour tu pourras, peut être, devenir... sa Némésis.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CR Hands in the sea    

Revenir en haut Aller en bas
 
CR Hands in the sea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lignes de bataille :: MACHINES INFERNALES :: Comptes-rendus-
Sauter vers: