Lignes de bataille

Forum dédié aux wargames et à leur conception
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CR "Empire of the summer moon" Comancheria vs Texas part I

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ulzana
Centurion


Messages : 739
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: CR "Empire of the summer moon" Comancheria vs Texas part I   Mer 27 Juil - 14:18

Part I   Le raid

Quelques éléments historiques:

1836:
Les colons anglo saxons font sécession du Mexique alors que ce dernier leur avait permis de s'installer dans la province du Tejas (Texas) pour que la population civile s'accroisse.
Vue comme une libération du joug mexicain par les anglos, la création d'une république du Texas est vue comme une félonie par les mexicains, battus à la bataille de San Jacinto par les rebelles menés par Sam Houston qui devient Président.


Décembre 1838:
Election de Mirabeau Lamar à la Présidence de la République du Texas.
Il commence par déplacer la Capitale du Texas à 200 km plus à l'ouest (à Austin).
Il envisage un Texas qui irait jusqu'à l'Océan Pacifique, dans lequel les indiens n'ont pas leur place. Il  prône délibérément une politique d'extermination des indiens.
Un des rares appel clair au génocide en Amérique du Nord.
Cet appel suscite un enthousiasme inouï, des milliers de futurs colons affluent au Texas à l'idée de s'emparer des terres ravies aux indiens.

Dès 1839 les Cherokees sont sommés de quitter leurs terres de l'est du Texas (ils avaient du déjà abandonner leurs terres originelles du sud est du continent américain) dont ils avaient pourtant la propriété garantie.
C'étaient des indiens pacifiques qui tentaient de vivre en fermiers comme les blancs.
Ils refusent de partir et sont massacrés par 900 texans, leur chef, blessé, ami de Sam Houston est achevé d'une balle dans la tête.

Puis c'est le tour des Delawares, Caddos, Kickapoos, Shawnees, Creeks, Séminoles et Muskogees de voir leurs villages incendiés et d'être abattus.

Il reste les Comanches... "the lords of the plains", qui à la différence des précédents, ne vivent pas dans des villages (vulnérables) mais sont des nomades à cheval, aux très longs rayons d'action (près de 400 miles), ce qui les rendra longtemps hors d'atteinte des troupes texanes.
En 4 ans, ils ont capturés plus d'une centaine de femmes et d'enfants dans les nouvelles fermes qui se sont installées sur les franges de leur "empire of the summer moon"...Comancheria.


19 Mars 1840:
"Counsil house fight"
70 comanches dont la moitié de femmes et d'enfants et dix chefs  (soit la quasi totalité des leaders Penatekas) se rendent à San Antonio pour une rencontre afin de faire un traité de paix.
Le drapeau blanc de la trêve est censé leur assurer la sécurité, mais ils ont emporté avec eux une femme blanche qui avait été capturée il y a des mois de cela.
Le récit de ce qu'elle a subi révulse les texans qui font intervenir leur milice pour les faire prisonnier, les comanches, horrifiés et rendus fous de colère par cette trahison se défendent avec l'énergie du désespoir, c'est un massacre (30 guerriers, trois femmes et deux enfants comanches sont morts ainsi que 7 texans).

Les texans viennent de "décapiter" 90% du leadership des comanches Penatekas...et de s'attirer une haine inextinguible de tous les comanches qui va engendrer une guerre viscérale faite d'un nombre incalculable de raids meurtriers visant les populations civiles des deux cotés durant les 35 années qui vont suivre, des milliers de texans et de comanches  périront (ces derniers ne seront plus que 1500 en 1875, ils étaient environ 20 000 en 1840).

Aujourd'hui, il n'y a quasiment plus aucun indien vivant au Texas....
(c'est le seul Etat Américain dans cette situation).


Le CR se déroule en 1840: les Pen-'ah-took-uhs sont désemparés par la perte de leurs grands leaders, la place est libre pour de jeunes guerriers audacieux, avides de se faire une réputation.
Pour cela, rien ne vaut un raid à longue distance et un retour avec des captifs et des chevaux pris aux tejanos.

Les comanches refusent les morts héroïques dont les texans sont si fiers (Alamo), ils frappent vite et fuient pour éviter les pertes (ce qui sera perçu comme de la lâcheté par les texans...incompréhension totale entre ces deux cultures).



L'idéal est de progresser rapidement  de nuit éclairé par la pleine lune (("comanche moon") et de se cacher le jour dans un repli de terrain pour ne pas être repéré, pour ensuite fondre sur une ferme isolé.

Mais cela ne se passe pas toujours ainsi...un petit groupe de cavaliers texans semble avoir remarqué leurs traces et sont sur le point de prévenir le ranch visé, le chef des raiders déclenche l'attaque aussitôt.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 739
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR "Empire of the summer moon" Comancheria vs Texas part I   Mer 27 Juil - 16:30

(J'utilise une version simplifiée et adaptée à cette époque des règles "Dead man s hand")




Le petit groupe de cavaliers défile au petit trot devant les fermiers occupés à restaurer les clôtures et travailler le champ.
La nervosité des nouveaux arrivés attire l'attention.






"Les comanches...dans les collines..." lance le chef de la troupe.



Un des fermiers siffle à plusieurs reprises, le signal attire d'autres colons, des jeunes hommes armés de rifles, mais aussi une femme armée elle aussi, l'incertitude est bientôt levée, le chef des cavaliers raconte les traces près d'un ruisseau à deux miles d'ici, une vingtaine de chevaux non ferrés...





Mais des cris stridents retentissent soudain, poussés par les femmes qui voient ce que les hommes ne peuvent encore voir... des comanches qui surgissent des fourrés et s'élancent au galop sur leurs ponies si rapides et si agilent, qui devinent les intentions de leurs maîtres, véritables centaures.



les hommes dans le champ de blé ne distinguent rien encore et restent, inconscient du danger, bêtement sur place, abrutis par des heures de travail en plein soleil.




En quelques secondes les guerriers sont dans les blés, apparaissant enfin à la vue des fermiers,.



C'est la stupeur !
Deux hommes restent figés sur place, un reçoit une flèche dans les côtes, l'autre s'enfuit droit devant lui, les autres ont réagi à temps et sauté la clôture.







Les cavaliers texans ont juste le temps de gagner les bâtiments les plus proches, le jardin et le corral.

Les jeunes colons se ruent vers l'enclos central qui sert de redoute .

Le plus âgé fait la courte échelle à ses frères pour franchir la petite palissade.






Un comanche est bientôt sur lui, mais les deux texans réfugiés dans le jardinet tirent avec leurs rifles, gênés par leur propres montures restées juste devant, le guerrier est néanmoins touché à deux reprises, son pony est abattu par le colon à bout portant.

Les comanches poursuivent au galop le long de la clôture extérieure pour encercler le ranch, tandis que trois d'entre eux descendent de cheval pour s'infiltrer par les WC et le long de la ferme.





Les femmes s'y sont réfugiées sauf deux partis dans la grange avec l'esclave noir faute de place.

Les trois comanches menés par leur leader avancent prudemment vers leurs proies.






Pendant ce temps les colons des champs sont rattrapés l'un après l'autre et percés par les terribles lances comanches.





La vitesse et la dextérité aux combats rapprochés que ce soit avec l'arc, la lance ou le casse  tête sont les armes offensives redoutables des comanches, leur mobilité imprévisible les rend très difficile à toucher avec un rifle.

On est loin des combats faciles contre les tribus sédentaires combattant à pied, cibles faciles.

Les comanches ont semé le chaos et la terreur dans le ranch, il faut maintenant qu'ils prennent des captifs pour que leur retour au camp soit un évènement commenté durant des semaines, le soir près des feux.
C'est ainsi que la hiérarchie sociale, fondée sur le prestige que confère le courage et la réussite lors des raids, s'édifie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 739
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR "Empire of the summer moon" Comancheria vs Texas part I   Sam 30 Juil - 16:11



Les cavaliers entament leur étreinte mortelle en encerclant le corral où trois texans rechargent frénétiquement leurs rifles pour appuyer leurs compagnons réfugiés dans le jardin clos.

Dans le corral, les montures affolées par les cris des sauvages accroissent la confusion, les texans ne réalisent que trop tard qu'ils sont tournés, les tirs des rifles manquent de précision,







Un texan reçoit une flèche dans le dos, un autre une lance dans la jambe








Pendant ce temps, un combat désespéré a lieu



Dans la maison, un colon et sa femme tirent successivement par les fenêtres avec de vieux pistolets à un coup puis empoignent des rifles rechargés par la vieille et une femme pour maintenir à distance les comanches.




"Rachel !   go out ... with the kids... NOW !"
Hurle t il

L'adolescente comprend que tout est perdu, elle déverrouille la fenêtre, l'ouvre en grand et se laisse glisser hors de la maison, les deux gamins suivent bientôt poussés par leur grand mère



Puis c'est la fuite éperdue...



Aucun guerrier monté n'est visible, sont ils cachés dans les fourrés qui bordent le canyon étroit ?



Non...
Ne résonnent sur les parois rocheuses que les tirs et les cris ...
Il faut courir, sans regarder derrière soi, courir comme si la mort, un temps occupée,  allait bientôt se mettre à leurs trousses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 739
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR "Empire of the summer moon" Comancheria vs Texas part I   Sam 30 Juil - 17:18

Dans le petit fortin central, le défenseur reçoit une 3e flèche et s'affaisse, le jeune adolescent se recroqueville dans un coin, feignant la mort.



Les guerriers sautent à terre pour combattre les derniers survivants, tandis que les flèches comanches fusent à très courte distance, avec une grande précision.



Un d'entre eux franchit la barrière et se retrouvent au milieu du jardin clos, dans le dos des texans.



Le chef des cavaliers blancs, blessé,  lui fait face avec son "Bowie", couteau immense popularisé par Jim Bowie héro de Alamo.

Le combat au corps à corps est un temps indécis.
Le bowie inflige une blessure mais la lance transperce le flanc du texan, puis c'est au tour du deuxième texan d'être frappé par derrière alors qu'il affronte un autre guerrier.


L' étable est assaillie à son tour, un comanche tire flèche après flèche sur les trois faibles défenseurs, tandis qu'un autre va au corps à corps avec sa lance.

La jeune femme qui essayait de recharger son rifle est, elle aussi emportée, par la furie qui anime les indiens.





Le corral est envahi par des guerriers à pied

A  un contre deux, son rifle déchargé,  le texan n'a aucune chance...




Les guerriers se ruent maintenant vers la maison, dernier point de résistance.






Les deux femmes tentent de s'enfuir comme les enfants et Rachel auparavant



Trop tard...

L'homme et la vieille combattront, jusqu'au bout, tant qu'un rifle chargé sera disponible pour interdire l'entrée.




Les comanches mettent le feu aux bâtiments puis retraitent, avec leurs deux captives sur plusieurs centaines de miles
de terres encore vierges inconnues des blancs, sans prendre de repos, changeant de montures régulièrement pour distancer d'éventuels poursuivants.











Ce n'est qu'au bout d'une longue chevauchée, à l'approche de leurs repères dans les canyons au  cœur de comancheria qu'ils se laissent aller à cheminer plus tranquillement.



Un des deux guerriers blessés ne survivra pas aux rigueurs de la retraite, les quatre colons survivants seront recueillis quelques jours plus tard, les deux garçons essaieront de retrouver les captives disparues dans l'immensité des plaines, espérant qu'elles soient vendues un jour contre rançon à des mexicains ou à des aventuriers pressés de les revendre à leurs familles.

Les texans feront dans les années qui viennent des expéditions pour trouver des campements comanches, leurs occupants seront alors systématiquement éliminés, femmes et enfants en particulier ("car cela ferait de futurs sauvages").

De façon surprenante, les enfants blancs capturés par les comanches sont très souvent élevés comme leurs propres enfants, le taux de fécondité des femmes comanches étant très faible du fait des conditions extrêmes de leur vie.
La notion raciale et de "sang" n'ayant aucune importance pour eux.

Scynthia Ann  Parker, enlevée à 9 ans, mettra au monde celui qui deviendra le chef comanche le plus célèbre et redouté: Quanah Parker.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santino
Sabertooth Tiger


Messages : 9958
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: CR "Empire of the summer moon" Comancheria vs Texas part I   Dim 31 Juil - 17:58

C'est juste un régal Great !

_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Ulzana
Centurion


Messages : 739
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR "Empire of the summer moon" Comancheria vs Texas part I   Lun 1 Aoû - 5:28

Il y en aura d'autres, d'ici quelques mois, en magasin... yess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CR "Empire of the summer moon" Comancheria vs Texas part I   Aujourd'hui à 16:56

Revenir en haut Aller en bas
 
CR "Empire of the summer moon" Comancheria vs Texas part I
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lignes de bataille :: L'ATELIER DES MECANOS :: Jeux avec figurines-
Sauter vers: