Lignes de bataille

Forum dédié aux wargames et à leur conception
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Sam 30 Avr - 12:21

21 Janvier 1879, 16h, Nord du Natal, Afrique du Sud:




Une ferme isolée au milieu des collines.





Il fait chaud en pleine après midi, c'est l'été austral.
La vie s'écoule comme d'habitude...


A quelques dizaines de miles de là, une armée britannique menée par Lord Chelmsford,



vient d'envahir le Zululand, le royaume du Roi zoulou Cesthswayo



Les colons afrikaners et britanniques se sont emparés par les armes d'immenses terres au détriment des indigènes noirs et tremblent à l'idée d'une éventuelle attaque des redoutables guerriers de la nation zouloue, qui reste la seule de l'Afrique du sud, invaincue .



De leur coté, les autorités britanniques coloniales ne supportent plus d'avoir un puissant voisin indigène indépendant.
Ce dernier n'est en rien menaçant pour les colonies britanniques mais des prétextes sont construits de toute pièce pour justifier ce qui n'est au fond qu'une guerre préventive.

Guerre courte et forcément victorieuse tant le rapport de force est écrasant: grâce à la puissance de feu légendaire de l'infanterie britannique soutenue par les canons et mitrailleuses Gatling.



Seule une attaque surprise sur un terrain sauvage et inconnu pourrait représenter une menace, mais des unités indigènes et coloniales montées assurent l'éclairage nécessaire pour s'en prémunir.



Le 21 janvier à 16h, la colonne principale de Lord Chelmsford dresse le camp près d'une éminence à tête de chien...Isandlwana.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Sam 30 Avr - 16:18

22 Janvier 1879 15h:




Un peloton du 24th of foot régiment arrive de Pietermaritzberg sous un soleil accablant, le Lieutenant Stilson conduit quelques chariots vers Rorke s drift, où sont entreposées vivres et munitions en vue de soutenir l'avancée de la Colonne principale.



Au même moment, à une vingtaine de miles de là, le camp au pied d'Isandlwana est submergé par une attaque massive de 20 000 guerriers zoulous au cours de la pire défaite de l'Empire britannique par une armée indigène.









C'est un massacre malgré la défense héroïque de l'infanterie britannique qui se sait condamnée.
Les auxiliaires montés s'enfuient souvent, avant même que la défaite ne pointe son nez.


Plus de 1300 britanniques, coloniaux et indigènes auxiliaires périrent ainsi qu'un millier de zoulous.







Les survivants, tous montés, ont du se tailler un chemin au travers des zoulous qui les avaient encerclés, la plupart passeront par Rorkes drift où ils annonceront la funeste nouvelle avant de fuir éperdument vers Helpmekaar où ils répandront la panique ou se chargeront de prévenir les fermes du nord Natal de la menace mortelle qui va bientôt s'abattre sur elles.


Les réserves Zoulous de l'Undi Corps (4 régiments zoulous) mené par le beau frère du roi zoulou, Dabulamanzi



n'ayant pas eu le temps de combattre les troupes britanniques cherchent une proie pour tremper leurs Ilkwas dans le sang de leurs ennemis, s'aventurent plus avant et tombent sur la petite garnison (environ 130 hommes, majoritairement du 24th of foot)  de Rorkes drift en milieu d'après midi.



L'assaut est donné, mais la garnison a eu le temps de se retrancher  

.

Elle inflige de lourdes pertes aux zoulous.

Les Indunas (sortes d'officiers Zoulous) supplient Dabulamanzi de mettre fin à cette attaque folle d'un ennemi retranché, fut ce à 30 contre 1.

Historiquement Dabulamanzi n'en tint pas compte et obligea les régiments de l'Undi corps à poursuivre leurs assauts couteux et inutiles jusqu'au lendemain matin.

Le What if prend pour point de départ un autre choix de Dabulamanzi qui aurait été plus rationnel et beaucoup plus efficace pour les zoulous:
arrêter d'attaquer Rorkes drift et chercher d'autres cibles plus vulnérables comme les fermes qui parsèment le Nord du Natal.
La panique que cela aurait occasionné aurait obligé les autorités coloniales à disperser leurs forces pour sécuriser tous les points menacés et mettre un terme à leurs projets d'invasion du Zoulouland pour longtemps.

19h30:

Quatre cavaliers auxiliaires de la Police montée du Natal, épuisés par leur fuite au travers des collines autour d'Isandlwana infestées de zoulous, apparaissent.
Leur récit glace le sang des colons boers et mettent les britanniques devant un dilemme: doivent ils porter secours à la garnison de Rorkes drift ?

Les familles leurs demandent de rester pour les protéger.

La nuit étant proche, le lieutenant Stilson décide qu'il est trop tard pour être d'une aide quelconque à leurs camarades de Rorkes drift, pire, un combat en terrain découvert avec les zoulous leur serait fatal...il est par contre temps de se préparer à une attaque éventuelle.
Les Policiers du Natal acceptent de rester, leurs montures n'en peuvent plus de toute façon.

Les ordres sont donnés...édifier des remparts de sacs de vivres ou de terre, définir un plan de défense, la nuit sera longue...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Sam 30 Avr - 16:21

La garnison:



Soit du premier plan vers le fond et de gauche à droite
Le caporal trompette Donaldson et  le premier lieutnant Stilson chef de la Garnison
les second lieutnants Mc Bride et Caine, puis le second lieutnant du génie Lewis.
Le colour  sergeant O Brien.
Les sergeants Barnett et Mc Knight.  les corporals Blumber et Spike

19 privates

La famille Kruger
le patriarche Piet
ses trois fils Olaf, Kurt et Michael
L'épouse de Piet Martha
sa bru Gertrud (femme de Olaf et ses deux enfants, Hanna et Hans

L'employé Xosa Dengana

Les Policiers montés du Natal
Le sergeant Gus et ses trois privates.

Les règles de jeu:

En partie tirées des règles Mousquets and Tomahawks, avec des ajouts pour les tirs de réaction, les avancées par bonds des zoulous (qui ne chargent droit devant sans s'arrêter que dans les films et les représentations erronées du commun)

Les échecs au test de moral n'entrainent pas de retraite mais des pertes de points de cohésion qui finissent par engendrer un repli d'une position extérieure au périmètre vers ce dernier.

Le jeu s'effectue en solo (qui commande la garnison) avec l'AI qui gère les zoulous.
Le tirage de cartes permet de tirer des blocs de bois (certains étant des leurres, d'autres des skirmishers (un D6), des unités moyennes (un D3 de plaques de 5 zoulous),  ou des  grandes (2D6, on prend le D6 le plus élevé en ajoutant 1 avec au minimum une valeur de 3 plaques de 5 zoulous)

Les cartes d'activation sont un jeu de 52 cartes:
Les rouges activent la garnison, les noires les zoulous.
Les chiffres permettent une action ou pour les zoulous un tirage de bloc.

les Faces noires engendrent une attaque zouloue (valets) deux attaques zouloue (reines) trois attaques zouloues (rois) simultanées  ou le tirage de 2 blocs (3 blocs pour les rois).
Les attaques se poursuivent (avec des cartes chiffres) tant qu'elles n'aboutissent pas à un repli zoulou (après multiples pertes de cohésion du "groupe").
les faces rouges permettent des mouvements hors des positions assignées, ou des ordres de redéploiement.


Les attaques zouloues se font par groupes d'au moins deux plaques (10 Z),

Les skirmishers ne font que des infiltrations ou des tirs de harcèlement (ils sont moins vulnérables aux tirs mais ne peuvent charger pour aller au contact sauf une fois à l'intérieur du complexe de la ferme).

les As donnent des tirs de snipers (plus efficaces et plus précis)

les jokers (bonus uniquement pour les zoulous) donnent droit à un D3 d'Indunas, donnant à chaque prochaine attaque l'un d'entre eux à sa tête
(gros bonus de cohésion et de chance de parvenir au contact).

Lors du deuxième paquet de carte, les munitions commencent à s'épuiser et les zoulous commencent à fatiguer (ils sont en mouvement depuis 3 jours).


Le complexe de la ferme est entouré d'un périmètre de murs de pierres et de clôtures.



Il comprend un périmètre intérieur (les deux maisons et leurs remparts de sacs)

avec une redoute centrale avec le lieutnant Caine et le colour sergeant O brien, prêts à charger à la baïonnette.





et quatre positions excentrées:

le cattle Kraal, avec le Lieutnant Mc bride




les WC et leurs deux chariots,

la baraque en ruine où se retranchent les policiers du Natal



et le jardin

.
chaque position a sa propre petite garnison avec un CO ou un NCO (voire les deux).

Les deux maisons sont occupées par les fermiers et leurs familles, avec leurs excellents postes de tir.




Le Lieutnant Stilson et son trompette sont au centre du périmètre intérieur pour avoir une vision globale de la situation et lancer des ordres par trompette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Sam 30 Avr - 16:58

23 janvier 5h du matin.

L'aube grise fait frissonner le Lieutnant Caine malgré son élégant manteau .



Il essaie depuis son entrée dans l'armée de coller à l'image d'un officier de sa gracieuse majesté:
le stoïcisme et une assurance sans faille.

Mais à 31 ans , il n'a jamais affronté le combat.
Il n'a pas peur des zoulous, trop inconscient de ce que cela suppose, mais il est terrifié à l'idée de déchoir, de gâcher sa réputation sur un moment de faiblesse.

Le colour sergeant O Brien, lui est un vrai vétéran de combats en Afrique australe, mais issu de classes inférieures il ne deviendra jamais officier, telle est la dure loi de l'armée de sa majesté, les classes sociales sont plus que jamais hermétiques.

La nuit ne lui a apporté aucun repos, il a fallu superviser l'édification du périmètre de sacs et l'organisation des différents groupes et les consignes de chacun d'eux.

Il a reçu pour mission d'être prêt à contre attaquer à la baïonnette avec ses hommes toute percée du périmètre intérieur...cette pensée le remplit de fierté et d'effroi.
Le combat à l'arme blanche n'a rien à voir avec le tir à distance...les zoulous le savent bien, ils le recherchent.

Que le temps passe et en finisse avec cette attente insoutenable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Dim 1 Mai - 10:24

2e Partie: L'ASSAUT


Dabulamanzi rompt le combat avec la garnison de Rorke s drift à la nuit tombée du 22 janvier, l'obscurité permettant à ses guerriers de récupérer les blessés.
Plusieurs centaines d'entre eux évacués, avec ceux qui sont affectés à leur soutien et les morts cela fait un bon millier de guerriers qui manqueront à son Undi corps.

Le Roi Cetshwayo avait formellement interdit toute entrée dépendant de la Couronne britannique pour préserver une possibilité de mettre fin à l'invasion du Zululand.
Il n'était pas dupe des intentions des autorités coloniales mais pensait qu'une forte résistance permettrait de parvenir à un cessez le feu et à des pourparlers de paix.

Dabulamanzi comme beaucoup de chefs zoulous de la famille royale est obsédé par sa réputation au sein de ses pairs.
Il veut remporter une victoire et asseoir sa nouvelle autorité.

Suffisamment intelligent pour suivre les conseils de ses indunas et mettre fin à une escarmouche qui décimait ses régiments, il disperse les 3000 guerriers qui l'accompagnent en 3 avant gardes de 500h et  la réserve sous ses ordres directs de 1500h.

Les avants garde doivent trouver les fermes des colons et les attaquer dès lors que leur éventuelle garnison ne dépasse quelques dizaines d'hommes.


Dès l'aube les colonnes se mettent en mouvement.






Une ferme est repérée par les éclaireurs, les guerriers s'approchent par les couverts à l'est et à l'ouest (le nord et le sud sont trop exposés à la vue et les zoulous se garderont  bien d'y passer).



23 janvier 9h:



Des boucliers noirs ! Ce sont des guerriers du régiment iNdluyengwe (ceux qui sont issus de la tanière du léopard), hommes dans la vingtaine qui sont maintenus dans un célibat forcé pour que leur énergie et leur férocité soit au service du Roi.



La première salve est tirée par la dizaine de soldats qui font face au flanc Ouest, elle a peu d'effet car les zoulous s'abritent derrière la clôture et les fourrés, mais l'unité subit ses premiers blessés (2 hits).
Les zoulous ripostent avec les quelques vieux mousquets dont ils disposent, étant de médiocres tireurs (ils ne savaient pas viser et tiraient trop haut)
aucun britannique n'est touché.

A l' est, dans les rochers au pied des collines qui surplombent la ferme, une unité de snipers zoulous fait feu sur le groupe sous les ordres du lieutnant
Lewis qui réplique aussitôt sans effet.

(les snipers sont des zoulous qui ont développé une expérience au tir supérieure à la moyenne des zoulous et qui prennent les meilleurs mousquets voire les fusils Martini Henry sur les cadavres des britanniques ou les carabines des cavaliers auxiliaires )



Les britanniques évitent de se laisser entrainer dans des tirs sporadiques avec un adversaire qui ne se découvre pas, pour préserver les munitions.




(carte roi de trèfle)
Mais à l'ouest, le verger semble prendre vie, plusieurs dizaines de guerriers apparaissent, franchissent la clôture, déferlent sur le chemin bordant la ferme, atteignent le muret...

Le petit groupe plus au nord se lance à son tour, accaparant les défenseurs de la plus grande maison.



L'assaut est général sur le flanc ouest, 18 soldats britanniques (appuyés par 4 boers) font face à 80 zoulous (chaque plaque ayant 5 figurines que je double pour tenir compte de la profondeur et de la densité plus importante dans la réalité).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Dim 1 Mai - 15:04

Les gallois du 24th font un feu d'enfer sur les diables noirs qui escaladent le muret et déboulent au sein du complexe fermier.
La plupart des tirs font mouche mais il est impossible de recharger car les assaillants sont déjà aux pieds du rempart formé par les sacs de vivres et de terre.
C'est le fracas entre les  crosses et les baïonnettes  contre les boucliers et les Ilkwas (sorte de courte lance à longue lame, proche d'un glaive romain) et les assegai ( sorte de javelots ).

le rempart donne un avantage aux britanniques, mais les zoulous ont l'avantage du nombre, leurs pertes sont aussitôt remplacées.




Un gallois tombe, blessé par une assegai, il est aussitôt évacué vers la redoute centrale par un de ses camarades.
Cela cause un trou dans la défense:
un grand zoulou bondit sur le mur de sacs, franchit l'obstacle et se retrouve à l'intérieur du périmètre.



La pression s'accentue sur les gallois voisins qui abandonnent leur position de défense du rempart et reculent, deux autres zoulous franchissent ce dernier, les Zoulous sont dans la place !



C'est le moment décisif, tant attendu et redouté,  le lieutnant Caine avait dès le début de l'assaut, compris ce qui allait se passer:
laissant deux privates dans la redoute il emmène le colour sergeant O brien et deux gallois avec lui pour une charge à la baïonnette
(De toute façon un tir dans ce chaos risquerait d'être fratricide).



ChAAArge !




L'élan est pour les britanniques, l'allonge du Martini Henry avec baïonnette supérieure aux ilkwas zoulous, deux zoulous tombent transpercés, le 3e dévie le coup avec son bouclier, mais il se retrouve face à 4 adversaires, l'issue lui est fatale, le rempart est repris !

]





Pendant ce temps le combat fait rage sur le mur de planches du jardinet, les trois défenseurs ont fort à faire pour repousser leurs assaillants.
deux zoulous tentent de les contourner par la gauche pour escalader le mur sur leur flanc.

Mais deux des fils de la ferme avait quitté la maison et pris position à l'extrémité sud du périmètre intérieur.
Excellents tireurs, les boers abattent un des zoulous, le deuxième n'insiste pas et se met à couvert.

Repoussés, fusillés à bout portant par un nombre plus élevé de défenseurs, leurs pertes s'accumulant, les jeunes guerriers de l'iNdluyengwe perdent confiance: la retraite est générale derrière le muret de pierres.

Un des défenseurs du jardinet est tombé grièvement blessé par un tir de mousquet.
Le corporal se résigne à abandonner la position dès que la voie de repli sera sécurisée.






Une nouvelle unité de snipers est repérée dans le verger au nord ouest.

Les tirs de sniper de ce coté ci ainsi que du coin nord est font mouche à deux reprises, Olaf, un des fils de Piet Kruger est grièvement blessé au nord ouest, ainsi qu'un gallois près des WC.
Les tirs de représailles sont sans effets tant ces diables de l'enfer savent utiliser les couverts...

Bientôt les zoulous aplatis derrière le muret de pierres se retirent dans le verger et disparaissent.
Seuls quelques tirailleurs isolés sont visibles.




3 Gallois et un Boer ont été mis hors de combat contre 28 zoulous, le nombre de blessés légers n'est pas comptabilisé.




La défense a tenu...

Mais des cris retentissent à l'est: le clairon sonne, menace imminente sur le flanc est !
Renforts demandés !



Une trentaine de guerriers aux boucliers fauves tachetés de blanc sortent du ruisseau à sec, ils appartiennent au régiment uDdloko ("les sauvages"), des hommes dans la fin de trentaine.



Des éléments de deux régiments zoulous encerclent désormais la ferme, dont les défenseurs vont devoir faire face à un deuxième assaut sur son coté le moins bien défendu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Ven 6 Mai - 8:33

Les Zoulous chargent avec un élan irrésistible, mais ils sont pris dans les feux croisés des deux groupes (celui du Lt Lewis au nord près des chariots et celui du Lt McBride situé dans le corral), les pertes sont sévères (chaque britannique jette un D6 et cause une perte sur un 3+ au lieu d'un 4+ en terrain découvert), 7 zoulous s'écroulent...



L'élan est brisé, (le test de moral est manqué avec un 2D6 de 8 alors que le moral passe de 9, base, à 7 car les pertes entrainent une baisse de 1 pour 2+ pertes, de 2 pour 6+, de 3 pour 11+ etc) les zoulous deviennent "prudents et se collent contre les murets d'où ils tirent et ferraillent avec les défenseurs.

Les gallois ont l'avantage d'être en défense derrière les murets et leur tirs (bien que moins efficaces 5+ seulement du fait du couvert offert par les murets aux zoulous) descendent 4 zoulous de plus, le moral est manqué à nouveau et passe à "Hésitant", mais un gallois est grièvement blessé aux cotés du LT Lewis.
Toutefois au centre, les zoulous n'ont pas d'adversaires, 4 d'entre eux franchissent les murets !



Ils foncent aussitôt sur le Lt Lewis et le gallois restant, seuls survivants du groupe nord est.



Les britanniques tirent à bout portant, le revolver du Lt Lewis est très efficace à très courte portée, deux zoulous sont fauchés, le private, lui,  n'a pas eu le temps de recharger,
les deux zoulous survivants parviennent au corps à corps !




Lewis, barillet du revolver vidé, ne fait pas le poids face au grand zoulou qui le transperce, le private, profite de l'allonge de son Martini Henry + Baïonnette pour frapper le premier mais le zoulou dévie celui ci avec son bouclier et le blesse grièvement avec son ilkwa.

Fous de rage d'avoir été massacrés, les zoulous s'acharnent sur les britanniques blessés, ne s'apercevant même pas que les guerriers de l'uDloko, démoralisés, s'enfuient vers le couvert des collines







L'assaut de l'uDloko a été repoussé...mais à quel prix ...
Le groupe Nord Est  du LT Lewis anéanti !

Le groupe du corral du Lt Mc Bride se retrouve avec son flanc nord en l'air, il donne l'ordre à ses hommes  d'abandonner le corral et de se replier vers le périmètre central.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Ven 6 Mai - 10:11

Pendant cette escarmouche à l'Est, une bande de trente jeunes zoulous de l'inDluyengwe déborde le périmètre le long de la clôture au sud Ouest.



Cette dernière est bientôt franchie par la petite horde de guerriers pressés d'en découdre



Le jardinet est aussitôt infesté de diables noirs qui tiraillent à l'abri des murs de planches sur les défenseurs du périmètre sud ouest.





Les zoulous, malgré les pertes subies, s'acharnent le long des sacs de sable, essayant de tirer par dessus en tenant leurs mousquets à bout de bras, pointant leurs sagaies sur les gallois quand ceux ci tentent de les par leurs tirs en se penchant au dessus des sacs.

1 gallois est à terre, mais une dizaine de zoulous aussi.

Le Lt Caine quitte la redoute centrale pour se porter au secours du groupe sud avec le Colour Sergeant et deux privates.



Alors qu'apparait déjà une soixantaine de zoulous derrière la clôture du verger.







C'est une grande attaque menée par un grand induna, alors que la redoute centrale vient juste d'être laissée à seulement deux gallois.

Le régiment inDluyengwe donne tout ce qu'il a dans cette bataille censée lui assurer son baptême du feu et sa réputation !

La clôture est franchie sans tarder, dans un élan magnifique, le muret est atteint sous les balles qui déchirent l'air suffocant de fin de matinée.



Au sud ouest, un zoulou saute par dessus le mur de sacs alors que le défenseur le plus proche est occupé à repousser les assauts de ses camarades.



Il est abattu aussitôt par les renforts amenés par le Lt Caine !




Un deuxième zoulou saute le mur, transpercé bientôt  par une baïonnette...

Le moral de l'unité zouloue faiblit, passe à "prudent" puis "hésitant" au fur et  à mesure de la montée des pertes.



Démoralisés, les zoulous se retirent, tout en laissant quelques francs tireurs dans le jardinet.





Plus au nord la situation évolue dangereusement, les zoulous débordent sur le flanc exposé, faute de réserves (le Lt Caine s'étant porté au secours du périmètre sud) les britanniques ne peuvent les en empêcher.




Piet Kruger abat un zoulou puis retraite vers la grande maison où sa famille est abritée, le groupe de gallois du périmètre nord recule en tirant dissuader les zoulous de franchir le mur de sacs tout en évitant d'être pris de flanc par les zoulous qui déboulent en sautant par dessus le mur nord.



La situation parait désespérée, d'autant plus que la redoute est débordée par le sud, 3 zoulous viennent de pénétrer dans le périmètre ...



Tirer, recharger, tirer encore, les gallois ne sont plus que des pantins mécaniques luttant pour  quelques secondes de vie de plus, alors que la horde les enserre dans un étau implacable de cris et de fureur...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allalalai
Star palmée
avatar

Messages : 11113
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 43
Localisation : Embrun

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Sam 7 Mai - 16:37

J'aime bp ! happy hour

_________________
"J'aime le jeu d'histoire surtout pour sa capacité à stimuler des réflexions et à nous faire partager en amitié les narrations du passé qui nous fascinent". DRUSTAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Mar 10 Mai - 18:11



Les trois zoulous qui avaient franchi les sacs du périmètre sud sont aussitôt pris à partie par le groupe de choc du Lt Caine qui charge pour la deuxième fois depuis ce matin.
A 7 contre 3 et coincés contre le rempart les guerriers ne peuvent esquiver les baïonnettes, les gallois reprennent le contrôle du périmètre sud...




il était temps car la situation devient dramatique dans l'enceinte confinée du périmètre nord .

Piet Kruger se retranche dans sa maison où se trouve sa femme et son employé Xhosa.



Trois zoulous brisent les vitres pour darder leurs ilkwas par les fenêtres, essaient de forcer la porte... sans effet, les occupants restant hors d'atteinte et la porte inébranlable.
Il faudrait un bélier qu'ils n'ont pas.

Le vieux patriarche économise ses munitions face à des ombres fugitives qu'il ne pourrait que blesser, mais il abat un zoulou qui tente de passer par la fenêtre.




Les gallois du périmètre nord tirent puis se replient deux par deux jusqu'à la redoute centrale.
L'espace qui se resserre gêne les zoulous qui ne peuvent faire prévaloir leur supériorité numérique et dans cet espace sans couvert, chaque balle abat  sa cible.

Quelques assegais sont lancées sur les habits rouges, transperçant l'un d'entre eux emporté aussitôt par ses camarades dans le refuge de la redoute centrale.



La horde se presse contre le rempart circulaire de la redoute centrale, s'en servant de couvert contre les tirs des défenseurs.
De temps à autre un zoulou se dresse et tente de percer avec son ilkwa le gallois qui lui fait face ou tire sans  pouvoir viser avec son mousquet  par dessus les sacs.





Des guerriers de la tanière du léopard contournent la maison et découvrent un tas de bois sous un abri...

Des torches sont allumées avec de la poudre et les chariots, puis la réserve de bois sec sont bientôt la proie des flammes, dans un délire d'exclamations de triomphe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allalalai
Star palmée
avatar

Messages : 11113
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 43
Localisation : Embrun

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Mer 11 Mai - 7:33

Petite question, c'est toi qui a tout peint et tout fait ?
Si oui, je suis très impressionné !!!!

_________________
"J'aime le jeu d'histoire surtout pour sa capacité à stimuler des réflexions et à nous faire partager en amitié les narrations du passé qui nous fascinent". DRUSTAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Mer 11 Mai - 17:00

Oui, tout.

Plus de 200 zoulous, une cinquantaine de Brits, quelques civils et coloniaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Mer 11 Mai - 17:03

A l'est, le corral,  précédemment abandonné par le groupe du Lt McBride est infiltré par des tiraillerus zoulous de l'uDloko

.



Les Natal Mounted policemen les contiennent de leurs tirs précis, mais ces diables de zoulous savent offrir des cibles mouvantes et utiliser magnifiquement les couverts.
Les coloniaux usent inutilement leurs munitions.
Isolés, leur situation devient inquiétante.
A vrai dire, seule la présence de leurs montures dans le corral (et la possibilité de pouvoir échapper, grâce à elle,  à un massacre si les britanniques étaient débordés) pourrait expliquer qu'ils n'aient pas suivi le groupe de Mc Bride dans sa retraite vers le périmètre intérieur.



Mais les chevaux sont pris par les zoulous, Le sergeant  alors décide de replier ses hommes avant d'être tourné et encerclé par le sud où d'autres tirailleurs zoulous progressent par bonds successifs et en rampant dans les herbes.

Le tir imprécis des zoulous siffle au dessus d'eux, ils atteignent le couvert derrière la clôture, où ils prennent position pour accabler de leur tir les zoulous du corral.



Des snipers zoulous investissent la ruine et nourrissent un tir inefficace mais inquiétant sur les troncs de la clôture  qui protègent les coloniaux.

La position devient vite inconfortable, mais l'idée de rejoindre la garnison dans la souricière du périmètre intérieur est pire encore.


Le flanc sud rétabli, les gallois peuvent concentrer leurs force pour défendre la redoute centrale



Les pertes zoulous s'accumulant, le moral passe à prudent puis hésitant, malgré l'appui d'un Induna influent, les guerriers de l'inDluyengwe lâchent prise et refluent vers le muret de pierres,





puis vers  la clôture qui ceint le verger.








L'incendie fait rage maintenant, les occupants de la grande maison étouffent dans la fumée épaisse qui envahit tout.





Eructant comme des possédés, les colons évacuent l'enfer qui les emprisonnait, par chance, les zoulous ne sont plus là, la redoute est à peine discernable dans la purée de poix, mais des voix à l'accent gallois, les guident vers le salut.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Jeu 12 Mai - 17:53

Les zoulous sont partis mais dans le jardinet, trois snipers sont restés à l'abri et continuent de tirer à bout portant sur les défenseurs de la redoute



Un gallois est blessé, plusieurs de ses camarades accourent pour en finir avec cette nuisance et délivrent plusieurs volées sur les planches de bois à moitié pourries qui sont déchiquetées par les balles des Martini Henry.
Un seul sniper réplique.




Puis décide de s'enfuir...




C'est fini ...








Mais des cris retentissent du coté Est où les policiers montés du Natal sont restés en surveillance !




Des boucliers blancs ! Une centaine de guerriers du régiment Uthulwana ("ceux qui couvrent le bétail de poussière") surgit des collines et se répand dans le thalweg.





Deux indunas sont à leur tête, les zoulous engagent leurs meilleurs chefs et une partie de leur régiment royal pour en finir !






Usuthu !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Dim 15 Mai - 8:04



La déferlante franchit le thalweg, se déploie devant le corral et la maison en ruine, les coloniaux, médusés  doivent fuir comme des perdus vers le dernier abri que constitue le périmètre intérieur.






Les premiers tirs venant du rempart et de la petite maison tentent d'endiguer, vainement, la ruée de la horde disciplinée.

Les cornes du buffle enveloppent déjà le périmètre par le nord





et par le sud





Au sud le rempart est aussitôt assailli, les zoulous ne peuvent néanmoins le franchir, face aux baïonnettes des britanniques et aux tirs précis des colons et des policiers du Natal qui se sont placés en 2e ligne.

Le combat se résume alors à une escarmouche de tirs en aveugle de mousquets tenus hauts à bout de bras  et de heurts entre sagaies et baïonnettes.
Les guerriers en sont réduits à tenter un départ de feu sur la petite maison.




Mais c'est à l'Est, dans l'espace  entre les deux maisons que la crise soudain éclate.



Cinq guerriers ont réussi à sauter par dessus le chariot, galvanisés par un induna.

Mc bride et le reste de son groupe doit reculer, celui de Caine intervient aussitôt en chargeant à la baïonnette pour la 3e fois.



L'induna ne peut éviter les deux baïonnettes qui sont brandies sur lui, un autre zoulou est transpercé par celle du Lt Caine, mais le colour sergeant Obrien se retrouve seul face à trois zoulous, c'est trop, même pour un vétéran  comme lui, ses flancs sont percés par les longues lames des ilkwas.

Le secteur nord est lui aussi envahi par plusieurs guerriers menés par un autre induna.



C'est une véritable furie qui anime les guerriers de l'Uthulwana, qui sentent la victoire à portée de sagaie, la fumée et l'extrême chaleur qui envahissent le secteur nord les feraient presque passer pour des démons surgis des enfers.



les défenseurs de la redoute centrale semblent  livrer un combat désespéré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Dim 15 Mai - 10:40



Le Lt Mc Bride vide son revolver à bout portant derrière le Lt Caine qui tient à distance les zoulous avec sa baïonnette,  deux zoulous tombent  mais un 2e soldat est grièvement blessé



Les policiers du Natal et les colons forment une deuxième ligne efficace qui abat les zoulous restant ainsi que  ceux qui voudraient escalader le chariot.




le périmètre sud est bientôt sécurisé.



Mais la redoute centrale devient la cible d'une attaque menée par un grand induna, les défenseurs épuisés doivent reculer, laissant le champ libre à un petit groupe de guerriers qui saute le rempart, Le sergeant Mc Knight et le Lt Tilson, deux privates et un des fils de Kruger font face à leurs adversaires.









C'est un combat meurtrier où la fuite est impossible dans un espace si restreint.
L'induna est particulièrement habile, tuant un des privates, l'autre tombe sous les coups de deux zoulous, mais le sergeant McKnight et le revolver du Lt Tilson viennent à bout des deux autres zoulous.



D'autres zoulous sautent le rempart pour venir au secours de l'induna, le sergeant Barnette et le Lt Mc Bride entrent par l'espace ouvert, le revolver de ce dernier faisant merveille à nouveau.




Des policiers du Natal se postent sur les bords sud de la redoute pour essayer de tirer au milieu de la mêlée en évitant le tir fratricide

Les zoulous tombent les uns après les autres, mais l'induna est épargné et égorge littéralement le Lt Tilson avec son ilkwa fusil est une proie facile à  le Lt Mc Bride est poignardé à son tour  (ces derniers dépourvus de fusil avec baïonnette sont des proies faciles à très courte distance une fois leurs revolvers vidés).








Mais la chance et le talent de l'induna ne suffisent plus à compenser la puissance de feu des blancs, ils sont abattus et la redoute , couverte de cadavres, reste aux mains des deux sergeants Mc Knight et Barnet.




La mort de leurs deux indunas et le nombre de pertes subies tempèrent les ardeurs des guerriers de l'Uthulwana, (passant à un moral prudent).

Malgré leur fougue et leur capacité à endurer la situation ne leur est pas favorable, leur axe d'attaque a été fragmenté par les deux maisons, dont l'une en flammes.
La corne sud était trop faible et fut repoussée aisément, le centre faisait face à un espace trop étroit, facile à défendre, seule  la corne nord a été proche de la victoire mais les guerriers préfèrent tirailler que de s'engager dans la souricière battue par les fusils qu'est devenue la redoute centrale.



La petite maison finit par s'embraser, elle doit être évacuée, le groupe sud se replie pour assurer la sécurité des colons.





Les zoulous se résignent à seulement harceler avec des snipers








"Come on old boy...you r nt going to leave us now ...are you ?
These devils are beaten..."

"They are nt devils but splendid fighters...we have invaded their territory and  they have defended it, old boy....

Don t forget  this, Caine: our men are joining the army to avoid the mine and it s miserable life...
we have been sent here to protect the colonists from the people they have submitted and whom they have Grabbed the land.
We , officers...  are just the men who lead our poor lads to kill and die hideously in remote places... not heroes but just pawns in the great game of colonization."







THE END
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Dim 15 Mai - 13:50

Bibliographie:


Un livre dont j'ai perdu le nom, que j'ai presqu'entièrement photocopié gratuitement à la grande bibliothèque de Montpellier lorsque j'étais étudiant, qui retraçait la guerre de 1879 déclenché par les britanniques.

Puis ce fut Brave men s blood de Ian Knight.
Et enfin (surtout) "like wolves on the fold" (rorke s drift)  et "How can man die better" (Isandwlana) du Lt Colonel Mike Snook.
Ces derniers sont époustouflants, le deuxième étant littéralement un pur chef d'oeuvre, un vrai thriller.

En effet, Rorke s drift fut une grande escarmouche que les zoulous ne pouvaient gagner en dépit du rapport numérique de 30 contre 1.

Par contre, Isandwlana fut une bataille qui n'était pas jouée d'avance.
Un concours de circonstances fit que les britanniques la menèrent avec leurs compagnies dispersées pour protéger le camp, ses chariots et son ravitaillement.
S'ils y avaient renoncé et formé une sorte de grand carré ils auraient pu tenir et repousser l'impi zouloue.

Contrairement à ce que montrent les films "Zulu dawn" et Zulu, les zoulous ne chargeaient pas en masse en courant, du moins pas dans les derniers 400m, limite à partir de laquelle le tir des martini Henry et de la mitraille des canons devient beaucoup trop meurtriers.
A environ 400m des britanniques, les zoulous adoptent une formation en tirailleurs et ne progressent plus que  dispersés et par bonds, entre lesquels ils restent au sol, couchés.

A 200 m environ ils avancent même en rampant dans les  herbes, hautes durant l'été austral.

Les images de charges zouloues des films et de la BD Zululand sont parfaitement ridicules.

Ridicules aussi parce que les combats ont duré beaucoup plus longtemps que ne le laissent supposer
les images de britanniques rapidement submergés après quelques échanges de tir.

A Isandwlana, ces derniers étaient d'abord en lignes de compagnies  étirées pour ne pas offrir de cibles faciles aux tireurs zoulous (20% avaient une arme à feu, souvent ancienne et mal entretenue).

mais lorsque les zoulous se sont approchés à moins de 200m il a fallu resserrer les compagnies pour résister à un rush éventuel.
c'est alors que ces dernières ont offert des cibles suffisamment compactes pour que les tirs zoulous mal ajustés (pour ne pas se faire descendre par les british) ont commencé à provoquer des pertes.

Les tirs britanniques touchaient rarement leurs cibles mais avaient un effet de "suppression" qui dissuadait tout mouvement autre que par reptation.
D'où un moment où les zoulous furent cloués au sol sans pouvoir même ramper
Il fallait beaucoup de munitions pour nourrir ce tir régulier, les allées et venues des porteurs de munitions vers les quater master du camp se faisant plus difficiles ou plus rares, les britanniques se sont mis à économiser leurs balles et à ne tirer qu'à coup sûr.

Le feu faiblissant, les zoulous ont pu reprendre leurs reptations, et tirer en levant juste leur mousquets au dessus d'eux pour tirer dans la direction des britanniques.

Ceux ci ont du former des petits carrés et ont commencé à se replier graduellement vers les hauteurs en trainant leurs blessés.

Suivis par les zoulous qui ne se hasardèrent à s'en approcher davantage que lorsqu'ils ne furent réduits à une poignées d'hommes presque dépourvus de munitions.

Des restes humains ont prouvé que quelques britanniques isolés et retranchés dans des grottes ou sur des hauteurs ont pu tenir à distance les zoulous un certain temps et ne furent tués que par des tirs.

Les wargames:


J'ai été déçu par les wargames sur ces deux combats, ils n'apportaient selon moi que peu de sensations et finalement peu de choix aux joueurs.
Rorke s drift n'a pas vraiment d'intérêt, à part les combats sub tactiques dans les pièces minuscules  de l'hôpital (ce n'est pas pour rien que VV c'est centré uniquement là dessus).

Les figurines:
Et la création à l'échelle, avec du balsa des deux maisons de Rorkes drift a permis de refaire l'odyssée de l'hôpital.
Mais la simulation de Rorke s drift fut une impasse.

J'ai réalisé qu'il fallait reconsidérer les choses entièrement et partir du pont central:
que veut on simuler ?

La réponse que je finis par choisir fut:
L'incertitude et le suspense

D'où viendront les attaques ?
Seront elles déterminées, puissantes, ou de simples harcèlements, ou peu fournies ?
Y aura t il d'autres attaques avant que les précédentes soient repoussées et d'où arriveront elles ?

Pour cela il fallait un système simple de zones, 6 en tout, 3 à l'ouest, 3 à l'est (nord, centre, sud )
En jetant un D6 je pouvais mettre un bloc de bois (avec sur sa face non visible la "force" de l'unité (Rien ou zero, 1, 2 ou 3 points de force chacun donnant droit à un D3  de plaques de zoulous +Une.

les blocs pouvaient s'agglutiner dans la même zone mais si la zone était activée pour une attaque, seul le bloc le plus fort  était pris en compte.

Il fallait ensuite un système d'activations:
un jeu de carte (noirs pour activer les zoulous, rouge pour les britanniques)

Pour les zoulous : Un valet permettait d'activer une zone et de lancer le bloc le plus fort à l'attaque.
La dame deux zones, et le roi trois.

Un joker permettait de lancer un D6 et d'avoir l'équivalent d'un valet , d'une dame ou d'un roi (1 2  , 3  4  , 5 6)

un as permettait de faire tirer un D3 d'unités de snipers.

Les chiffres pairs ou impairs permettaient de réactiver les unités en cours d'attaque.
Les chiffres impairs (dont l'as permettaient en plus de tirer au sort un (un D3 pour les as) bloc de bois et de le placer dans la zone correspondante.

Pour les BR/Coloniaux:
il fallait former des groupes assignés à un secteur de la position à défendre.

Les chiffres leur permettaient de tirer, mais les chances de toucher étaient faibles (les zoulous ne se montrant pas) ou de relancer un combat rapproché (et les zoulous de riposter) et cela pouvait réduire leurs niveau de munitions (sur un D6 inférieur ou égal au nombre de 1 aux D6)

Les Cartes à figures leur permettait de tester leurs leaders (selon leur niveau d'initiative et de commandement  pour prendre des initiatives (comme sortir de leur secteur).

Les as de faire un D3 de tirs de snipers (avec de bonnes chances de toucher)

Lors d'une attaque et de sa poursuite, chaque combat (essentiellement des tirs) donne lieu à une riposte simultanée de l'adversaire.
Pour les BR/Col avec de bonne chances de toucher (les zoulous s'exposants).

Les combats:
1 A distance:
une plaque de 5 figurines zouloues ou tout amas de 5 zoulous  peut tirer avec UN D6.
Chaque BR/COl ou sniper zoulou tire avec UN D6

2 Combat rapproché (séparé par un obstacle , murs , rempart, clôture, fenêtre)
chaque  figurine (zouloue ou BR/COlpeut effectuer un "tir" avec UN D6)

3 Combat rapproché sans obstacle




Pour chaque D6 de combat il y a un HIT sur un 3+ (situation exceptionnelle, tir croisé sur une masse)
cas normal sur un 4+ (cas normal des tirs BR/COL sur des cibles en terrain découvert.
cas difficile sur un 5+ (cas des tirs BR/COL sur cibles dans couvert légers)
Cas très difficile sur un 6+ (cas des tirs zoulous, et des tirs BR/COL sur des cibles avec couvert fort)

Dans certain cas les cibles subissant un HIT peuvent effectuer un test de sauvegarde.

Les BR/col retranchées derrière un obstacle type rempart, murs et clôture et  Les Zoulous snipers en couvert fort
un 3+ annule le HIT.

Les BR/col retranchées derrière un obstacle type fenêtre de maison
Un 2+ annule le Hit

Les zoulous en couvert fort subissant un tir qui n'est pas une réaction à la poursuite de leurs attaque (cas des  cartes chiffres rouges)
un 4+ annule le hit.

En combat rapproché l'attaquant zoulou ne peut avoir de sauvegarde. (ils sont forcément en train de s'exposer plus que les défenseurs)


En combat rapproché sans obstacle (tirs à bout portant et mêlées) chaque fig lance un D6, en cas d'égalité il n'ya rien, celui qui fait plus blesse grièvement son adversaire.

S'il y a plus d'un adversaire contre un ennemi seul, il y a un +1 pour chaque adversaire en plus du premier (3 adversaires , le 2e et le 3e ont chacun un +1 au D6).

Fusil avec baïonnette +1 au dé face à un adversaire, mais pas face au 2e , 3e etc
BR qui chargent à la baïonnette avec  un officier ou un colour sergeant +2 en tout (valable lors de la charge, face à deux adversaires)

Induna +1 face à 2 adversaires.

Guerrier de régiment d'élite (en cas d' égalité, on rejoue et il a un +1)

Sergeant ou officier valeureux, +1 face à un adversaire.

ex Sergeant Barnet fait un 3, ses deux adversaires font 4 et 4, Barnet a un +1  plus un +1 (baïonnette)  soit un 5 sur un zoulou qu'il élimine, mais n'a qu'un 3 face au 2e zoulou qui a fait 4, Barnet reçoit une blessure (chaque leader solide peut subir deux blessures avant d'être éliminé, chaque leader héroïque, 3), la prochaine sera fatale.

Le moral des unités zouloues

Le moral de base est de 10, pour chaque paquet  de 5 pertes le test a un malus de 1
(ex 14 pertes...malus de 2)
mais lorsque les pertes atteignent la moitié de l'unité, il y a un malus de 2 supplémentaire.

Un induna permet d'atténuer un ou deux points de malus (suivant les indunas)
Mais leur mise hors de combat provoque un test avec un malus de 3, puis 2 la fois suivante.

Le test de moral qui est échoué fait passer l'unité de ELAN à PRUDENT (malus de 1) , puis à HESITANT (malus de 2) et enfin DEMORALISEE (l'unité fait retraite).

Les jeunes guerriers bougent de 30cm (le terrain ne change rien) les autres de 20cm
mais les jeunes guerriers ont un malus de 3 au moral HESITANT, les Guerriers des régiments royaux de 1 seulement.

Les Coloniaux ont un moral de 9 à couvert, de 8 à découvert, ils retraitent s'ils ratent.
Avec un bonus de 1 si des BR sont à moins de 10 cm.

Les BR ne perdent jamais leur moral (ce serait suicidaire de toute façon).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2354
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Dim 15 Mai - 18:46

C'est un boulot remarquable, et le CR se lit avec beaucoup de suspense, vraiment bravo! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santino
Sabertooth Tiger
avatar

Messages : 9984
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   Mer 18 Mai - 9:18

Oui terriblement impressionnant ! Shocked Great !

_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)   

Revenir en haut Aller en bas
 
CR Zulu rampage ! Natal 1879 (what if)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lignes de bataille :: L'ATELIER DES MECANOS :: Jeux avec figurines-
Sauter vers: