Lignes de bataille

Forum dédié aux wargames et à leur conception
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CR Wellington s Victory DG "l'attaque de la Garde"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 897
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque de la Garde"   Ven 14 Aoû - 17:56

Il est 20h30, "que viennent la nuit ou Blücher" avait murmuré Wellington, Blücher certainement, mais trop tard sans doute, la nuit, elle est proche.
Adam lance ses magnifiques bataillons de lights (52nd, 71st Highland, 95th) à l'attaque en ligne pour utiliser les feux et occuper les espaces évacués par l'ennemi, en faisant un mouvement de rotation autour de l'axe du bataillon le plus à l'est le 95th.

Le bataillon de la Garde est balayé par les tirs meurtriers pluri directionnels, malgré l'appui de l'artillerie à cheval de Piré, et les charges du 1er Chasseur à cheval.
Mais Piré réussit avec deux escadrons de ce régiment à dérouter littéralement le 71st, le plus à l'ouest de la brigade Adam, qui s'était mis en carré mais trop tard apparemment.
La charge fut chanceuse, une des rares de la cavalerie française ce jour là, les résultats furent décisifs, Adam lui même fut blessé, pas grièvement, mais l'élan qui devait tout emporter s'enlise, les autres bataillons étant obligés de se mettre en carré ou de rester prudemment en défense.

Plus au centre, Ney contre charge le Ist Light dragoons KGL, la crème de la cavalerie légère de Wellington avec deux escadrons du 5e lancier.
Les KGL sont impuissants face aux lances des cavaliers français menés par le rouquin le plus flamboyant de l'Empire, incompétent pour mener une bataille de plus d'une brigade mais incomparable capitaine à la tête d'une charge, les pertes Hanovriennes sont terribles, bien au delà de ce qui est communément le cas dans un combat entre cavaleries légères qui s'affrontent frontalement.
Dornberg tombe transpercé, c'est la débâcle pour les 3 escadrons KGL, Wellington avait vu juste quand il disait qu'il craignait que 4 escadrons des siens en affrontent 4 français.

Le centre restera aux mains des français, Wellington a jeté ses dernières cartes pour renverser la situation, déjà, ses alliés fuient le champ de bataille, il manque aux français une brigade de cavalerie fraîche pour lancer la poursuite.
Le massacre est évité mais Wellington doit essayer d'organiser une retraite en ordre, autant que possible en espérant que les prussiens auront fait leur travail de destruction sur les arrières de l'Armée du Nord.

Napoléon est dans une situation paradoxale, vaincu sur son flanc droit, vainqueur, mais à la Pyrrhus et de si peu, sur son centre, de l'armée anglo alliée.

Les clameurs de victoire essaiment sur le champ de bataille, ce qui galvanise les lambeaux d'unités du Ier et du VIe corps qui font face à la cavalerie prussienne.
Celle ci croyait faire face à des groupes démoralisés, elle se heurte à des petits carrés de fantassins résolus.

L'armée du Nord ne s'effondre pas bien qu'en partie détruite, la nuit tombe et fige les combattants épuisé, les poursuites n'auront pas vraiment lieu, les carnages d'après bataille ne seront pas pour cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2364
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 67
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque de la Garde"   Ven 14 Aoû - 17:58

Palpitant. La contre-attaque de Adam sera vaine, même si elle marche au départ, la trouée est faite et le nombre joue à présent pour Napo. Elle pourra juste limiter la casse. Battu de peu par le post d'Ulzana... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque de la Garde"   Ven 14 Aoû - 19:10

Super CR yeah !

Dans la simulation, il manque l'inévitable tsunami qui suit la garde : les biffins de Reille.

Une fois de plus dans la nuit, Gneisenau cherche sur la carte, un nom de ville suffisamment écrit gros pour être lisible dans la pénombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 897
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque de la Garde"   Sam 15 Aoû - 7:41

Epilogue
Alors que les ténèbres disputent le champ de bataille aux flammes qui dévorent Plancenoit, Blücher voudrait avancer encore pour s'emparer de la chaussée de Bruxelles et semer la dévastation sur les arrières de l'Armée du Nord.
Des essaims de Hussars et de Uhlans se heurtent déjà aux 3 bataillons de la Vieille Garde qui de Rossomme à Belle Alliance protègent les chariots de bagages qui suivent toute armée.
La cavalerie prussienne est cavalerie légère, une partie de landwher, elle n'est pas faite pour bousculer des carrés bien décidés à tenir sur place, fussent ils composés d'une centaine d'hommes d'unités dépareillées réunis par quelques officiers courageux.
L'infanterie, épuisée, tente un dernier effort, mais les clameurs "Vive l'Empereur" qui déchirent le crépuscule ne présagent rien de bon.
Un bataillon de grenadiers (le 1er ?) de la vieille Garde repousse aisément deux bataillons de fusiliers, un escadron disparate de cuirassiers et de dragons disperse dans une ultime charge un bataillon de landwher trop aventureux, l'armée du Nord est toujours là, qu'en est il de Wellington et de son armée ?

C'est Gneisenau qui reçoit la terrible nouvelle par un courrier venu du 1er corps qui avait rejoint la gauche de l'armée Anglo alliée.
Celle ci se retire vers Bruxelles...
Les alliés ont fait retraite dès qu'ils ont su que le centre droit était enfoncé par la Garde,
les Britanniques et les KGL couvrent la retraite en tenant les hameaux le long de la Chaussée.
Wellington est battu...

La crainte qui avait animé Gneisenau tout au long de la journé: se retrouver seul face à Napoléon, envahit le chef d'état major.
Il est impossible alors d'imaginer à quel point l'armée du Nord est meurtrie, démolie même par cette bataille mal menée, par les désastres de cette journée funeste.
Le carnage  devant Hougomont par l'imbécilité du frère de l'Empereur, le massacre du Ier corps par les dragoons d'Uxbridge,
le gaspillage de la belle cavalerie française par l'entêtement de Ney,
les français ont perdu tous les combats sauf le dernier.

Cela Gneisenau l'ignore, il sait que le jour venu, ses brigades mutilées devront faire face
à Napoléon victorieux avec les 30 000 français de Grouchy sur leurs arrières du coté de  Wavre où le IIIe corps prussien vient d'être battu.

Lorsqu'il rejoint Blücher, la cause est entendue, ce ne serait que folie que de rester à la merci de l'ogre, la Maréchal Vorwarts le reconnait, la mort dans l'âme.
Les troupes devront se reposer sur place quelques heures avant de se replier vers le Bois de Paris où elles pourront faire front si les français les attaquent le 19.
Après ...il sera temps d'y voir plus clair.
La bataille est finie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque de la Garde"   

Revenir en haut Aller en bas
 
CR Wellington s Victory DG "l'attaque de la Garde"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lignes de bataille :: MACHINES INFERNALES :: Comptes-rendus-
Sauter vers: