Lignes de bataille

Forum dédié aux wargames et à leur conception
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ulzana
Centurion


Messages : 758
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Jeu 6 Aoû - 10:26

Je viens de tester ce scénario dans une approche strictement historique:
L'attaque se fait dans les formations choisies par D'Erlon, Colonnes de bataillons en ligne les uns derrière les autres (Close column) pour les 2e Div et 3e div et pour une Bde de la 1ere div.
Une Bde de la 1er div attaque LHS et une Bde de la 4e div attaque Papelotte.

Les Cuirassiers se contentent d'être en appui à l'ouest et à l'est de LHS pour évite que celle ci soit renforcée, mais pas de soutien à l'assaut du 1er corps sur le plateau.

La cavalerie de Jacquinot observe le flanc Est et surveille les Nassauviens retranchés dans les maisons de La haye et le chateau de Frichermont.

Avec le "hindsight" (le recul historique) nous savons que ce plan ne pouvait qu'échouer, mais paradoxalement il n'était pas dépourvu de bon sens, nous verrons pourquoi.












Les leaders en bleu foncé sont mis derrière les stacks, pour des raisons de clarté de vue, en fait ils sont bien sûr dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 758
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Jeu 6 Aoû - 12:35



Les divisions françaises en "close column" sont maintenant à portée effective des batteries Britanniques et alliées (400 à 500m), les boulets font des ravages dans les formations denses, mais l'avance continue.

Les 54 et 55e bataillons s'emparent du verger qui jouxte au sud La Haie sainte, la compagnie de rifles KGL a eu juste le temps de se mettre à l'abri derrière les murs de la ferme.



Les voltigurs français menacent bientôt les artilleurs anglo alliés  qui doivent abandonner leurs pièces après une dernière salve.



Le flanc est parait bien étiré, seulement gardé par quelques compagnies de tirailleurs.
Les jardins autour de Papelotte sont investis par les français.



L'avancée française bute maintenant sur la brigade Bylandt abandonnée dans une position exposée aux tirs de la Grande batterie, les bataillons hollando belges doivent se replier en désordre après quelques échanges de tir.

url=http://www.servimg.com/view/19187909/125][/url]



Les colonnes françaises sont stoppées momentanément par les hanovriens de Best, placés en ligne.
Ces derniers ne peuvent tenir le choc face aux masses françaises, les pertes sont lourdes des deux cotés mais la furia francese continue d'avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 758
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Jeu 6 Aoû - 13:19



Vandeleur saisit sa chance et charge avec ses trois régiments de light dragoons le flanc Est français protégé par un seul bataillon du 85e de ligne.
Mais ce dernier parvient à se mettre en carré et fusille à bout portant les dragoons présomptueux qui equivent le contact en passant sur les cotés, quelques selles sont vidées, les autres regiments n'insistent pas.



Uxbridge sent que c'est le moment de lancer ses meilleures brigades de cavalerie à la contre attaque.
Ponsonby manoeuvre pour s'en prendre à la 2e division de Donzelot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 758
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Jeu 6 Aoû - 13:33

Les scots Greys (2nd Heavy Dragoons) charge en colonne d'escadron la colonne française la plus à l'est, tandis que l'Inniskilling (6e DR, irlandais)) s'en prend à celle plus à l'ouest.
Chaque escadron charge puis se retire.
Les colonnes françaises ne pouvant se mettre en carré pensent résister de par leur masse même.
C'st ce qui arrive pour les premières charges, repoussées, mais le désordre finit par s'installer, les lignes successives de fantassins bleus s'emmêlent, des brèches apparaissent.
"Soudain , iles étaient parmi nous, sabrant de tous cotés, nous ne pouvions gênés par la cohue, les affronter avec nos baionnettes" racontera un survivant.
Les bataillons refluent bientôt dans un grand désordre, poursuivis par les cavaliers écossais et irlandais exaltés par leur succès, ivres de destruction.
La poursuite tourne au massacre, les plus chanceux des français sont faits prisonniers, les autres se couchent ou s'abattent.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 758
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Jeu 6 Aoû - 13:48

Pendant ce temps la brigade la plus à l'ouest, menée par le général Bourgeois, chasse les rifles de la sablière qui flanque au nord est La Haie Sainte, ce qui lui a vallu quelques pertes, l'artillerie de Rogers continue d'éclaircir ses rangs tandis que les escadrons de Somerset apparaissent sur son flanc gauche.

C'en est trop pour les bataillons français qui menacés par les trois armes adverses, ne savent quelle contenance adopter.
Voyant plus loin sur leur gauche la 2e division se faire hacher par la cavalerie, ils refluent en ordre pour regagner le refuge du vallon sous la protection de la grande batterie.

La 3e Division de Marcognet, la plus à droite, continue d'avancer, mais son flanc gauche est découvert (la 2e ayant reculé), les hanovriens s'y pressent pour la harceler, sur le gauche c'est la brigade de light dragoons de Vivian qui menace.
La 4e de Durutte  est chargée par le 11th light dragoons, qu'elle repousse en se mettant en carré (elle était en colonne de division à l'inverse des autres divisions).
Marcognet comprend qu'il est isolé, toutes les autres divisions ont reflué ou arrêté de progresser.
La mort dans l'âme il donne l'ordre de se replier en ordre dans le vallon, où apparaissent enfin mais trop tard les cuirassiers de Milhaud de la 14e brigade de cavalerie lourde.

L'attaque du 1er corps se termine amèrement, les alliés ont été sévèrement étrillés et la brigade Pack a subi de lourdes pertes sous les coups des "close column" françaises, mais cette formation n'est pas assez souple pour affronter de la cavalerie en nombre.
Il aura manqué un soutien de cavalerie française.
Que faisait elle, a part protéger des flancs qui ne risquaient rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 758
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Jeu 6 Aoû - 14:22

Je voulais voir deux choses:

1 La simulation historique:
En agissant comme D'Erlon, que donnait WV ?
A part quelques détails, le rendu est très historique: les "close column" défoncent tout sur leur passage mais ne peuvent résister à des charges de cavalerie "en vague" escadrons après escadrons.

Seule la 4e de Durutte (en colonne de division) a pu repousser les charges en se mettant en carré, seul moyen de leur faire face.

On sait que D'Erlon avait choisi cette formation inhabituelle des close column, pour pouvoir affronter par le feu les lignes britanniques qui avaient vaincu tous les assauts français en colonne de division.
Il a eu raison tactiquement tant qu'il s'est agi d'affronter de l'infanterie fut elle BR/KGL.
Il s'est trompé face à de la cavalerie.
Il est vrai que dans la péninsule, la cavalerie était rare chez Wellington, mais à Waterloo elle était en nombre (10 000 contre 15 000 cavaliers français).

Evidemment, dans une partie normale, le joueur français s'y prendrait autrement.
Mais celui jouant Wellington enverrait certainement des renforts sur sa gauche d'entrée.

2 Le Jeu:

Le système est bon, efficace, assez rapide d'execution, permettant de multiples réactions...mais
chaque tir ou choc nécessite de vérifier le pion de tête de chaque stack opposés.
Et ces derniers sont très souvent recouverts par un pion leader ou un pion formation ou type d'attaque ou un pion désordre.
ce qui exige du joueur des manipulations sans cesse renouvelées...
Ce qui rend l'exercice manipulatoire assez lourd.

De plus les skirmishers sont nombreux et tirent à chaque tour.

En ce qui me concerne ce n'est pas jouable tel quel, je vais donc simplifier les tirs des skirmishers (2 dés contre des BR/KGL, 3 dés contre des alliés) plus besoin de vérifier désormais.

Fini aussi les leaders sur les stacks, ils sont quasiment tous pareils, je tirerai un leader disponible du box adéquat pour qu'il donne un bonus à un stack, puis testerai s'il est blesé ou tué si besoin et ...hop ! dans son box retourné, jusqu'au tour suivant.
De toute façon, cette règle simulait la fraicheur d'une division ou brigade.
Au fil des combats les leaders sont mis hors de combat.Seules les formation fraiches ont de leaders en nombre.

Enfin, plus de marqueurs de type d'attaque, terminé.

Et pour les formations, hormis les close column qu'il convient de distinguer, fini avec les marqueurs de formations:
Les skirmishers, sont évidents, un pion seul avec S, en est un.
Pour les lignes...leur faire coller l'avant du pion avec l'hexside.
Pour les colonnes de division..;au contraire, les mettre un peu en retrait.

Avec ces changements, la carte sera plus claire et les unités lisibles.

Conclusion:

Un excellent système de règles, à la fois en terme de rendu historique que d'interaction, alourdi par une accumulation de marqueurs divers.

Quelques petits points à éclaircir ou à changer, d'autres, je pense aux fermes fortifiées, à creuser.

Ce n'est pas un jeu facile, il demande du temps, de l'habitude (beaucoup de manipulations physiques et mentales, notamment de calculs répétés).
Par contre c'est inégalé, pour moi , à ce jour, sur Waterloo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone


Messages : 2348
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Jeu 6 Aoû - 14:47

Je suis impressionné qu'un jeu arrive à rendre compte de l'échec de d'Erlon face à la cavalerie. C'est la marque d'une simulation réussie. VE de Didier Rouy n'y arrivait pas faute d'avoir prévu la formation en colonne "en masse" comme ils disaient à l'époque je crois. Formation, si ma mémoire est bonne, qui est citée dans le règlement d'infanterie de 1791. Par contre les empilements et la multiplicité des marqueurs c'est dommage.
Merci en tout cas de ce retour d'expérience sur cet excellent wargame! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 758
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Jeu 6 Aoû - 16:15

Oui, c'est dommage, Jojo, mais cela peut être arrangé assez facilement.
L'ancien système avait un avantage: mettre la formation au dos du bataillon. C'était ligne d'un coté, colonne de l'autre.
+ un marqueur de perte en dessous.

Bon, le système avait tant de défaillances sur les plans jeux et simulation qu'il fallait en changer.
Mais ce faisant, du fait de la multiplication des actions de combat (doublées par les réactions qu'ils engendrent) il y a eu inflation de pions sur la carte qui cachent les indications nécessaires pour réaliser les combats.
Je me répète sur ce point mais il fallait comprendre comment on en était arrivé là.

Le point positif est que la mécanique des combats, bien que physiquement pénible de par les raisons évoquées précédemment,  est à la fois simple d'exécution (sur le plan de la pensée) et très juste historiquement.
Alors que dans le premier opus de 1976, elle était souvent extrême dans ses effets et aberrantes dans les tactiques qu'elle engendrait.

Dans WV 2nd il n'y a rien à redire, la Garde est vraiment la Garde, les alliés sont ce qu'ils étaient.
Les Britanniques sont bien évoqués, mais les KGL sont sous estimés, ce qui est une faille facilement corrigée (il faut leur donner un moral de 5 au lieu de 4).
Mais la cavalerie est bien mieux rendue que dans le WV de 1976.

Attaquer des cuir ou des lanciers n'est pas chose aisée même pour de bons régiments de hussars ou de light dragoons BR/KGL.
Il faudrait beaucoup de chance pour qu'ils y réussissent.

Le concept d'attaque en vagues (wave attacks) par de la cavalerie en close column est très intéressant:
chaque escadron "tape" à son tour, s'il ne dégage pas l'adversaire il prend deux niveaux de désordre, le suivant tape etc
quand il y en a trois qui se suivent, si l'infanterie n'est pas en carré
elle a peu de chances de survivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone


Messages : 2348
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Jeu 6 Aoû - 16:41

D'après mes lectures (Dauriac "Les armes de Napoléon" notamment) la cavalerie attaquait l'infanterie en colonne d'attaque par escadrons, chaque escadron étant en bataille sur 2 rangs, les escadrons se suivant à distance double pour pouvoir évoluer. Le jeu est dans le vrai sur ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun


Messages : 3412
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 58
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Sam 8 Aoû - 6:47

J'avoue avoir un peu de mal à comprendre la modélisation des formations de d'Erlon à partir des photos scratch Crying or Very sad

Selon l'intervalle laissé entre les différents bataillons en ligne, la formation pouvait avoir une profondeur allant de 200m à 400m.

Ensuite, il semble que les bataillons aient étendu la formation par un dégagement en tiroir avec des quarts de tour à droite ou à gauche et en reprenant une formation en ligne. Les relations à ce sujet sont assez sommaires.

Le terme de "colonne fermée" me dérange car c'est une formation autrichienne où la colonne d'attaque réduit ses intervalles ce qui lui donne un aspect "carré plein", une sorte de syntagme!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 758
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Sam 8 Aoû - 15:26

Cruchot:

Je n'ai pas reproduit les "close column" telles qu'elles étaient historiquement, soit 8 bataillons en ligne l'un derrière l'autre pour la 2e et la 3e div, et 4 pour la 1ère Div.

J'ai fait des CC de 2 ou 3 bataillons seulement.

Chris Perello, curieusement, leur donne un -1 dé au tir, alors que la formation est une succession de lignes, je lmeur ai donné au contraire un +2, sachant que le tir offensif dans un assaut est affublé d'un -1 dé, total -2 dés.
Enfin, ces formations, ne peuvent se mettre en carré, pour la simple raison que les lignes se mélagent pour serrer les rangs et combler les pertes (ce que ne prévoient pas les règles).

En terme de jeu, envoyer des CC au combat est un suicide s'il y a de l'artillerie et de la cavalerie en face.

Par contre dans une attaque appuyée par de la cavalerie, en 2e rideau, on peut mettre une ou deux CC pour faire éclater le front adverse sur un point ou deux.

Historiquement, je pense que cela était très difficile de "mixer" les formations et les armes,
pour des raisons d'espace temps et de timing (ce qui ne gêne pas dans un jeu).
Mais ça c'est un vaste problème...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun


Messages : 3412
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 58
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Dim 9 Aoû - 6:15

Citation :
Enfin, ces formations, ne peuvent se mettre en carré, pour la simple raison que les lignes se mélangent pour serrer les rangs et combler les pertes (ce que ne prévoient pas les règles).

Suspect Cela me semble en opposition avec les règles de l'époque : Les bataillons mêlés, ce n'était pas le genre car les manoeuvres de base se font par peloton. C'est la raison pour laquelle un bataillon reconstituait ses pelotons de façon équilibrée en fonction des pertes.

Pour les difficultés à former un carré, deux causes possibles :

- des intervalles insuffisants entre les bataillons,
- une visibilité insuffisante pour les bataillons de derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 758
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Dim 9 Aoû - 6:41

Il faut visualiser le processus.
La colonne de bataillons en ligne est ciblée par l'artillerie, les premières lignes ont des pans entiers qui s'abattent, surtout à distance de mitraille.
Elles marquent un temps le pas, pour se resserrer, les lignes qui suivent ne gardent pas les distances, à un moment pour serrer les rangs, les lignes commencent à s'emmêler, surtout devant.

Pour peu qu'il y ait du désordre causé par des obstacles (haies, chemin crux, terrain boueux) et pour finir un échange de tirs avec l'infanterie adverse, où le phénomène de mélange des lignes va s'accentuer, la colonne n'est plus en état de se mettre en carré.

Elle peut continuer à combattre car elle offre toujours face à l'ennemi un front bien garni grâce aux réserves venues de la profondeur, mais elle ne peut plus changer de formation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allalalai
Star palmée


Messages : 11111
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 43
Localisation : Embrun

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Dim 9 Aoû - 18:26

Franchement, ce n'est pas une critique acerbe, juste un simple avis : je ne sais pas ce que vous arrivez à voir dans tous ses pions...J'ai l'impression d'être en face d'une tapisserie des années 1970 !
Moins de pions, plus de silhouettes Great !

_________________
"J'aime le jeu d'histoire surtout pour sa capacité à stimuler des réflexions et à nous faire partager en amitié les narrations du passé qui nous fascinent". DRUSTAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 758
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Lun 10 Aoû - 7:22

Là, je suis d'accord avec toi, Lionel, esthétiquement, c'est d'une mocheté ...

Je ne comprends pas, qu'en 2015, avec les moyens techniques en infographie, on fasse des pions aussi laids (à part la cavalerie qui est bien rendue, hormis certaines couleurs).

Si quelqu'un se sent le courage de faire plus de 1700 pions, bien fichus ... happy hour

C'est dommage car le système de jeu est bien pensé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allalalai
Star palmée


Messages : 11111
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 43
Localisation : Embrun

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Mer 12 Aoû - 22:24

1700 pions !!! La vache, même en faisant des silhouettes génériques, ça en fait !!!!! hit the wall

_________________
"J'aime le jeu d'histoire surtout pour sa capacité à stimuler des réflexions et à nous faire partager en amitié les narrations du passé qui nous fascinent". DRUSTAN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion


Messages : 758
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   Jeu 13 Aoû - 8:08

Ce serait super, Lionel, un Wellington s victory nouveau avec sa belle carte et son excellent système de règles, mais avec de beaux pions...

En 2055 peut être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"   

Revenir en haut Aller en bas
 
CR Wellington s Victory DG "l'attaque du Ier corps"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lignes de bataille :: MACHINES INFERNALES :: Comptes-rendus-
Sauter vers: