Lignes de bataille

Forum dédié aux wargames et à leur conception
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mer 8 Juil - 10:03

Scénario : La bataille de quatre bras




















14h :
Ney : « J'ai attendu jusque là car je me méfie de Wellington, la chaussée qui mène aux quatre bras
traverse plusieurs crêtes et ce diable d'homme sait masquer ses troupes en contre pente pour mieux nous surprendre.
Hier, les cavaliers de Lefebvre Desnoettes n'ont vu que des habits verts, des Nassauviens...
Mais aujourd'hui qui sait ce qui se cache derrière ces épaulements de terrain ?
Et comme le dit le général Foy, « l'infanterie britannique, en duel, c'est le diable ! ».

Je dispose à présent de deux divisions d'infanterie du II e corps, la 5e  de Bachelu à ma droite, la 9e de Foy à ma gauche, des lanciers et chasseurs à cheval de la division Piré, soit 4 régiments de magnifique cavalerie.
4 batteries d'artillerie sont disponibles, une pour chaque division et les 12 livres de la réserve.

Enfin sur ma gauche, un peu en retrait, la cavalerie de la Garde de Lef Desnoettes avec ses deux batteries à cheval, mais l'Empereur ne veut pas que je l'utilise, elle protègera mon flanc gauche.

Je peux lancer l'offensive générale.
À droite, Bachelu a ordre de s'emparer de la ferme de Piraumont, pour prévenir un renfort des alliés à destination des Prussiens par la Chaussée de Namur.
Mais c'est au centre que je mènerai l'assaut, avec Foy et la cavalerie de Piré,  avec le soutien du gros de l'artillerie sur l'éminence qui fait face à la ferme de Gémioncourt.

Un simple régiment et deux pièces de canons feront face aux Nassauviens qui sont placés en ligne
juste devant les bois et dans la ferme du Grand Pierre pont...inutile de perdre du temps et des hommes à les en chasser.
Notre objectif est de prendre le croisement des Quatre bras. »

Le Prince d'Orange :
« Notre bon Perponcher a pris l'initiative de défendre les abords de Quatre Bras, quelle bonne idée !
Les Nassau défendront les abords du Bois de Bossu et les fermes attenantes, prêts à s'y réfugier si besoin.
Mes bons Hollando belges se retrancheront dans la ferme de Gémioncourt et le hameau de Quatre Bras et garniront les crêtes.
Wellington verra que nos troupes lui sont indispensables.
Une bataille va avoir lieu, le Duke devra venir à notre soutien.
Une occasion unique pour se couvrir de gloire, tel qu'il le sied à un Prince d'Orange. »

14h 10 et 14h 20 ; Bachelu prend la ferme de Piraumont à droite de l'étang Materne avec la brigade Campi (2e) et place sa 1ere, Husson, à gauche de l'étang dans un terrain entouré de haies et de champs cultivés.
Puis ...il s'arrête...il a besoin d'ordres pour savoir quoi faire maintenant, il quitte sa division, la laisse aux mains de son Officier d'ordonnance (activation 3 au lieu des 4 de Bachelu), pour aller en personne chercher des ordres auprès de ses supérieurs, Reille et Ney.
Cela va prendre du temps, car l'ordre nouveau ne sera effectif que lorsque Bachelu sera revenu auprès de sa division.



Foy, lui attaque avec la brigade Jamin (2e),  les 3 bataillons du 4e léger, vers Gémioncourt, alignés l'un à coté de l'autre, précédés par des tirailleurs, et le 100e de ligne à l'identique sur sa gauche.
L'autre brigade (1ere) Gauthier, a du laisser les deux bataillons du 92e en couverture face aux nassau, elle suit l'attaque avec les 3 bataillons du 93e juste derrière.
Les batteries Hollando belges Stevenaart et Bijevelt tirent dans le tas et causent quelques désordres
dans les cordons de tirailleurs.
La batterie de 12 du II e corps réplique avec efficacité, le duel d'artillerie ne pourra être soutenu longtemps, surtout que de nouvelles pièces, de 8, s'alignent sur la colline aux cotés des 12 livres.
Les cavaliers de Piré, en retrait, attendent leur heure, elle viendra dès que l'infanterie aura débusqué l'ennemi.

(à propos, citation de Desproges : « L'ennemi est bête, il croit que l'ennemi c'est nous, alors que c'est lui... »)



Plus au Nord, le long de la chaussée de Bruxelles,  à 1h de marche des Quatre Bras, une colonne d'habits rouges se hâte à marche forcée, c'est la Division Picton avec ses deux brigades d'infanterie britannique, Pack et Kempt.
A l'Est, sur la chaussée de Nivelles, les dragons légers belges en vert et les hussards hollandais en bleu clair se pressent, à leur tête le général Merlen, qui a combattu dans la Grande Armée de Napoléon.
Au sud, ce sont les habits bleus de la 6e division du Prince Jérôme, une des plus belles divisions de l'Armée du Nord, qui vont bientôt arriver à Frasnes.

La scène est posée, la bataille peut commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santino
Sabertooth Tiger
avatar

Messages : 10013
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mer 8 Juil - 10:14

Ca c'est du lourd !

J'adore cette bataille harp

_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mer 8 Juil - 20:15

14h30:
Le 27e chasseur belge se replie derrière la crête face à l'avancée de la
brigade Jamin qui semble vouloir s'infiltrer dans le parc à l'est de Gémioncourt.
Les batteries hollando belges font retraite sans perdre une minute, les français déferlent sur la ferme de Gémioncourt, des masses de cavalerie apparaissent au loin au dessus des blés.







Ney a lancé la 2e brigade de Foy à l'assaut des bois et des batiments de Gémioncourt, nichés dans le creux du vallon.
Le 100e de ligne tentent d'approcher les hauts murs de la ferme, le 4e léger de pénétrer dans le parc.
2 compagnies du 28e orange Nassau accueillent d'un feu nourri les deux bataillons du 100e, tandis qu'une compagnie du 7e de milice fait de même sur les légers.
Protégés par un écran de voltigeurs et chassseurs, les colonnes françaises  ne perdent qu'un peu de cohésion (-1 maximum quand il y a des skirmishers en avant des unités formées).
Leur élan n'est pas entamé, un combat rapproché suit.
Les haut murs d'un coté, les haies du bois empêchent toute percée.
L'assaut qui semblait irrésistible s'enlise.

La 1ère Brigade de Foy, Gauthier , fait face au nord Ouest, à la pointe du Bois de bossu, Ney a été clair, il faut en netoyer les abords pour se prémunir de feux de mousquetterie sur les flancs.
Et aussi laisser un passage pour les cavaliers de Piré, à distance prudente des fondaisons et de la ferme.
Ney veut que la 2e  division de cavalerie légère fasse irruption comme un diable au milieu du champ de bataille dégagé à moins de 1500m des QuatreBras.


Mais "le Rougeaud" ne sait pas s'occuper de plusieurs choses à la fois,
Bachelu et sa 5e division est laissé sans ordres sur le flanc droit vers Piraumont.
Ses 4 régiments restent inactifs, Bachelu parvient enfin auprès du Maréchal d'Empire qui réalise qu'il est à la tête d'un corps d'armée, pas d'une division.

Une division commence à apparaitre à Frasnes, Jérôme (son prénom lui suffit) et la brigade Bauduin (7 magnifiques bataillons légers).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Jeu 9 Juil - 20:57

Cela semble superbe.

Pour ceux qui ne connaissent pas. Peux-tu indiquer sommairement comment on peut décrypter les pions ? J'avoue avoir quelques difficultés au niveau des photos.

Par contre, je suis un peu étonné que ce soit Bachelu lui-même qui aille à la pêche aux ordres. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Ven 10 Juil - 20:23

Cruchot:
les pions sont soit Compagnie ou escadron, soit Bataillon ou régiment,  d'inf ou de cav respectivement.
Pour l'arty c'est la section de 2 ou 3 pieces.

En haut la puissance de feu qui sert aussi de base en mêlée (avec rajout ou baisse suivant un JD et nationalités).
En bas le pot de mouvement et le bonus de soutien (DRM).

Cela sera plus clair quand je mettrai en scène un combat lors de la suite du CR.

Pour Bachelu:
je joue non pas en optimisant mais en essayant d'être réaliste (mon but est la simulation historique pas gagner à tout prix de façon "gamey").
Ney a été très impliqué pour réorganiser les ordres de la 9eD et la 2e Cav D, il a négligé, selon moi d'envoyer un messager à Bachelu, qui, désoeuvré va voir lui même ce qu'il en est (les ordres sont sans pertes ni confusion ainsi mais c'est double trajet).

Pensez que c'est sur 40 mn de bataille seulement, pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Sam 11 Juil - 10:16

14h40 :
Bachelu revient au galop auprès de sa division avec l'ordre d'avancer et d'attaquer tout ce qui se présente devant lui à gauche de l'étang de Materne, à droite de la ferme de Gémioncourt, tout en gardant deux bataillons retranchés dans Piraumont.

Foy continue de lancer des bataillons frais à l'assaut de Gémioncourt, et à nettoyer la pointe du bous de Bossu, infestée de nassauviens, ces derniers luttent pied à pied contre les 92e et 93e de ligne dans un terrain très favorable à la défense car il empêche l'attaquant de faire jouer sa supériorité numérique.
Mais, ici et là, des compagnies de Nassau cèdent du terrain par lequel les français s'infiltrent.
url=http://www.servimg.com/view/19187909/88][/url]
Piré ayant le champ libre entre le bois et la ferme avance jusqu'à la dernière ondulation de terrain où il déploie sa batterie à cheval à 500m à peine de la ferme de la Bergerie qui forme comme un promontoire à 200m du hameau des Quatre bras.
Heureusement pour les alliés, les 3 compagnies du 7e de milice Hollandaise ont eu le temps de se retrancher dans celle là, et les batteries Stievnart et Bijvelt de s'engouffrer dans le hameau, hors d'atteinte des lanciers et chasseurs à cheval, qui, prudents, se gardent bien de les y poursuivre.
url=http://www.servimg.com/view/19187909/89][/url]
En effet le 7e belge, bien qu'invisible,  controle les premieres maisons et protège l'Etat major de l'armée anglo alliée en pleine effervescence car une longue colonne d'habits rouges approche par la chaussée de Bruxelles.
Wellington est impatient d'engager cette unité de 8 bataillons de vétérans d'Espagne et du Portugal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Sam 11 Juil - 10:33

14h50:
Picton, en habits civils et coiffé d'un chapeau miteux, presse le pas de sa colonne, c'est une bataille de rencontre et tout peut se jouer à 10mn près.

Bachelu lance enfin sa 5e division à l'attaque, les chasseurs du 27e léger belge esquivent l'assaut des colonnes françaises précédées de tirailleurs après un bref échange de tirs.
Les bataillons FR franchissent les haies et parviennent par endroit au sommet de la crête qui syrplombe le ruisseau de Gémioncourt.
url=http://www.servimg.com/view/19187909/90][/url]
Les 3 escadrons du 1er chasseur à cheval chargent une compagnie du 5e de milice Hollandaise qui s'était imprudemment repliée de Gémioncourt, elle est quelque peu malmenée et doit son salut au refuge du ruisseau et des haies qui le bordent, les cavaliers
abandonnent cette proie ridicule, c'est la première charge de la cavalerie française.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 67
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Sam 11 Juil - 17:16

Cela sent la poudre jusqu'à Obernai ce CR... whisp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Sam 11 Juil - 17:46

De 15h à 15h30:





Les combats font rage dans le parc et les dépendances de la ferme de Gémioncourt, Foy envoyant sans cesse des réserves à l'assaut.
Les alliés qui forment, eux, sont coupés de tout renfort.
La cohésion s'érode malgré leur courage et la solidité des murs qui encadrent la porte principale de la ferme.
Le reste du périmètre est constitué de batiments batis en briques, impossible d'y faire brèche.
Au 6e assaut, les compagnies qui défendaient le parc sont submergées, la garnison finit par se rendre, ses munitions épuisées (certains Nassau n'avaient que 10 cartouches au début de la bataille, la plupart n'ont pas été ravitaillés tant la division Perponcher a combattu trop dispersée pour couvrir un front trop large pour elle).

Ney n'attendait que cela pour envoyer toute son artillerie rejoindre la batterie à cheval de Piré déployée sur l'épaulement qui fait face aux Quatrebras.
Elle est suivie par la brigade Bauduin de la 6e division qui arrive en colonne de marche par la chaussée, puis se met en colonne de division pour prendre place à gauche de la cavalerie.
L'autre Brigade, Soye restera en retrait.

La 9e division de Foy va devoir se réorganiser pour constituer la réserve du IIe corps.



Plus à droite c'est 3 regiments de la 5e division de Bachelu qui franchissent le ruisseau et s'apprêtent
à traverser en biais la chaussée de Namur.



Wellington est un peu pris de court, les deux batteries Hollando belges sont surclassées dans le duel qui les oppose à la batterie à cheval française, il envoie la batterie britannique Rogers
se mettre se déployer à leurs cotés.
La brigade Pack est la première à arriver, elle se forme 2 bataillons en ligne flanqués en retrait par deux bataillons en colonne puis monte sur une petite éminence à 200m au sud de la ferme de la bergerie.
Point de tactique de contrepente, cette fois ci, l'objectif du Duke est s'emparer de la "crête" où s'est déployée l'artillerie française avant qu'elle ne soit renforcée par de l'infanterie fraîche.
Cela donnera à ses bataillons une position défensive bien meilleure, où ils pourront se mettre, bien plus nombreux, à contrepente.
La demi heure qui va suivre sera déterminante.
La brigade Kempt sera envoyée contre les colonnes d'attaque de Bachelu qui menacent de tourner par l'Est tout le dispositif anglo allié.
Mais pour cela aussi, il faut faire se replier cette maudite artillerie français de son excellente position centrale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Sam 11 Juil - 18:01

En fait, Jojo, la bataille ne se déroule pas comme je l'imaginais.
"Ney" a peut être été plus actif que son homologue historique, ce qui a mis les français un peu plus en avant qu'historiquement.

Wellington est obligé de contre attaquer d'emblée, ce qu'il a su faire avec brio à Salamanque en 1812, mais ses bataillons de vétérans d'Espagne sont amenés à prendre des risques, ce que le Duke cherche d'habitude à éviter.
C'est ce qui s'est passé historiquement, et a valu à quelques bataillons de Pack des pertes sérieuses lorsqu'il furent chargés par les lanciers de Wathier.

En plus, le joueur français a tout intérêt à ne pas envoyer sa plus belle division (la 6e) se perdre dans le Bois de Bossu chasser des nassau inoffensifs.
En la mettant au centre de la bataille cela donne au français un grand avantage.
Pour le contrer, l'anglo allié doit s'engager à fond, sans attendre que ses renforts finissent par lui donner l'avantage en fin de milieu de partie.

D'où la question : qui va s'user le plus vite dans cette bataille de rencontre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 67
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Sam 11 Juil - 18:36

Ulzana a écrit:
En fait, Jojo, la bataille ne se déroule pas comme je l'imaginais.
"Ney" a peut être été plus actif que son homologue historique, ce qui a mis les français un peu plus en avant qu'historiquement.
Wellington est obligé de contre attaquer d'emblée, ce qu'il a su faire avec brio à Salamanque en 1812, mais ses bataillons de vétérans d'Espagne sont amenés à prendre des risques, ce que le Duke cherche d'habitude à éviter.
C'est ce qui s'est passé historiquement, et a valu à quelques bataillons de Pack des pertes sérieuses lorsqu'il furent chargés par les lanciers de Wathier.
En plus, le joueur français a tout intérêt à ne pas envoyer sa plus belle division (la 6e) se perdre dans le Bois de Bossu chasser des nassau inoffensifs.
En la mettant au centre de la bataille cela donne au français un grand avantage.
Pour le contrer, l'anglo allié doit s'engager à fond, sans attendre que ses renforts finissent par lui donner l'avantage en fin de milieu de partie.
D'où la question : qui va s'user le plus vite dans cette bataille de rencontre ?
Ulzana,
J'ai fait un CR sur cette bataille très intéressante avec le jeu VE de Didier Rouy et ce que j'ai senti c'est que le Français pour gagner nettement doit attaquer en maintenant un bon tempo qui ne relâche jamais la pression sur les Alliés, mais aussi élargir son action sur les ailes pour dégager de l'espace. Dans ce cas il anticipe l'arrivée des renforts et peut prendre les Quatre bras et battre les renforts au fur et à mesure de leur arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Sam 11 Juil - 19:19

Jojo:
Le français a deux atouts qui  multiplent leur efficacité s'ils jouent de concert:
son artillerie et sa cavalerie.
Sur les ailes, le terrain anihile la dangerosité de ces dernières, cela devient un combat d'infanteries
où les britanniques auront l'avantage dès qu'ils seront présents.

Historiquement, Ney s'est trop déployé sur ses flancs selon moi , il lui a manqué de l'infanterie fraîche au centre, où
il pouvait faire combattre les deux autres armes.
De plus les renforts anglo alliés rendent toute stratégie d'enveloppement illusoire.

A la différence de Waterloo, le centre offre de très belles positions élevées pour que l'artillerie domine le terrain.
La bataille doit avoir pour objectif de conquérir ces crêtes ou ondulations de terrain.
Il y en a trois, parallèles, si le français parvient à occuper la 3e, la plus proche de Quatre Bras, il peut interdire la chaussée de Namur aux anglo alliés et les obliger à se retrancher dans les terrains difficiles plus au Nord.
Et, stratégiquement compliquer la réunion, le soir, des différents contigents, dont certains viennent de Nivelles, ce qui aurait des conséquences pour le 17 juin.

Enfin, cela porterait un coup au moral des alliés, qui n'est déjà pas très élevé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 67
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Sam 11 Juil - 19:46

Le terrain n'est pas favorable sur la droite des Français? Vers Piraumont? C'est vrai que c'est plus coupé comme terrain... Mais le principal dans mon esprit est de maintenir le tempo de l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Dim 12 Juil - 16:33

15h40:
"Cry havoc and let slip the dogs of war !" W.Shakespeare's "Julius Caesar" act III scene 1

L'enfer se déchaîne soudain, comme une vague longtemps retenue, qui déferle brusquement.



Ney  prend l'initiative, gagnant de vitesse les britanniques,  et engage tout son monde à aller de l'avant.
Les 6 pièces de l'artillerie à cheval de Piré tirent à mitraille sur le
42nd highland en ligne mené par le colonel Macara, les 5 compagnies de higlanders sont stoppées net, la cohésion en berne.
L'artillerie du IIe corps arrive juste après, se déploie et tire à son tour à mitraille sur le malheureux 42nd qui doit reculer, bien amoché,  malgré toute sa capacité à endurer le feu adverse.



Pack engage alors le 92nd Gordon Highlander et le 44th Foot qui étaient en retrait en colonne, ils se forment en ligne et parviennent au contact pour faire un feu meurtrier
sur le 2e léger, pour le 1er et sur un section d'artillerie à cheval qui est anéantie pour le second.


Piré reçoit l'ordre de Ney de charger immédiatement, ce qui est fait aussitôt sans reconnaissance préalable.
Le 6e chasseur à cheval monte au trot l'ondulation de terrain, surprend le 44th foot qui parvient à se mettre en carré, les cavaliers n'insistent pas, prennent un feu improvisé qui ne leur fait pas grand mal, puis recule.
Il en est autreement pour les 5e et 6e lanciers qui dévalent la pente en ligne sur 400m pour charger le 79th cameron highlander qui parvient lui aussi à se mettre en carré suffisament tôt pour ajuster son tir qui dévaste littéralement le 5e lancier qui reflue dans le plus grand désordre, laissant à terre un entrelas de chevaux agonisants avec leurs malheureux cavaliers, le 6e moins atteint reflue lui aussi.


Bachelu, lui  aussi obéit aux ordres qui sont d'attaquer droit devant sur la chaussée de Namur; Il a 4 bataillons, face à lui, un seul: le 95th en ligne...
Ce dernier délivre un feu de rang (chaque compagnie tire deux fois au 2/3 de sa puissance)
d'une rare précision qui fauche les 2 bataillons de tête, mis en désordre et qui reculent à travers les deux bataillons en soutien.


Normalement, un assaut en colonne d'attaque bien soutenu est irrésistible au combat rapproché...sauf si le tir défensif est suffisament puissant pour désorganiser les assaillants, il n'y a alors plus de combat rapproché, le rapport de force ne peut s'exercer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Dim 12 Juil - 20:37

Citation :
Il a 4 bataillons, face à lui, un seul: le 95th en ligne...
Ce dernier délivre un feu de rang (chaque compagnie tire deux fois au 2/3 de sa puissance)
d'une rare précision qui fauche les 2 bataillons de tête, mis en désordre et qui reculent à travers les deux bataillons en soutien

Voilà ce qui arrive quand on oublie de mettre les tirailleurs devant !

Citation :
Le 6e chasseur à cheval monte au trot l'ondulation de terrain, surprend le 44th foot qui parvient à se mettre en carré, les cavaliers n'insistent pas, prennent un feu improvisé qui ne leur fait pas grand mal, puis recule.
Il en est autrement pour les 5e et 6e lanciers qui dévalent la pente en ligne sur 400m pour charger le 79th cameron highlander qui parvient lui aussi à se mettre en carré suffisamment tôt pour ajuster son tir qui dévaste littéralement le 5e lancier

Qu'est-ce qui fait la différence entre les 2 manœuvres de cavalerie ? un ordre de charge pour les lanciers ?
Le 5ème lancier dévasté, c'est à dire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mar 14 Juil - 14:34

15h50:

Quand la bataille, la vraie, pas les escarmouches du début, est lancée, on ne peut plus revenir en arrière, chaque adversaire est comme pris dans un combat de boxe.
Celui qui a l'initiative jouit d'un grand avantage: il donne les coups en premier, même s'il en reçoit ensuite.
A 15h40 Ney avait eu l'initiative, Wellington pouvait espérer l'avoir à son tour à 15h50:
il n'en est rien, les français la gardent malgré les coups reçus.


Bachelu fait monter son artillerie sur la douce élévation de terrain, déploie rapidement  ses 8 pièces qui font pleuvoir la mitraille à 300m sur les Riflemen du 95th, qui venaient de repousser triomphalement les colonnes d'infanterie françaises.
Les voltigeurs du 108e de ligne, dissimulés dans les seigles harcèlent ensuite
les "diables verts".
Le 95th y perd beaucoup de cohésion mais ne part pas en désordre mais semble incapable de poursuivre sa contre attaque.
Bahelu, prudent cette fois, garde ses deux bataillons intacts en protection de son artillerie le temps que les deux bataillons du 61e de ligne se réorganisent et que vienne en renfort le 3e de ligne sur sa gauche.



Face à la 6e division, le  92nd Gordon Highlander est mitraillé lui aussi par 3 pièces de 8" à courte distance, la moitié du bataillon écossais perd pied et se replie sur 300m

Le 44th foot, lui, est criblé par 6 pièces de 12" et 4 pièces de 8" à moins de 100m alors qu'il allait déferler en ligne sur l'artillerie.

Si les britanniques avaient pris l'initiative, ils auraient peut être balayé les douces hauteurs de l'artillerie française, mais il leur a manqué la chance ou les faveurs du dieu de la guerre (qui leur a été si souvent favorable face aux français).

Piré vient commander en personne le 1er régiment de chasseur à cheval, seule unité fraîche à sa disposition, pour saisir la moindre opportunité.

Ney, dans sa précipitation offensive, a frolé le désastre, mais il a pris de vitesse les bataillons britanniques, redoutables au feu, mais plus lents car en ligne.
Pour une fois, le feu français, grâce à la qualité, au nombre de son artillerie et à l'avantage de l'élévation, a dominé son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mar 14 Juil - 14:49



Pour comprendre le système de Incredible courage:
Chaque unité a un niveau de cohesion,
en général c'est 5, mais c'est 6 pour les britanniques / KGL, pour les unités d'élite
7 pour la Garde ou les Guards.
On rajoute 1 quand l'unité est un bataillon d'infanterie ou un régiment de cavalerie.

Les conséquences d'un (ou de plusieurs) tir sont une perte de 1 à 2 niveaux de cohésion
(voire en cas extrême une perte d'une compagnie ou d'un escadron).
Les points noirs signifient un ajout au nombre de base de l'unité pour le tir ou la mêlée, les points rouges une baisse.

Exemple: le bataillon du 95th sur une photo précédente a une partie avec un 2 et trois points rouges, et l'autre partie avec un 5.
Cela signifie pour sa 1ere partie que chacune de ses trois compagnies (valeur de base 4)
ne vaut plus que 4-3=1.
A cela il faut tester la table tactique des nationalités qui lui donnent sur un D6 (au tir en ligne)
1 (-2)   2(0)    3 (+1)   4 (+2)    5(+3)    6(+4)

Sa valeur par compagnie variera de 0 à 5  (valeur de base = 1)

Sans les tirs français, sa valeur aurait varié de (2 à Cool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mar 14 Juil - 14:56

Quand le niveau de cohésion atteint 1, l'unité est en désordre, doit reculer de 3 hexagones et en fin de tour, au lieu de récupérer un niveau (ou +) de cohésion va enlever seulemnt son désordre;

Toute perte de niveau de cohésion en dessous de 1 engendre une perte d'une compagnie ou d'une escadron, ce qui empêche l'utilisation des pions bataillon  d'inf ou régiment de cav.
(Avec pour conséquence la perte du +1 de niveau de cohésion lié à ces pions, le bataillon ou le regt de cav n'est plus frais ...)

Pas de test de moral donc, mais une perte progressive de cohesion, à un moment cela craque, les pertes en hommes apparaissent assez vite) les meilleures troupes récupèrent plus vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mar 14 Juil - 15:00

Cruchot:

pour répondre à votre question concernant les charges de cavalerie de Piré,
ce sont les résultats au test de mise en carré des britanniques, au tir défensif et à la "mêlée" (bien que le terme soit inaproprié) qui on engendré mes commentaires.
En clair les jets de dé...

La charge des lanciers est venue de plus loin (que celle des Chasseurs à cheval), ce qui a permis une mise en carré plus efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 67
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mar 14 Juil - 15:50

Je trouve le terme de "cohésion" bien choisi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mar 14 Juil - 19:37

"L'ennemi est bête, il croit que l'ennemi: c'est nous...
Alors que c'est lui !"

(Pierre Desproges)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 67
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mer 15 Juil - 13:24

La récupération de cohésion est automatique et progressive j'imagine, puisqu'il n'y a pas de test de moral?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mer 15 Juil - 15:33

Oui.

Il vaut mieux ne pas être adjacent à l'ennemi, ni hors de commandement, les unités d'elite récupère mieux, les BR/KGL peuvent récupérer 1 niveau même adjacent à l'ennmi.
Les cav qui ont chargé ni les unités en désordre ne peuvent récupérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 67
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Mer 15 Juil - 19:12

Ah Ok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   Sam 18 Juil - 9:36

15h50 (suite) et 16h:

Le Prince d'Orange lance son 6e hussard hollandais contre deux bataillons du 61e de ligne.
Les cavaliers surprennent les bataillons en colonne d'attaque, la mise en carré ne se fait qu'au prix d'une désorganisation fatale à l'un d'entre eux, le second est pris à partie par les batteries Rogers, Stievenart et Bijevelt, à mitraille à 300m, le 61e de ligne a cessé d'exister en tant qu'unité combattante, une grande partie des hommes fuient vers la protection du vallon de Gémioncourt, les autres gisent à quelques centaines de mètres de la chaussée de Namur.

Picton tente de réorganiser sa ligne d'attaque mais la mitraille ne cesse de pleuvoir sur ses magnifiques bataillons qui n'ont plus la cohésion pour prendre d'assaut les douces hauteurs.
Il se résout à ordonner un retrait progressif, en ordre vers le hameau des Quatre Bras.
C'est une opération délicate, Piré saisit sa chance à la tête du 1er régiment de Chasseurs à cheval, la seule unité fraîche et en état de combattre qui lui reste.
Celle ci masquée par la contrepente surgit au sommet de l'ondulation de terrain à 100m à peine, sur le flanc du 44th foot déployé en ligne.
Hamerton, son colonel, tente de le former en carré, mais il est trop tard, l'opération désorganise complètement les 3 compagnies de gauche, les Chasseurs à cheval les entourent, s'immiscent
entre elles, sabrent frénétiquement les malheureux fantassins impuissants à se défendre collectivement, les plus chanceux fuient ce "killing ground" vers le refuge de la ferme de la Bergerie.
La droite du bataillon parvient à se mettre en carré et repousse les cavaliers qui , désorganisés par leur charge victorieuse n'insistent pas et se replient.
Mais sa victoire est de courte durée, une batterie française la prend pour cible aussitôt après, à 300m, la mitraille décime littéralement le reste du 44th foot, Hamerton est mortellement blessé,
le 44th East Essex vient de perdre la moitié de son effectif, le dispositif de Picton est éventré.

Car la batterie de la division Bachelu, à droite, dévaste à 300m la moitié du 79th Highlander qui se retire en désordre  vers les abords du Hameau.
A gauche, c'est le 1st foot Royal scots qui reçoit la mitraille de la batterie de 12" du IIe corps, appuyée par celle de 6"  de Piré, la moitié des ses compagnies est en déroute à travers le village,
répandant le doute et la consternation des jeunes recrues de Brunswick qui viennent d'arriver en renfort.

Wellington donne l'ordre de repli général, il est impossible de tenir le terrain comme de s'emparer de ces maudites batteries françaises.
Il lui faudra défendre au Nord de Quatre Bras, cela va compliquer la réunion de ses forces avec les brigades Colin Halkette, Maitland et Byng qui arrivent de Nivelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard   

Revenir en haut Aller en bas
 
[CR] QUATRE BRAS , "incredible courage" de Grognard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lignes de bataille :: MACHINES INFERNALES :: Comptes-rendus-
Sauter vers: