Lignes de bataille

Forum dédié aux wargames et à leur conception
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Sam 25 Avr - 14:46

Tour 15  18h30

Napo a l'initiative et 3 CP.

L'artillerie à cheval de Lefebvre Desnoettes continue son tir à mitraille sur les lights d'Adam qui viennent d'arrêter la Moyenne Garde, cette fois les pertes sont sensibles (300h).
Pour faire face à l'infanterie de la Garde, les britanniques se sont exposés.

Puis ce sont les chasseurs à cheval de la Garde et les lanciers rouges qui chargent !
Les Lights se mettent aussitôt en carré, magnifiques de discipline et de professionnalisme :
les cavaliers ne peuvent les entamer et doivent refluer en bon ordre, les pertes sont de 300h des deux cotés.
Les grenadiers et chasseurs de la moyenne Garde maintiennent un feu sur les britanniques, le temps de se réorganiser pour un nouvelle charge, les artilleurs britanniques restés à leurs pièces leur enlève 300h à coups de mitraille.
600h de la Garde sont déjà tombés.
La bde Adam a perdu 1200h en l'espace d'une heure...mais elle tient bon, le Duke est là, au milieu d'un carré du 52nd.
Grenadiers à cheval et dragons de la Garde montent sur le chemin d'Ohain, avec leur artillerie à cheval, se plaçant aux cotés des corps de cavalerie de réserve.

Face à Plancenoit, les assauts prussiens recommencent encore et encore,
C'est la 13e Bde qui doit se replier en désordre, puis c'est le tour de  la 15e, Losthin, son chef, reste inanimé parmi tant d'autres.
Bulow, omniprésent, charge à la tête du 8e Hussars de Watzdorf, les jeunes Gardes de Guye, se mettent en carré et lâchent une vollée à bout portant, seulement la moitié des 600 hussars pourront se replier.

Mais les batteries prussiennes commencent à creuser des sillons dans l'infanterie française qui s'est mise momentanément en carré.

Pour chaque français qui tombe, deux ou trois prussiens s'effondrent, mais le nombre ne leur manque pas, à croire qu'ils pourront maintenir une telle tuerie pendant des heures encore.

La Cavalerie lourde s'élance à partir du Chemin d'Ohain :
le IVe corps de Milhaud charge les restes des cavaleries britannique et KGL menées par Uxbridge,
l'avantage revient aux cuirassiers, le terrain en pente descendante vers le nord et la supériorité de la cavalerie lourde sur les dragons légers fussent ils valeureux, 300h Cuirassiers sont mis hors de combat contre 600 ennemis.
La voie est dégagée pour le III CC de Kellerman qui se positionne sur le chemin d'Ohain à portée de charge ...d'Adam, menacé à présent de trois cotés.

Adam qui met en ligne les restes de sa Bde et fait feu...sur
les chasseurs de la Moyenne Garde, 300h tombent.

Le général Vivian commandant des  Hussars  BR et KGL, originellement placé près de Papelotte revient enfin au centre après un long périple.
Wellington rappelle toutes les forces disponibles pour la bataille finale.
Mais les alliés Brunswickois, Nassauviens et Hannovriens se contentent de tenir leurs positions, prêts à quitter le champ de bataille si le centre allié se repliait.
La fragilité de l'armée Anglo alliée commence à apparaître, il faut que le Ier et IIe corps tiennent la moitié Ouest du Chemin d'Ohain ou bien c'en sera fini.
Wellington et son Etat Major, au centre de la tourmente ne cessent de regarder leurs montres à gousset...mais que font les prussiens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Sam 25 Avr - 16:24

Tour 16,     19h

Napo n'a plus que 2 CP, le combat sur deux fronts lui fait perdre la vue d'ensemble de la bataille.

Wellington sacrifie un de ses 2 CP pour avoir un +2 au dé d'initiative, et cela marche, les trois faisant 6, Well a l'initiative.
Et il active le IIe corps :
Adam et l'équivalent d'une batterie font feu sur la moyenne Garde qui perd 600h, c'est une hécatombe.

La Bde de  grenadiers de la vieille Garde menée par Roguet assaille en colonne d'attaque les lights d'Adam, les tirs à courte distance font 300 pertes des deux cotés, personne ne craque, mais les britanniques doivent reculer, la vieille Garde s'empare du terrain tant convoité.
Les God dams ont reculé ! Vive l'Empereur !

La 6e Bde PR ne parvient au contact, le feu Fr la stoppe en plein élan.
Blücher, à la tête des Hussars de Sohr et Schmiedberg,  charge les cavaleries Fr de Domon et Subervie, qui malgré une contrecharge bien menée, doivent se replier, 300h sont perdus.
L'enveloppement du VIe corps est en cours.

Roguet, en vétéran des guerres d'Empire, ordonne à ses bataillons de se déployer en ligne pour tirer sur les carrés des KGL de Duplat.
C'est un feu d'enfer qui frappe les allemands du Hanovre, 600h sont fauchés en quelques minutes !
La vieille Garde vient elle de réaliser un deuxième exploit ?
Non, les KGL soutenus par Clinton, chef du IIe corps BR, tiennent.

Les Grenadiers à cheval et les Dragons de la Garde de Guyot chargent les Hanovriens de Hew Halkett qui tentent en vain de se mettre en carré, le désordre règne lorsque les cavaliers de la Garde percent leurs lignes, les bousculent et les dispersent aux 4 vents dans un élan irrésistible.
Une batterie d'artillerie est capturée ?
Au lieu de finir de sabrer ces pauvres diables, Guyot charge les Hussars de Vivian et les dragons légers Hollandais et les hussards belges de Ghigny.
Le choc est rude mais les légers alliés ne font pas le poids face à la cavalerie lourde de la Garde qui en démonte 600 contre à peine 300 FR, le reste déroute vers Bruxelles pour les alliés, vers Waterloo proche pour les britanniques.

La cavalerie de la Garde vient de se couvrir de gloire, en une charge elle a effacé du champ de bataille une bde d'infanterie et deux de cavalerie plus une batterie d'artillerie.
« Vive l'Empereur ! » What else ?

Près de Plancenoit, Pirch mène un assaut à la tête du 2e Fusilier et du 5e de Landwher de Westphalie sur la Bde Bony qui perd pied, se replie en grand désordre dans Plancenoit, l'artillerie de la jeune Garde est capturée.
Le reste des Prussiens marque un temps de pause, les pertes ont été très lourdes, les régiments ont besoin d'être repris en main par leurs officiers.

Les Français ne tiennent plus que Plancenoit : seule une bde du VIe corps est en état de vraiment combattre (et elle n'a plus que 600h valides).
La Jeune Garde est tout ce qui reste entre les Prussiens et les arrières de l'Armée du Nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Sam 25 Avr - 16:44

Dommage que nous n'ayons plus de photo wining
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Sam 25 Avr - 17:42

Tour 17  19h30


Napo toujours 2CP

Well a l'initiative et resserre ses troupes, avec les Guards de Maitland  qui prennent position juste derrière Mitchell .
La division Chassé arrive de Braine Lalleud en passant par Waterloo et se place à peu près où se trouvaient les malheureux Hanovriens de Halkett auparavant.
Le IIIe CC les charge aussitôt, mais les Hollando belges, frais, se mettent en carré, un bataillon est sabré en partie par les Carabiniers de Blancard mais les cavaliers Fr sont obligés d'abandonner le terrain pour se reformer un peu plus loin.

Morand prend l'initiative de charger à nouveau, à la tête de la bde Cambronne, le carrefour tenu par Mitchell (BR) sous le commandement direct de Wellington.
Les Chasseurs de la Moyenne Garde repoussent de peu les britanniques, mais cela leur suffit pour conquérir le carrefour.
Mais de la sorte ils se sont mis dans la proximité
des  Lights d'Adam sur leur droite, ceux ci déclenchent un feu infernal sur la colonne victorieuse, 600h tombent, mais les chasseurs tiennent...pour combien de temps ?
Les artilleries à cheval de la Garde (de Desnoettes et de Guyot) font feu à mitraille sur les carrés de Duplat.
300h sont abattus, les carrés se défont, les KGL se replient en grand désordre, le IVe CC de Milhaud saisit l'opportunité de les charger, les rares KGL survivants s'éparpillent,  la bde  Duplat n'existe plus !

Napoléon engage l'ultime réserve, les Grenadiers de la Garde du général Petit, c'est Friant qui les mène à l'assaut contre la Bde Kielmansegge (hanovriens) à l'ouest du carrefour.
Les Grenadiers sont inarrêtables, les hanovriens s'enfuient en pleine déroute , 900h manqueront à l'appel, la plupart disparus vers Bruxelles, la Garde a pris un nouveau tronçon du centre allié.
Avec Friant, Morand et Roguet, c'est 900 mètres du chemin d'Ohain qui tombent aux mains des français !
Le IIe corps vient en renfort, la division Bachelu, qui a peu donnée arrive juste derrière Friant et Morand, les bde Bauduin et Grauthier marchent le long de la chaussée de Bruxelles.

Wellington ne peut se contenter de tenir en contrebas du plateau, il lui faut contre attaquer pour reprendre le centre autour du carrefour ou bien les alliés fuiront en masse vers Bruxelles.
Réduite aux quelques Bde britanniques et KGL, (l élite de l'armée), encore valides ,seraient des proies faciles pour l'artillerie et la cavalerie FR.

Mais que font les prussiens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Sam 25 Avr - 17:45

Cruchot, l'esthétique n'est pas terrible...en photo, en vrai c'est plutôt correct mais les photos ne rendent pas.

Demain verra la fin de ce CR interminable et la réponse à la terrible question:

Qui va gagner ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Sam 25 Avr - 20:17

Ton attaque de la garde me laisse un peu perplexe. AMA, elle réitère l'erreur historique qui consiste à envoyer les bataillons sans éclaireurs ni couverture.  Suspect

A Napoleon's battles (règle de fig à l'échelle brigade), j'ai l'habitude de la faire en 2 vagues sur 2 tours :
- Vague 1 : les fonds de vallons du 1er et 2ème corps soutenus par la cav lourde restante de Milhaud et de Kellerman dont les carabiniers que je ne gaspille pas et celle de Piré si encore dispo,
- Vague 2 : la division de grenadiers avec en tête la brigade des 3ème et 4ème suivi par les 1er et 2ème soutenus par les cavaliers lourds de la garde et l'art à cheval de la garde dans les intervalles entre les 2 vagues . AMA c'est le moment optimal pour cette artillerie, l'autre à pied hache du prussien.

Si l'anglais est suffisamment affaibli (condition sine qua non, sinon le bide est garanti !), la première vague lève ses défenses, sème le désordre et souvent repart en arrière. Le "all out" de la seconde arrive avant que l'anglais ait pu réorganiser ses lignes et en général cela explose tout car l'infanterie tombe sur ses biffins encore en carrés ou désorganisés.

Face aux verts de gris, la division de chasseurs avec les batteries d'artillerie suffit à contenir les ardeurs surtout si les chasseurs et lanciers ont été utilisés contre eux. Les prussiens montrent qu'ils ont toujours le jarret ferme et la foulée leste.

Pour revenir sur le "all out" règle que je n'ai trouvé que dans Napoleon's battles, elle simule en partie l'inverse du "la garde recule, sauve qui peut".

Cette règle concerne les unités de la vieille et moyenne garde à pied française, la garde russe, la prussienne et les unités de grenadiers autrichiens et prussiens. Elle simule un phénomène sur le champ de bataille quand ces troupes attaquent : la bataille retient son souffle. Leur camp semble s'arrêter attendant le choc et l'adversaire s'y prépare. Le seul point non simulé est l'agrégat de troupe qui suit le mouvement.

Comme l'écrit Lachouque avec son style lyrique :
"A la vue des capotes bleu et des bonnets, les blessés et les épuisés se lèvent, les fuyards s'arrêtent, tous repartent en avant derrière les sombres bataillons".

On comprend mieux pourquoi si la garde recule, l'armée s'évapore. Mais si elle perce, c'est une avalanche qui s'abat sur l'ennemi.
Ce dernier point n'est pas vraiment simulé dans les jeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 6:54

Oui à cette époque où la puissance de feu de l'infanterie était relativement faible, le facteur moral était encore plus prépondérant qu'aujourd'hui. Marcher vite vers la bataille et remplir sa mission stoïquement malgré les pertes étaient les deux traits distinctifs de la très bonne infanterie, du moment que les évolutions en formations et le tir individuel et collectif étaient acquis.

Remarquable CR en tout cas, avec des évènements proches de l'Histoire, et avec suspense garanti! Great !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 6:56

En effet Cruchot, ce n'est habituellement pas simulé.

Le wargame a du mal à simuler ce que simule une bonne règle de jeu avec figurines (l'objectif n 'est pas le même, ces dernières simule souvent des combats comprenant une division de chaque coté).
J'attends de voir ce que donnera Wellington s victory en juin.

L'attaque de la Garde aurait pu être mieux préparée, mais le temps manquait pour cela.
Pour l'instant elle a réussi, même si la Moyenne Garde fut stoppée de peu par Adam (avec Wellington), Morand avec Cambronne est parvenu ensuite à prendre le Carrefour.

Sur 3 hex de crête (300m l'hex) se tiennent 3 Bde de la Garde, face à elles, un peu en contrebas il y a 4 bde Britanniques, 2 fraiches (Colin Halkett et les Guards de Mailtland) et deux amochées (Adam et Mitchell), la division Chassé est là aussi, mais son engagement est aléatoire vu la situation, de mêm pour les nassau de Kruse.
La cavalerie légère d 'Arentshild est encore fraîche et peut charger.

Wellington a donc encore des troupes, mais il a perdu sa position et se doit de la reprendre
car il est vulnérable face à la cavalerie et à l'artillerie FR (la position du chemin d'Ohain constituait une excellente protection contre ces deux armes.

Il reste quelques tours avant la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 7:38

Tour 17  19h30  SUITE

Les Prussiens lancent de nouvelles attaques après un court bombardement d'artillerie qui fait des victimes parmi les lignes de défenseurs.
C'est Blücher qui charge Bellair avec les Hussars de Sohr et Schmiedberg, Lobau contre charge avec Domon et Subervie ce qui stoppe les PR et les fait se replier.
Les cavaliers français ont sauvé l'infanterie de Bellair qui est assaillie par le 2e fusilier et le 5e Landwher de Westphalie, stoppés net dans leur avancée par le feu des défenseurs.

Puis ce sont les jeunes Gardes de Guye qui sont chargés par les Landwher de Silésie
du IV e corps. Ils parviennent à les repousser au cours d'un combat meurtrier pour les jeunes recrues prussiennes, Bulow qui avait été au premier rang est abattu, le IVe corps a perdu son chef !

Va t'on vers un essouflement des Prussiens, dont les pertes sont terribles en hommes et en chefs ?

Hacke chef de la 13e Bde, emmène le 10e fusilier et le 3e Landwher de Neumark à l'assaut de Plancenoit, le tir des jeunes Garde de Chartrand ne les arrête pas, les colonnes PR pénètrent dans le village, en délogent les défenseurs qui perdent 300h dans la poursuite.
Les PR sont de nouveau dans Plancenoit, ne restent dans le viallge que les 600h de Jamin et les 600 de Tromelin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 9:04

our 18  20h

Blücher a l 'initiative et active le IVe corps/
Hacke poursuit sur sa lancée, ses colonnes arrivent devant l'église et son cimetière enceint de murs qui surplombent les rues qui se croisent devant lui.
Les fantassins de Jamin se débandent face à cette furie prussienne ivres de sang et de vengeance après tant de pertes subies.
La moitié du village est prise !
Les jeunes garde de Guye subissent un nouveau bombardement qui leur cause 300 pertes, mais résistent à une attaque de la 14e Bde, celle ci n'ose pas s'approcher d'eux.

Le Ier corps prussien arrivé par le Nord depuis une heure fait face aux unités du Ier corps Fr sur le chemin d'Ohain au nord ouest de Papelotte. Face à une défense résolue des FR, malgré l'usure, il se contente de bombarder et de tirailler.

Les Bde Mitchell et Adam font feu en ligne sur la vieille Garde de Petit et la moyenne Garde de Cambronne, faisant des pertes qui commencent à compter.
Les lanciers et chasseurs à cheval de Piré chargent les restes de la Bde Byng (Guards BR) qui alimentent les garnisons du complexe d'Hougomont, les sabrent et rejettent les survivants vers le nord Ouest...la Bde Byng a cessé d'exister en tant qu'unité !
Bachelu et sa 5e div Fr du IIe corps vient soutenir la Garde, Campy et Husson respectivement permettent à Petit et Cambronne de se mettre un peu en retrait.

C'est le moment choisi par les Hussars et lights dragoons de Grant pourcharger la partie ouest du Chemin d'Ohain.
Husson et Petit mettent leurs Bde en carré et repoussent les cavaliers britanniques.

La Bde Soye du IIe corps, abandonnant Hougomont monte sur le plateau immédiatement à l'Est, repousse les Skirmishers et se positionne sur le flanc des nassauviens de Kruse.

Les derniers 600 mètres de chemin encore tenus par les alliés se retrouvent cernés des deux cotés !

Blücher, infatigable  charge à nouveau avec ses hussars, l'infanterie FR de Belllair se met en carré mais les 1200h sont démoralisés, un carré cède, 300h sont impitoyablement sabrés, les autres carrés se défont, les fusiliers FR fuient, les hussars à leur trousses avec un Blücher plus féroce que jamais.
Seuls 300 survivants parviendront aux abords de la chaussée de Bruxelles.

4 régiments des 5e et 6e Bde PR chargent les jeunes Gardes de deux cotés.
Les colonnes prussiennes s'arrêtent à distance, incapables de s'approcher...les Jeunes Garde de Guye sont décidément héroïques comme leurs frères de la vieille Garde …

Les recrues BR de Colin Halkett font feu sur les carrés de Petit et Campy, les pertes s'accumulent.
Les Nassauviens de Kruse se mettent en ligne face à Soye , à l'extrême Ouest.
Fire ! 300h tombent.

Face au carrefour, les Guards de Maitland font feu sur Cambronne et ses Chasseurs (300h tombent des deux cotés) puis charge à la baïonnette en ligne, les chasseurs ont des pertes  et doivent reculer avec les fantassins de Husson...le carrefour est repris par les Britanniques !
L'artillerie à cheval de la Garde mitraille le carrefour, 300h Guards sont fauchés.

Il n'y a plus de réserves, ni face aux Britanniques ni face aux Prussiens, le soir tombe, est ce la fin de l' Empire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 9:06

La vache, ça c'est du CR! cruchot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 9:42

Tour 19 20h30

Napo n'a plus que 2 CP

Mais il a l'initiative !
Cela lui permet de refaire tirer l'artillerie à cheval de la Garde sur le carrefour, les Guards perdent de nouveau 300h, une nouvelle menace apparaît lorsque la cavalerie lourde de la Garde les charge à nouveau malgré les faibles tirs reçus des hollando belges de Chassé.
Les Guard se mettent en carré, 300 grenadiers et dragons restent sur le carreau sous le feu précis des britanniques, la cavalerie se replie en assez bon ordre.
Ce faisant elle dévoile l'autre artillerie à cheval de la Garde qui s'est positionnée à courte distance, de nouveau la mitraille s'abat sur le carrefour, les carrés perdent 300h de plus.
Les Guard ont perdu en 1 heure les 2/3 de leurs effectifs.

Colin Halkett fait feu en ligne sur la vieille Garde de Petit en ligne qui réplique, 300 pertes des deux cotés, la charge à la baïonnette n'est pas efficace, les Grenadiers repoussent les Britanniques qui laissent 300h de plus sur le terrain, Friant décide d'exploiter ce repli et les poursuit, se retrouvant dans le dos de Kruse qui fait face aux fusiliers de Soye qui s'est déployé en ligne pour se protéger des feux d'artillerie.

Reille à la tête des Bde Bauduin et Grauthier déboule de la chaussée de Bruxelles, charge les maigres carrés de Maitland qui se défont , les 600 Guards  en formation inadaptée ne pouvant affronter 4500 FR, c'est la déroute, la Bde des Guards n'existe plus en tant qu'unité combattante !
Reille se méfie des britanniques de Mitchell et Adam en contrebas sur sa gauche, au lieu de poursuivre sa charge sur les  Hollando belges de Chassé, il déploie ses bataillons en ligne sur le carrefour, l'essentiel est de tenir face à une éventuelle contre attaque.

Wellington ne peut plus reprendre le chemin d'Ohain, son seul espoir réside dans les Prussiens, s'ils débouchaient avant la nuit sur la chaussée de Bruxelles...les français se débanderaient.

Blücher...le dernier espoir de wellington est en lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Santino
Sabertooth Tiger
avatar

Messages : 10009
Date d'inscription : 09/03/2011
Age : 40
Localisation : Argentoratum

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 9:48

Il y a des règles de démoralisation des divisions, corps ou armée ? L'Anglais me semble fort tenace encore malgré les pertes encaissées...

_________________
"Si tu peux y jouer, tu peux le concevoir" J. Dunningan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://santinowars.canalblog.com/
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 11:57

Dans Waterloo Battles oui, par corps, car les unités n'ont que deux valeurs de moral (une deuxième lorsque le pion est retourné).

Dans TRL de yaquinto, non, chaque unité a son propre moral, habilement décroissant au fur et à mesure des pertes.

Après de multiples parties de TRL, je me suis aperçu que les "corps" devenaient fragiles en défense et inaptes pour attaquer par usure de chaque unité.
Mais si on garde une ou quelques unités fraîches, le corps garde une petite capacité offensive et défensive plus tard dans la bataille, ce qu'un système "global" par moral de corps ne pourrait pas.
Je trouve l'effet de TRL beaucoup plus juste que le classique système global (qui tente d'instaurer un effet de moral que la gestion au niveau de l'unité ne permet pas, ce qui est le cas du système mis au point par Didier Rouy).

Par contre , il y a un effet "allié" dont il faut prendre compte et que TRL ne traite pas  ou indirectement.
En clair si les BR et KGL tiendront jusqu'à ce que leur moral (de leur unité)  les en empêche, les alliés, par contre, sont beaucoupplus fragiles, au delà de leur moral individuel.

j'ai simulé cela en les rendant incapables d'attaquer des FR en meilleure position, notamment quand ils se trouvent sur la crête d chemin d'Ohain.
Les contre attaques doivent donc être effectuées par des BR/KGL.

Enfin, si les FR controlent la majorité de la ligne de crête avec le centre, les alliés ont un
-1 au moral supplémentaire, ce qui les rend effectivement très friables même en défense.
De plus chaque déroute devient définitive, direction Bruxelles ("aussi sec" aurait dit Pinot dans "Week end à Zuydcotte").

Ce n'est pas parfait mais cela crée une armée anglo alliée à deux vitesses, des BR/KGL qui combattent jusqu'au bout et les autres qui ne se battront que si la ligne tient.

Pour conclure, il y a parfois plus de combat dans un wargame que dans la réalité, c'est vrai.
Mais la réalité est aussi faite de combats que le wargame ne simule pas (comme des escarmouches ou des petites charges) il compense donc en augmentant le nombre de combats effectifs de chaque unité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 12:24

Tour 19 20h30 SUITE:

Dans Plancenoit les escarmouches font rage, la Bde Tromelin qui tient le haut du village
avec 600h reçoit la charge du 10e fusilier Prussien il est fusillé de partout, les Fr tirent des fenêtres des 1er étage, se protégeant derrière des matelas, des murets de jardins, des portes entrouvertes, mini forteresses improvisées.
Les prussiens partent en déroute mais Hacke, prudent a laissé le 3e LW Neumark retranché dans le cimetière.
6 autres régiments prussiens chargent les jeunes Garde, en vain, lors des dernieres dizaines de mètres, les colonnes stoppent, incapables d'affronter la ligne FR inébranlable.
C'est une nouvelle charge de Blücher, qui échoue mais oblige les FR à se mettre en carré, qui permet à la presque totalité de l'artillerie de causer des pertes terribles aux jeunes Gardes.
"Le seul moyen de les faire reculer ...c'est de les tuer !" s'écrie un colonel d'artillerie Prussien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 13:40

Tour 20, 21h:
Le crépuscule commence à obscurcir  le champ de bataille, la nuit va tomber et noyer de ténèbres les vivants comme les morts.
Napoléon a l'initiative, pour une dernière action, une ultime occasion de gloire.

La vieille Garde va s'illustrer encore en déroutant la Bde Kruse (des Nassau) qui était prise à partie par Soye plus à l'ouest.
Prise entre deux feux, les Nassauviens n'ont pas tenu et s'en vont grossir les flots de fuyards vers Bruxelles.

De l'artillerie à pied avec les restes de la bde Malet de la Moyenne Garde prennent position juste à gauche du carrefour, tout le chemin d'Ohain (sauf à l extrême Est au dessus de Papelotte où le Ier corps prussien est arrivé) est aux mains des FR.

Au dessus de Plancenoit, Kraft charge à la tête des 26 et 9e fusiliers Prussiens, le 26e est frais, les Jeunes Garde, encore formés en carré et incapables de changer de formation n'en peuvent plus, seulement 300 de ces spartiates spartiates survivront à leurs thermopyles en fuyant vers la chaussée de Bruxelles.
2000 Fr sont encore retranchés dans la moitié Ouest de Plancenoit.

Sur la ligne de crête ce ne sont plus que des tirs épars, sans autres effets que d'aggraver le nombre de victimes de cette journée.
Ney se couvre de gloire en chargeant à la tête des deux divisions des IIIe et IVe CC qui sont encore valides, les restes de la cavalerie Britannique.
Les Life guards de Somerset préfèrent s'enfuir que de risquer la mort ou une vilaine blessure alors que la bataille est sur le point de s'achever, Les cavaliers FR se ruent alors sur les light dragoons de Dornberg et les heavies de Ponsonby, qui, honneur à Uxbridge, contrechargent héroiquement, mais c'est une folie: 600 sont sabrés, contre 300 FR, les britanniques déroutent pour de bon, la bde Ponsonby a cessé d'exister, Dornberg n'aligne plus que 300 dragoons dont le moral est en berne.

Wellington, sublime de calme dans la tempête, maintient sous sa coupe de fer, 2000h de belles troupes britanniques, ce que le royaume d'Angleterre fait de mieux:
des fantassins sortis du ruisseau, des prisons, pour se battre au nom de sa majesté et de la suprémacie commerciale.
Les Hollando Belges de Chassé combattent un peu plus bas, et c'est tout à leur honneur quand tous les autres ou presque se sont prudemment esquivés.
Un peu plus à l'ouest, les 1500 hussars et light dragoons de Grant appuient les fantassins de Colin Halkett, qui tiennent encore en contrebas du chemin d'Ohain.
Mais la nuit tombe sur une armée anglo alliée vaincue, pour la 1ère fois face aux français.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 14:44

Tour 21   21h30

Blücher a l'initiative.
Il enlève les Uhlans de Landwher de Neumark  et de Poméranie et charge avec eux la cavalerie Fr,
celle ci contrecharge, le combat tourne légèrement à l'avantage des prussiens, plus frais, Domon et Subervie se replient.
Les restes des 13e 14e  bde ne parviennent pas aborder les dernières troupes FR encore retranchées dans la partie Nord de Plancenoit.
Mais Kraft y arrive son 26e fusilier suivi par le 9e débusquent les derniers fantassins du Vie corps FR, les écrasent de leur nombre (2700 contre à peine 600), Plancenoit est pris !


Guyot effectue une dernière charge sur les hollando belges de Detmers qui ne parviennent pas à se former en carré, les grenadiers à cheval et les dragons les dispersent, l'obscurité  permet aux braves alliés d'échapper à un massacre.
Lefebvre Desnoettes charge au centre,  Mitchell ne peut se mettre en carré, ses bataillons squelettiques sont exterminés par les lanciers rouges et les chasseurs, Adam réussit à mettre les siens en carré, ce qui les sauve, Lefebvre Desnoettes n'insiste pas et se replie.
Les artillerie tirent leurs dernières gargousses, sans effets, on n'y voit plus grand chose à plus de 100m.

Le IIe corps Fr lance enfin une attaque, Grauthier descend en ligne sur Adam, pour une courte firefight, tandis que Husson charge en colonne cette même Bde de lights de biais, les britanniques réduits à 900h épuisés perdent pied malgré le Duke, malgré l'esprit de corps, même les dieux ne sont plus invincibles ce soir, c'est la déroute qui emporte Wellington en personne, heureusement aucune cavalerie FR n'est présente aux alentours, sinon c'en était fait du vainqueur de la guerre de la péninsule.

Seuls, perdus à l'extrémité ouest, les recrues de Colin Halkett, étrillés il y a deux jours aux 4 bras, résistent encore, sous la mitraille, cernés par deux bde FR.
La nuit leur permettra de s'esquiver sans avoir été vaincus.
honneur à ces jeunes braves !
Les quelques compagnies de Coldstream Guards occupant encore Hougomont, apprenant, incrédules, la défaite de leur Duke, échapperont à l'étreinte des tirailleurs FR en fuyant discrètement dans les ténèbres qui envahissent bientôt les bois et jardins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 15:15

Epilogue:

La nuit fige tout, Blücher lance sa cavalerie droit devant jusqu'à la Chaussée de Bruxelles, mais il ne poursuit que des ombres, les français ne sont pas vaincus, les vestiges de bataillons FR souvent réduits à l'effectif d'une compagnie, ne se débandent pas, forment des carrés ténus mais solides, les cavaliers prussiens ne trouvent pas de proies faciles, ils s'épuisent en vain.
D'autant que les régiments d'infanterie prussienne rechignent à dépasser Plancenoit, ce serait s'aventurer dans l'inconnu, la nuit recèle tant de dangers: qui peut savoir si les français n'ont pas de réserves prêtes à fondre sur eux.

Les pertes ont été terribles, malgré la supériorité numérique dont ils ont bénéficié.
Plancenoit aurait du tomber une heure plus tôt, pour que le IIe et IV corps puissent s'installer sur les arrières de l'Armée du Nord.

Plus tard dans la nuit un courrier du Ier corps PR leur parviendra: Les anglo alliés ont été défaits, les alliés sont en fuite vers Bruxelles, les Britanniques et KGL ont subi de lourdes pertes, Wellington a été vaincu.
Blücher se retrouve abandonné par son allié, qui va certainement bientôt s'embarquer à Gand ou Ostende.
Des courriers du IIIe corps laissé à Wavre font état de combats avec une force d'une trentaine de milliers d'hommes, dont une nombreuse cavalerie.
La ligne de communication avec Liège est coupée, demain ou après demain, la situation pourrait devenir délicate pour l'armée prussienne devant faire face à la fois à un Napoléon, affaibli mais victorieux, et à un Grouchy non entamé.

Blücher veut poursuivre le combat coûte coûte, mais Gneisenau le rappelle à plus de raison: sans l'armée de wellington ce serait folie d'affronter l'Ogre, il faut refaire jonction avec le IIIe Corps, après on avisera.
Blücher réalise que seule sa cavalerie est prête pour une chasse à courre après des fuyards, mais les français ne fuient pas. L'infanterie est exangue, incapable d'un nouveau combat, fut ce contre des français épuisés.
A contre coeur, un départ vers Wavre est prévu aux premières lueurs de l'aube.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 15:37

Bravo ! Ce fut chaud.

Quelle est la facture du boucher à la fin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 15:41

Epilogue SUITE

Les lanciers et les chasseurs  de Piré et de Jacquinot harcèlent les bataillons anglo alliés en retraite jusqu'à ce que l'on n'y voit plus assez pour distinguer l'ennemi.
Napoléon rassemble sa Garde près de la Haie Sainte où un hopital de fortune est installé.
la Jeune Garde a disparu corps et biens vers Plancenoit, la moyenne Garde a perdu les 2/3 de ses effetifs, la vieille Garde la moitié.
La plupart des manquants sont blessés, mais une blessure est encore trop souvent pire que la mort.
Le IIe corps n'a pas trop souffert, Napoléon compte sur lui pour affronter demain les prussiens.
Le Ier corps est réduit de moitié, quand au VIe corps ...nul n'en a de nouvelles.

La cavalerie lourde n'a perdu qu'un quart de sa force, comme celle de la Garde, ce qui en fait une force épuisée mais encore redoutable.
L'empereur dispose toujours de 9000 cavaliers.
Quant à l'artillerie, elle est quasi intacte, avec la prise d'une quarantaine de canons anglo alliés.

Le pertes ont été lourdes pour l'infanterie, mais l'Armée anglo alliée est démantelée.
Nul doute que Wellington ralliera ses britanniques et KGL mais certainement pas ses alliés.
La cavalerie Britannique et KGL a été sévèrement étrillée par la cavalerie impériale.

Privée d'une large partie de celle ci et d'une grande part de son artillerie, Wellington, sans alliés ne peut que vouloir s'embarquer pour L'angleterre.

Que faire ? Le poursuivre ? ou se tourner contre le Prussien, ce maudit Blücher, assez fou pour engager le combat dès que le jour reparaitra ?

Il faut envoyer des courriers à Grouchy, qu'il se rapproche de nous dès l'aube, nous avons besoin de ses 2 corps d'infanterie et de ses deux corps de cavalerie, si Blücher veut la bataille il l'aura, s'il ne la veut pas nous irons à Bruxelles montrer à tous ces princes des Empires centraux que la Grande Armée est toujours là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 15:46

frenchy Ce fut en effet moins une! Quel CR! Great !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 16:07

Je suppose que coté français, la musique de la garde joue, dans la nuit, "la victoire est à nous", moyen radical pour rallier les fuyards, les planqués et égarés.

Petit à petit les feux des bivouacs se garnissent de soldats.

Coté prussien, Gneisenau, s'interroge : "Mais où est donc passé, le IIIème corps ?" quant à Blücher , il maugrée : "je l'aurai, je l'aurai."

Wellington sur la route, se demande s'il est pertinent de s'installer dans cette résidence pastorale sur une petite île de l'Atlantique dont on lui a vanté le climat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jojo67
Scribe de l'Annone
avatar

Messages : 2361
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 66
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 18:56

cruchot a écrit:
Je suppose que coté français, la musique de la garde joue, dans la nuit, "la victoire est à nous", moyen radical pour rallier les fuyards, les planqués et égarés.

Petit à petit les feux des bivouacs se garnissent de soldats.

Coté prussien, Gneisenau, s'interroge : "Mais où est donc passé, le IIIème corps ?" quant à Blücher , il maugrée : "je l'aurai, je l'aurai."

Wellington sur la route, se demande s'il est pertinent de s'installer dans cette résidence pastorale sur une petite île de l'Atlantique dont on lui a vanté le climat.
tmdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulzana
Centurion
avatar

Messages : 853
Date d'inscription : 15/02/2015

MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   Dim 26 Avr - 19:16

Merci messieurs, pour votre engouement envers cette période terrible et grandiose.
Ce fut un plaisir de partager cette partie mémorable avec vous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto   

Revenir en haut Aller en bas
 
CR (Waterloo) The Thin Red Line de Yaquinto
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lignes de bataille :: MACHINES INFERNALES :: Comptes-rendus-
Sauter vers: