Lignes de bataille

Forum dédié aux wargames et à leur conception
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JUNO BEACH 6 juin 1944

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Fred59
Chevalier
avatar

Messages : 2703
Date d'inscription : 24/03/2011
Localisation : au nord du Nord

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Lun 23 Sep - 12:03

cruchot a écrit:
composition détaillée de : 6th Canadian Armoured Rgt : (1st Hussars)
 

A Sq : 19 chars. 2 LTC sur 4 ont lancé leurs chars en mer : 10 chars dont 7 sont arrivés sur la plage. 5 chars furent lancés sur la plage directement. 4 chars furent perdus avec un LTC qui a explosé sur une mine.

B Sq : 19 chars Sherman V DD (15 arrivèrent sur la plage).

C Sq : 19 (?) chars Sherman Vc Fireflies et Sherman III arrivèrent avec l'escadron du HQ, une fois le combat achevé.

(Source : http://en.wikipedia.org/wiki/1st_Hussars#D-Day_and_Normandy)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Lun 23 Sep - 12:09

Fred59 a écrit:
Tu avais parlé par ailleurs d'un point d'appui de l'armée de l'air à Douvres, qui flanque Juno...

Sa composition semblait être la suivante :
230 aviateurs + des fantassins en retraite et recueillis.
3 pièces antichars
3 canons de 50mm
une douzaine de lance-flammes
20 mitrailleuses
Commandant : Lt Igle

(Source : Zie kommen)  Wink
C'est la station radar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Lun 23 Sep - 20:24

Je recherche des photos aériennes du coin. Le peu que j'ai trouvé semble montrer que les haies étaient peu nombreuses dans la zone entre la côte et la route Douvres Reviers passant par Tailleville, au moins jusqu'à Beny sur mer. Bref assez proche de la topo actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Lun 23 Sep - 21:01

une parenthèse pour le zoulou :

http://www.office-tourisme-bernieres.fr/activite/21/display/LInukshuk

L'Inukshuk de Bernières à la mémoire des soldats canadiens.


Dernière édition par cruchot le Mar 24 Sep - 9:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allalalai
Star palmée
avatar

Messages : 11117
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 43
Localisation : Embrun

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Mar 24 Sep - 8:08

Superbe !!
Je trouve le monument très intéressant, et très prenant, peut-être plus que de grands trucs compliqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Mar 24 Sep - 19:48

Pour les rgts canadiens j'ai trouvé cela :

The Infantry Battalion, circa 1943 to 1945
Battalion Headquarters (5 Officers, 45 men) * increased by 1 officer and 9 men, September 1944
Headquarter Company (5 Officers, 94 men), comprised of;
Company HQ (1 Officer, 5 men)
Signals Platoon (1 Officer, 35 men)
Administrative Platoon (3 Officers, 53 men) * increased by 1 man, October 1944
Support Company (7 Officers, 185 men), comprised of;
Company HQ (1 Officer, 8 men) * reduced by 1 man, October 1944
Mortar Platoon (1 Officer, 42 men)
Carrier Platoon (2 Officers, 61 men)
Anti-tank Platoon (2 Officers, 53 men)
Pioneer Platoon (1 Officer, 21 men)
Four Rifle Companies (5 Officers, 122 men), each comprised of;
Company HQ (2 Officers, 14 men) * each Company HQ reduced by 2 men, September 1944
Three Rifle Platoons, each comprised of;
Platoon HQ (1 Officer, 3 men)
Light Mortar Section (3 men)
Three Rifle Sections, each comprised of 10 men
Total Strength of 848 all ranks (37 Officers and 811 men) * increased by 1 officer and 1 man September 1944
Points of Note
The Canadian unit was modelled extremely closely on its British counterpart.  The principle differences between British and Canadian units in Europe were normally in the area of vehicles.
 
The elements of the Battalion
Battalion Headquarters – consisted of the Battalion’s commanding officer, his second-in-command, Adjutant and Intelligence Officer, plus the attached Medical Officer.  The other ranks provided drivers, batmen, orderlies and the like, plus twenty stretcher bearers.  A Universal carrier was included among its vehicles for use by the commanding officer.  
When snipers were removed from the Rifle Companies and concentrated in Battalion Headquarters, Canadian units added a Subaltern, plus batman, as their commander.  Canadian units often referred to this subunit as the Scout Platoon, which might suggest a larger force than the ten men it usually contained.   
Signals Platoon - maintained radio, wire and telephone communication between the Battalion and higher and parallel formations.
Administrative Platoon - provided the bulk of the Battalion motor pool, plus the various cooks, fitters and tradesmen required to keep the unit functioning.  As with all Canadian units of Battalion size, the Admin Platoon included a Pay officer, plus his sergeant and batman.
Mortar Platoon - the Mortar Platoon served six 3-inch weapons, each transported by a modified Universal Carrier.  The six detachments were paired into three Sections, each provided with an ammunition truck to augment the carrier load.  The truck also carried a projector, infantry, anti-tank (the PIAT) for defensive purposes.  There was a seventh carrier and a motorcycle element for Platoon HQ.  
Carrier Platoon - the Platoon contained four Sections, each of three carriers, plus one at Platoon HQ for a total of thirteen.  Each Carrier had a four man crew, of an NCO, driver-mechanic and two riflemen, plus a motorcycle orderly for each Section. 
Each Carrier mounted a Bren gun, and each Section had a Projector, Infantry, Anti-tank, and a 2-inch mortar, which could be fired in or out of the carrier.  This collection gave the platoon a higher number of light support weapons than a Rifle Company, but its manpower was insufficient for it to hold ground indefinitely, and the profusion of German anti-tank weapons made for a hostile environment.  Platoon HQ added two trucks and further motorcycles to the Commander's Carrier.
Anti-tank Platoon - had six 6-pdr anti-tank guns, each detachment provided with two T16 Carriers to tow the weapon and transport ammunition.  The second carrier also added a Bren gun and 2-inch mortar, the latter providing smoke and illumination flares.  The T16 was an American made version of the Universal carrier, used by the Canadian Army as a tower for the 6-pr anti-tank gun instead of the British Loyd carrier.  Platoon HQ fielded a Universal Carrier, plus the usual trucks and motorcycles.
Assault Pioneer Platoon - the Assault Pioneer Platoon deployed two Assault Sections and one Pioneer Section under an Officer and Pioneer Sergeant .  Each five strong Assault Section had its own jeep and trailer, while a 3-ton lorry carried the bulk of the Platoon stores.  The Platoon commander also had a Jeep and batman-driver.  The Assault Sections provided specialist men and equipment for the disposal of mines and breaching obstacles, while the Pioneer Section was comprised of tradesmen and the Pioneer Sergeant.
The Rifle Company - the ultimate staying power of the Battalion was founded on its four Rifle Companies.  
Each Rifle Section was commanded by a Corporal, and consisted of a rifle group of six men, and a gun group with a Lance-corporal, gunner and loader.  The six men of the rifle group were each now armed with the bolt action Rifle No.4, more easily produced version of the previous Lee-Enfield, still firing the powerful .303-inch round.  The gun group served the Section's single Bren light machine gun.  The Bren proved to be a superb weapon in all conditions and climes, and provided the section with its base of firepower.  It was vital to maintain the weapon, no matter the cost, as without it the riflemen alone could not defeat a determined assault.  If the gunner fell, another man would take his place, and again another.  The Lance-corporal and loader each carried a rifle, the gunner the Bren.
Platoon HQ consisted of a Platoon commander, a Sergeant and two men.  One, the officer's batman, served initially as a runner, or depending on the issue of the No.38 hand-held set to Platoons, as a signaller.  The second man maintained his role as a runner, carrying messages to the Rifle Sections who had no radios.  The officer carried the traditional revolver, but it was not uncommon for a rifle to be adopted until the Sten offered a more attractive alternative and by 1944 Rifle Platoon Commanders were provided with their own Sten guns.  The Sergeant, who in the absence or loss of the officer became platoon leader, batman and orderly both carried rifles. 
Three men operated the Platoon’s 2-inch mortar, which could project small rounds up to 500 yards, but the effect of their charge was negligible.  More useful were its smoke rounds, more of which were normally carried than high explosive.  The gunner carried a Sten, the other two men both rifles.  
The three Platoons served under a Company HQ, which included two snipers.  During late 1944, the Battalion's eight snipers were withdrawn from the Rifle Companies and located in a distinct Section at Battalion HQ, made up of a Sergeant, Corporal and two Lance-Corporals, plus the scout officer and batman as described above.
The Company was commanded by a Major, with a Captain as his second-in-command.  Company transport was three 15-cwt trucks and one Jeep, plus a Universal Carrier with a Bren and 2-inch mortar on board.  Company HQ also administered the infantry anti-tank weapons consisting of three Projectors, Infantry, Anti-tank, more often known as the PIAT.  There was no officially recognised standing crew for these weapons, so either the men at Platoon HQ had to regroup themselves, or a Section was lumbered with the extra weapon and ammunition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Mer 25 Sep - 18:06

Je viens de regarder le module Vassal de canadian crucible : cela fait un peu peur.

Je crois que je vais abandonner TCS pour PZB arrangé. En plus, les pions nécessaires existent déjà pour la plupart et les créations seront assez limitées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred59
Chevalier
avatar

Messages : 2703
Date d'inscription : 24/03/2011
Localisation : au nord du Nord

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Mer 25 Sep - 21:43

Ouf.
Tu me rassures. Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Jeu 26 Sep - 11:15

Par contre, il va falloir créer des pions pour les unités plus réduites :par exemple le pak50L42 du WN27 ou les un ou deux pak40 de la 2ème cie du 716ème panzerjaeger.
L'autre grosse création concernent les barges : LCG, LCF, LCA, ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred59
Chevalier
avatar

Messages : 2703
Date d'inscription : 24/03/2011
Localisation : au nord du Nord

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Jeu 26 Sep - 13:39

cruchot a écrit:
Par contre, il va falloir créer des pions pour les unités plus réduites :par exemple le pak50L42 du WN27 ou les un ou deux pak40 de la 2ème cie du 716ème panzerjaeger.
L'autre grosse création concernent les barges : LCG, LCF, LCA, ...
Comment vas tu gérer les empilements de ces unités plus petites ?
Possibilité : pas de règle d'empilement pour ces unités (?)
Mais il va falloir montrer cette propriété sur les pions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Jeu 26 Sep - 19:00

pour les barges :

7 LCG avec 2 pièces 4.7 '' (120mm)
8 LCT avec rockets (36 salves) (4 tours ?)
6 LCS avec 6pd
6 LCF flak
LCT 2 marines armoured support avec 40 centaures CS
4 rgt artillerie : Priest x24 par rgt +jeeeps+carriers->4 batt par rgt+barges

Pour le reste une barge par équivalent section.

Pour le stacking, les barges citée en premier compte pour 2, les autre pour 1 (les LCI ce n'est pas bien gros).

Prévoir des malus tirs en mer (le 6 juin vagues de 1,5m et 2m avec 300m de déferlantes dues aux hauts fonds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Dim 29 Sep - 10:47

Dans l'optique de l'utilisation des règles PZB version arab-israeli adaptées. Je souhaiterai adapter les facteurs des unités type I.
Dans sa conception initiale, pzb prend en compte les effets des armes à 500m. Pour l'armement de la piétaille, cette distance est peu significative.
Après avoir cherché un peu, j'ai obtenu les données suivantes :
A 500m :
- les PM, on oublie
- Les fusils : le Mauser 98K et le Mosin Nagant sont encore efficaces, les Lee Enfield et Garant font du bruit,
- Les FM sont efficaces mais leur cadence de tir et d'approvisionnement leur donnent un rendement inférieur de 2,5 vs une MG34 ou MG42
A 250m et moins :
- Les PM doivent être pris en compte (idem un fm AMA)
- les fusils sont efficaces et double efficacité pour le garant et précision accrue
- pour les fm et MG idem ci-dessus et précision accrue.

Mon idée est qu'une unité de type I aurait :
- 4 facteurs de combat : vs non blindés 1hex/2hex/au delà (effet du fm ou la LMG) qui est 50% du facteur 2hex. Le facteur 1hex est celui qui est pris en compte pour le CAT vs inf et un facteur CAT contre blindés.
- une portée max :ex celles de pzb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred59
Chevalier
avatar

Messages : 2703
Date d'inscription : 24/03/2011
Localisation : au nord du Nord

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Lun 30 Sep - 8:25

cruchot a écrit:
Dans l'optique de l'utilisation des règles PZB version arab-israeli adaptées. Je souhaiterai adapter les facteurs des unités type I.
Mon idée est qu'une unité de type I aurait :
- 4 facteurs de combat : vs non blindés 1hex/2hex/au delà (effet du fm ou la LMG) qui est 50% du facteur 2hex. Le facteur 1hex est celui qui est pris en compte pour le CAT vs inf et un facteur CAT contre blindés.
- une portée max :ex celles de pzb
Pour les facteurs de combat vs non blindés, tu ne peux pas les gérer par le biais de la CRT ?
Un seul facteur sur le pion devrait suffire...

Resterait un facteur de combat vs blindés à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Lun 30 Sep - 20:20

En fait je me suis fait un comparatif en prenant les GP factors d'Armor (échelle squad )
Les valeurs sont les facteurs à 50m, 200m, 500m :

section rifles allemands : 100/84/48
Section SMG allemands : 160/112/48
Section sécurité : 32/20/4
Section rifles britanniques :96/56/12
Section 4MMG allemandes :80/72/48
Section 4MMG Britanniques :40/36/24

Les données présentent une certaine cohérence. A 500m, les 2 sections allemandes n'ont plus que l'effet des 4 MG34 ou 42. L'anglais n'a plus que son Bren (50% d'une Vickers conséquence de son mode d'alimentation). Les Vickers sont à 50% des MG34 et 42 en raison d'une cadence de tir de 400 cpm contre 800 cpm.
A 50m les rifles anglais et allemands font jeu égal, par contre les SMG sont 50% plus redoutables du fait de leur plus forte dotation en PM.

Pour l'instant j'en suis là.

Il y a aussi la question des mortiers légers de 50mm ou 2" (3 par cie ou un par section). Seulement en 44, les allemands disposent du kurzer granatwerfer42 qui est un mortier de 81mm raccourcit : portée 1200m contre 2400m pour l'original.
A priori ses armes ne sont pas prises en compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Mer 2 Oct - 21:47

Je pense que je vais me caler sur les valeurs PZleader qui me semblent moins bourrines.

Quelques ajouts probables :

- Section MMG allemandes :6-I-2*-2-1
- Section mortiers 50 : 1-M-2-3-1
- Section mortier KG42 81mm :2-M-4-2-1
- pièce de 75mm : 4-28- (H)-1-0
- 2 pièces de 75 : 7-28- (H)-1-0
- 2 pièces 88Pak43 : 14-A-20-1-0

Reste la question de 50L42 sous casemate. Normalement ils devraient avoir un facteur de combat de 1 ou 2 max. Cela en fait des lance-pierres sans rapport avec leur nuisance effective. Je suis assez tenté de les monter à 3 en réduisant leur portée à 4, hypothèse basée sur la présence de munitions adéquates PG40 ou autres en quantité satisfaisante. Celui de St Aubin a tiré au moins 77cps endommageant un certain nombre de Sherman ou centaure et faisant pas mal souffrir le 48th commando, soit :

une pièce : 3-A-4-?-0
2 pièces : 5-A-4-?-0

le facteur de défense dépend de la fortification.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Lun 7 Oct - 15:47

Petit pb de représentation :

Le 2nd Royal Marine armoured support group a ses sections formées de 4 centaure CS et un Sherman IV. Sur Juno j'ai huit sections soit 32 centaures et 8 shermans.
Deux représentations possibles :
- 8 pions centaures qui matérialisent les sections et on ignore les caractéristiques spécifiques du Sherman au niveau AC et on se contente d'ajuster les facteurs attaque/défense
- 8 pions centaures avec facteurs ajustés pour 4 blindés au lieu de 5 et 2 pions shermans ajustés pour 4 blindés au lieu de 5.

La seconde représentation est plus "sympa" mais ne reflète probablement pas l'utilisation tactique des formation : le Sherman devant protéger les centaures face à une menace blindée.

des avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Jeu 10 Oct - 16:28

J'ai identifié le pt culminant du secteur. Comme je le soupçonnait (j'y passe quand le périph de Caen est bouché), c'est au niveau du château d'eau entre Villons les buissons et Colomby sur taon : 69m affraid 

Il va falloir revoir complétement le système de niveaux de PZB, et developper une carto à base d'hex de niveau :
niv 0 : 0-15
niv 1 : 15-30
niv 2 : 30-45
niv 3 : 45-60
niv 4 : 60+


Les pénos se feront sur des passages à 2/3 niveaux, cf vallée de la Seulles ou de la Mue.


Dernière édition par cruchot le Jeu 10 Oct - 16:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred59
Chevalier
avatar

Messages : 2703
Date d'inscription : 24/03/2011
Localisation : au nord du Nord

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Jeu 10 Oct - 16:39

cruchot a écrit:

Il va falloir revoir complétement le système de niveaux de PZB, et developper une carto à base d'hex de niveau :
niv 0 : 0-20
niv 1 : 20-40
niv 2 : 40-60
niv 3 : 60+
La carte Michelin montrait un point culminant aux environs de 65m...
Intéressant sur cette carte : les flèches sur les routes montrant les montées et descentes.

On pourrait également faire ce qui est fait dans St Lô : les hexagones ayant une courbe de niveau représentent une altitude intermédiaire.
C'est une bonne manière de rendre le système de niveaux beaucoup plus précis tout en montrant sur la carte un nombre limité d'altitudes différentes (meilleure lisibilité).
Ainsi, en gardant tes niveaux, on aurait 7 altitudes différentes (ce qui tombe bien puisque les niveaux vont de 0 à 60+ mètres).
Avec cela, de plus, on peut penser à simuler les clochers ou grands arbres dépassant les 10 mètres d'altitude (comme dans St Lô).
Vraiment pas idiot, ce Balkoski. Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Jeu 10 Oct - 16:45

Fred j'ai modifié la variation altimétrique, plus fine qui correspond +/- à la hauteur des grosses haies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred59
Chevalier
avatar

Messages : 2703
Date d'inscription : 24/03/2011
Localisation : au nord du Nord

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Jeu 10 Oct - 17:00

cruchot a écrit:
Fred j'ai modifié la variation altimétrique, plus fine qui correspond +/- à la hauteur des grosses haies.
OK
Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Ven 25 Oct - 18:32

Autre question concernant les lca, lct et autres et l' intérêt de les matérialiser pour simuler l'encombrement des plages.

Je n'ai pas trouvé d'infos indiquant que les lca et lct s'échouaient et restaient en place. Par contre j'ai vu dans des films qu'ils faisaient des rotations. Quelle est la réalité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allalalai
Star palmée
avatar

Messages : 11117
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 43
Localisation : Embrun

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Ven 25 Oct - 19:37

Moi je dirais les deux mon Capitaine, en fonction du relief et des obstacles anti-débarquement...aga
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cruchot
Tribun
avatar

Messages : 3416
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 59
Localisation : Juno Beach-Normandie

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Ven 25 Oct - 21:59

Allalalai a écrit:
Moi je dirais les deux mon Capitaine, en fonction du relief et des obstacles anti-débarquement...aga
scratch scratch scratch 

Quand on lit les ouvrages avec les timings d'arrivée  des troupes et matos, la rotation semble peu probable, d'où un encombrement des plages.

On oublie souvent qu'un des pb du débarquement en Normandie est d'extirper le matériel des plages, rôle clé des funnies. Sur Mike, une section de crabs a finie ensablée, les autres s'en sont tirées grâce aux Churchill spéciaux (fascines, t apis, pont), lesquels manquèrent cruellement aux ricains à Omaha.

Pour les barges, il y avaient celles en soutien dont le rôle reste peu clair :
- les barges armées de 2x120mm
' les barges "rockets" qui ont abattu au moins un spit
- les barges "6pd"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allalalai
Star palmée
avatar

Messages : 11117
Date d'inscription : 08/03/2011
Age : 43
Localisation : Embrun

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Sam 26 Oct - 9:34

Qu'est-ce que c'est un "spit" ? Un Spitfire ? Ils n'étaient pas dans le même camp ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hell on wheels
Centurion
avatar

Messages : 580
Date d'inscription : 17/06/2011

MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   Sam 26 Oct - 9:59

Allalalai a écrit:
Qu'est-ce que c'est un "spit" ? Un Spitfire ? Ils n'étaient pas dans le même camp ?
"Friendly" Fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JUNO BEACH 6 juin 1944   

Revenir en haut Aller en bas
 
JUNO BEACH 6 juin 1944
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lignes de bataille :: MACHINES INFERNALES :: L'écoutille :: Projets divers-
Sauter vers: